*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

dimanche 30 novembre 2008

Down to the Deep...

2/ TOMAR : Les Templiers entraient à cheval dans la chapelle, empruntant le déambulatoire pour assister à l'office ou venir prier.


Château, le Castelo dos Templários
En 1511, ce fut à Olivier de Gand que l'on commanda d'immenses stalles de bois doré destinées au chur haut, ainsi qu'un ensemble de vingt sculptures monumentales de personnages de l'Ancien et du Nouveau testament, disposées à l'intérieur de la rotonde à la manière des séries typologiques médiévales, de la même façon que le portail de l'église plus tard.

De la même époque et participant au même programme, les peintures murales des voûtes du nouveau déambulatoire, donnent l'illusion d'une architecture flamboyante dressée jusqu'aux cieux. S'inscrivent, une fois encore, les emblèmes du roi et de la reine, cordes et troncs d'arbres émondés, et autres figures au sens parfois obscur .

Le programme plastique de l'intérieur de l'église se déploie autour de la rotonde reconfigurée. Il est consacré à la passion du Christ, soit dans des ensembles de peinture murale complexes et figuratifs, soit au travers d'allusions symboliques à la Passion (les instruments mêmes de la Passion), à l'Eucharistie (la vigne) et à la Résurrection (l'artichaut, la grenade). Ces symboles sont évidents dans la sculpture de bois doré, dans la peinture murale et dans les stucs.

--------------------------------------------------------------------------------

Certains templiers sont vraisemblablement passés dans des ordres religieux étrangers. Le Portugal ayant refusé d' obéir au Pape: l'Ordre pu y survivre, prenant le nom de Milice du Christ. Hasard : au XVe siècle, les voiles des navires portugais arboraient la croix pattée templière ...

2/ TOMAR : Les Templiers entraient à cheval dans la chapelle, empruntant le déambulatoire pour assister à l'office ou venir prier.

mercredi 26 novembre 2008

***L' ESPRIT DES CHOSES***le CD reprenant les 33 anciens numéros est maintenant disponible.

*** INFORMATION A FAIRE TOURNER DANS VOS CERCLES***

FANTASTIQUE ENFIN C' EST FAIT :


* * * le CD reprenant les 33 anciens numéros de l' Esprit des Choses est maintenant disponible.

Martinistes, Martinésistes, Rosicruciens, FM, pour vos études, vos recherches, si vous voulez un conseil alors, précipitez vous, car vous allez pouvoir enfin y accéder et prendre ainsi connaissance d' une documentation rare & incontournable.

j' ai la collection d' origine sur support papier quelques 33 volumes, à ce jour classée dans les docs rares, difficilement trouvable..

Un beau jour que celui-ci et, encore une fois merci au CIREM et plus particulièrement à notre ami Rémi Boyer

@mitiés

claude calmels beaulieux

--------------------------

C’est fait !*

* *

*L’ESPRIT DES CHOSES*

*Ancienne série*

*1992-2002*

*CD - 33 numéros *

*Plus de 3000 pages en PDF*

*sur un CD version PC uniquement*

* *

De 1992 à 2002, parurent 33 numéros de */L’Esprit des Choses/*,
rassemblant pour les chercheurs plus de 3000 pages de documents, études
et analyses sur les grands thèmes de recherches que s’était fixé le
CIREM lors de sa création : Théosophie de Louis-Claude de Saint-Martin,
vie des ordres martinistes, l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de
l’Univers, la Franc-maçonnerie du Régime Ecossais Rectifié, la
Franc-maçonnerie égyptienne, l’initiation, d’une manière générale.

Vous trouverez dans ce Cd *_Les 33 premiers numéros de /L’Esprit des
Choses/_* en *PDF* sous une interface agréable et pratique.

* *

*Centre International *

*de Recherches et d’Etudes Martinistes*

* *

*Souscription pour parution fin janvier*

* *

*Nom : Prénom :*

*Adresse : *

* *

* *

*Commande ... exemplaire(s) du CD des /33 premiers numéros de L’Esprit
des Choses/, au prix unitaire de 33 euros.*

***L' ESPRIT DES CHOSES***le CD reprenant les 33 anciens numéros est maintenant disponible.

*Chèque joint de ................... à l’ordre du CIREM, BP 08, 58130
Guérigny-France.

lundi 24 novembre 2008

Ortodoxie Occidentale : canonisation - glorification le 9 octobre 2008 de Monseigneur Jean de Saint-Denis (Eugraph Kovalevsky).


Diaporama réalisé à l'occasion de la canonisation - glorification le 9 octobre 2008 de Monseigneur Jean de Saint-Denis (Eugraph Kovalevsky)
dans l'Eglise orthodoxe des Gaules en présence des représentants des églises orthodoxes occidentales l'Eglise orthodoxe française et l'Eglise orthodoxe celtique
http://www.silouane.info

je tiens à remercier Marc de m' avoir signalé cette manifestation, j'étais présent et ce, à titre personnel, une bien belle journée passée à Béthanie, un très grand moment.

+ claude " Uriel "

dimanche 23 novembre 2008

1/ TOMAR au Portugal : ne manquez pas de vous rendre au château, le Castelo dos Templários, qui vaut à lui seul la visite de Tomar.


METTRE LE SON ASSEZ FORT

Bonne visite d' un lieu mythique ou souffle l' Esprit...
...cette inscription trouvée sous la voûte de la chapelle templière de Tomar
"Mystica Verba Profaris"
et qui signifie " Tu prononces des paroles mystérieuses"
et en langage Templier : " Ne trahis pas le verbe "

Si le temps vous presse, ne manquez pas de vous rendre au château, le Castelo dos Templários, qui vaut à lui seul la visite de Tomar. Il constitue un véritable condensé des styles, allant du roman au byzantin en passant par le gothique, le manuélin et la Renaissance. C'est vers 1160, sur ordre du Grand Maître des Templiers, Gualdim Pais, que débute la construction du château fort. Après avoir traversé de beaux jardins, vous découvrirez une esplanade, sur laquelle s'ouvre l'entrée du Convento de Cristo. Avant d'y pénétrer, admirez la forme octogonale de l'église qui évoque le Saint-Sépulcre de Jérusalem ainsi que son splendide portail où se mélangent styles manuélin et gothique flamboyant. En entrant dans l'édifice, vous accédez à la nef manuéline, à deux étages, où vous pourrez admirer de beaux vitraux. À gauche de l'entrée, vous pourrez aussi observer la rotonde des Templiers de style byzantin. Cette rotonde construite au XIIe siècle servait autrefois d'oratoire aux religieux soldats. De la rotonde, on accède à deux cloîtres, le cloître do Cemitério et celui da Lavagens, respectivement cloître du cimetière et des ablutions, tout deux de style gothique très sobre.

En vous rendant par un escalier au coro alto de la nef, vous pourrez accéder à l'étage du grand cloître de style palladien.

Enfin, ultime attrait des lieux mais non des moindres, la fenêtre de Tomar, sculptée entre 1510 et 1513 et qui constitue l'exemple le plus évocateur de la grande épopée maritime qu'a connue le pays. Algues, coraux et coquillages, mais aussi cordages, chaînes et, curieusement, arbres et racines soutenues par un marin composent les motifs du décor féerique de cette fenêtre marine.

LA FENETRE ET LE COMPLEXE DE L'EGLISE

La fenêtre ne peut s'expliquer dans le contexte seul de la façade sur laquelle elle est ouverte. Celle-ci s'inscrivait en effet dans un programme plus vaste, à l'échelle de l'église entière.

En 1510, Don Manuel chargea Diogo de Arruda de remodeler l'église du couvent de Tomar, en redéfinissant avec précision ses dimensions. L'édifice projeté par cet architecte fut élevé jusqu'à hauteur des murs de la nouvelle nef, comprenant une sacristie voûtée, sous un chur destiné aux religieux. La même année, Arruda fut envoyé à Azamor, dans le nord de l'Afrique, où il travailla comme ingénieur militaire. Le chantier de Tomar fut achevé par l'autre grand architecte de cette période qu'était João de Castilho. C'est à lui que l'on doit la liaison entre la nef et la vieille rotonde des Templiers, la construction du portail sud et la voûte de la nef.

L'édifice conçu par Diogo de Arruda condense toutes les caractéristiques essentielles de son architecture et de celle de son frère Francisco : le recours systématique à des volumes cylindriques ; la grammaire de l'architecture militaire ; enfin, le traitement hyperréaliste d'une décoration composite qui associe très librement des éléments naturels ou non. Ces particularités ont été considérées un peu légèrement comme des traits communs à toute l'architecture de cette période, alors qu'en réalité, elles étaient dues au seul génie des frères Arruda, et circonscrites à leurs réalisations. Pour preuve : l'intervention de João de Castilho dans l'église de Tomar qui, sans trahir le programme iconographique général, présente des caractéristiques spatiales et plastiques plus proches de sa formation castillane qui transparaît dans la décoration plateresque du portail.

L'allusion rhétorique aux Chevaliers, dans l'église du Couvent du Christ, commence avec l'aspect robuste des fortifications du bâtiment, assimilable à un bastion. Les volumes cylindriques rappellent autant les solutions méditerranéennes de contrefort, qu'ils suggèrent des tours adaptées aux techniques de balistique. La sacristie elle-même se présente, avec son volume écrasé, comme une casemate de forteresse. Intégrant le vieil oratoire fortifié des Templiers qui, d'ailleurs, a reçu de nouveaux créneaux à l'époque manuéline, le nouvel ensemble peut apparaître ainsi comme une forteresse de la vertu, idée chère à la religiosité du moyen âge tardif.

Le programme développé sur les trois façades extérieures de la nef manuéline répète strictement l'encadrement des fenêtres, conformément à l'intérieur de la plus fameuse d'entre-elles, mais acquérant un aspect plus discipliné, comparable au travail portugais d'orfèvrerie d'alors.

En 1511, ce fut à Olivier de Gand que l'on commanda d'immenses stalles de bois doré destinées au chur haut, ainsi qu'un ensemble de vingt sculptures monumentales de personnages de l'Ancien et du Nouveau testament, disposées à l'intérieur de la rotonde à la manière des séries typologiques médiévales, de la même façon que le portail de l'église plus tard.

De la même époque et participant au même programme, les peintures murales des voûtes du nouveau déambulatoire, donnent l'illusion d'une architecture flamboyante dressée jusqu'aux cieux. S'inscrivent, une fois encore, les emblèmes du roi et de la reine, cordes et troncs d'arbres émondés, et autres figures au sens parfois obscur .

Le programme plastique de l'intérieur de l'église se déploie autour de la rotonde reconfigurée. Il est consacré à la passion du Christ, soit dans des ensembles de peinture murale complexes et figuratifs, soit au travers d'allusions symboliques à la Passion (les instruments mêmes de la Passion), à l'Eucharistie (la vigne) et à la Résurrection (l'artichaut, la grenade). Ces symboles sont évidents dans la sculpture de bois doré, dans la peinture murale et dans les stucs.

--------------------------------------------------------------------------------

Certains templiers sont vraisemblablement passés dans des ordres religieux étrangers. Le Portugal ayant refusé d' obéir au Pape: l'Ordre pu y survivre, prenant le nom de Milice du Christ. Hasard : au XVe siècle, les voiles des navires portugais arboraient la croix pattée templière ...

1/ TOMAR au Portugal : ne manquez pas de vous rendre au château, le Castelo dos Templários, qui vaut à lui seul la visite de Tomar.

VIDEO ANIMATION : un nouveau portrait de Louis-Claude de Saint-Martin

Art plastique ! C’est Gab, artiste peintre, aquarelliste et illustratrice (promotion 1967 de l’école régionale des beaux-arts de Valence) qui a réalisé ce rêve fou.
http://www.philosophe-inconnu.com/Etudes/portrait9.htm

vendredi 21 novembre 2008

Une nouvelle conférence sur BAGLIS TV : Jacob böhme et la multiple splendeur de l'être par Basarab Nicolescu.


Tout à la fois simple cordonnier et grand philosophe allemand, Jacob Boehme (1575-1624) reste l'un des géants de la pensée occidentale. Son originalité réside, entre autre, dans son expérience de la connaissance et son approche de la réalité, à partir desquelles il établit la structure et l'auto-organisation du cosmos.

Ce qui fait, aux yeux de Basarab Nicolescu, l'extraordinaire modernité de son oeuvre, créant un lien profond entre la tradition occidentale et la science actuelle.

Qu'est-ce que la "roue de l'angoisse"?
Une cosmologie de l'auto-création est-elle nécessairement tragique?
L'imaginaire peut-il être pris comme source de réalité?

Autant de questions qui nous mèneront à l'homme et sur les chemins de son évolution.

http://www.baglis.tv/

jeudi 13 novembre 2008

L' Eglise d'Antioche Syriaque Ortodoxe par Claude Guérillot.








l'Eglise syriaque

De Serge Caillet historien de l' occultiusme

Physicien féru d’histoire et de symbolique maçonniques, et franc-maçon exemplaire, Claude Guérillot est bien connu depuis longtemps pour une œuvre aussi solide que profondément enracinée dans la tradition maçonnique la plus authentique. Or, après être passé De la porte base à la porte étroite (Dervy, 2007), voici qu’il se présente aujourd’hui devant les portes royales, en nous offrant, en deux volumes, une étude qui fera date sur L'Eglise d'Antioche Syriaque Orthodoxe (Vega, 2008), qui est désormais la sienne...
Si la question vous intéresse, quelques lignes sur cet ouvrage vous attendent sur :
http://sergecaillet.blogspot.com
le blog de Serge Caillet.

-----------------------

D' Eques a Valle Sancta

une info. sur le blog d'un Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte :
http://avallesancta.canalblog.com/archives/2008/09/05/10473589.html

Ce que je lis en ce moment (05/09/08.

les deux tomes de Claude Guérillot présentant l'histoire et la théologie de cette Eglise.

Claude Guérillot est plus connu pour ses ouvrages maçonniques que pour ses ouvrages d'histoire de l'Eglise et encore moins de théologie. Or Guérillot s'est converti au christianisme (tout en étant maçon si ce n'est grâce à son cheminement maçonnique) et il a rejoint l'Eglise syriaque orthodoxe. Il nous livre en cette rentrée littéraire un ouvrage en deux tomes sur L'Eglise d'Antioche Syriaque Orthodoxe : le premier tome intitulé Une Eglise martyre propose une approche historique alors que le tome 2 intitulé Une Eglise trinitaire propose ce qu'il appelle une "approche spirituelle" et qu'on pourrait appeler une "approche théologique" sans avoir peur du qualificatif !

Le premier tome présente cette communauté syriaque et son environnement (byzantins, arabe puis turc) ainsi que l'actualité récente de cette Eglise, l'une des héritières des premiers chrétiens antiochiens, aujourd'hui présente au Moyen Orient mais surtout en Occident à travers les diasporas en Scandinavie, en Europe continentale, en Amérique du Nord ou en Australie.

Le deuxième tome aborde les dogmes et la tradition théologique et spirituelle de l'Eglise syriaque. Il propose notamment le désormais classique plaidoyer niant le caractère monophysite de cette Eglise non-chalcédonienne. On trouvera dans ce tome un nombre important de citations de Pères syriaques dont les oeuvres sont peu accessibles.

Les ouvrages traitant des chrétiens non-chalcédoniens sont peu nombreux et, parmi ceux-ci, ceux consacrés aux Syriaques orthodoxes le sont encore moins. Guérillot fait donc oeuvre utile en publiant ces deux tomes qui faciliteront l'accès du public occidental à cette communauté dont la culture sémitique en fait un cousin germain du judéo-christianisme antique.

Je regrette cependant une certaine coloration personnelle qui, si elle n'est pas soulignée en tant que telle, peut laisser croire aux néophytes que certains points de vues personnels sont ceux de l'Eglise syriaque. A titre d'exemple : non... la théologie n'est pas un discours des hommes sur Dieu (T. 2, p. 23) ; et non... la tradition (qu'il qualifie d'humaine !) n'est pas soumise à la validation de notre pensée contemporaine (T. 2, p. 137) ! A noter enfin que l'intitulé "Eglise d'Antioche Syriaque Orthodoxe" repris en tant que titre du livre n'est pas la titulature exacte de cette Eglise qui se dénomme habituellement "Eglise syriaque orthodoxe d'Antioche". L'inversion de l'ordre peut laisser croire que seuls les syriaques orthodoxes sont les descendants des chrétiens d'Antioche alors qu'en réalité, le siège d'Antioche est utilisé dans les titulatures de plusieurs Eglises orthodoxes et catholiques, syriaques ou chalcédoniennes.

Ces reproches énoncés, ils n'enlèvent rien à l'intérêt majeur des deux tomes pour tous les chrétiens intéressés par le christianisme oriental et par cette communauté depuis longtemps séparés de la communion orthodoxe.

Merci à mon ami J-F V. de m' avoir signalé la parution de ces deux tomes et pour les commentaires qu 'il a partagé avec moi.

Esotérisme et christianisme, un paradoxe? par Jérôme Rousse-Lacordaire.


Si pour la plupart des théologiens catholiques, ils sont incompatibles, il reste pour d'autres conciliables. Existe-t-il une doctrine cachée ? Jésus a-t-il transmis un enseignement secret à ses apôtres?
De la Philosophia Perennis à la philosophie occulte, des écrits de Marsile Ficin (1433-1499) sur le célèbre et mystérieux Hermès Trismégiste à ceux de Pic de la Mirandole (1463-1494), tout concourt à attester la possibilité pour l'homme de connaître différents degrés de la réalité et d'en être transformé à travers un processus d'illumination permettant d'accéder au principe supérieur.

Quels sont les griefs des institutions religieuses par rapport au tenant de l'ésotérisme chrétien? La dimension exotérique du christianisme s'oppose-t-elle à sa dimension ésotérique? Ne sont-elles pas plutôt les deux facettes d'une même tradition riche de leur mariage? Autant de questions auxquelles s'attèle Jérôme Rousse-Lacordaire dans cet exposé de 54 minutes dans lequel il analyse la lente élaboration de la critique catholique de l'ésotérisme.

http://www.baglis.tv

mardi 11 novembre 2008

ACTUALITES : BAGLIS TV présente les exposés en projet...



La Langue des Oiseaux

Introduction au Symbolisme

Henry Corbin

L’Ordre du temple et l’Ordre Teutonique

G.I. Gurdjieff

Rudolph Steiner

L'Islam et le soufisme

Les celtes et les druides

L’hérésie Cathare

La voyance par le plomb

La Flute enchantée

Tristan et Yseut

La franc-maçonnerie française

La nuée sur la sanctuaire

Hermès Trismégiste

CG Jung

Le Maître et l'élève

Mozart

L'ésotérisme de Dante

Lancelot, Gauvain, Yvain, Lohengrin, Perceval

La vue après la mort

Frithjof Schuon et la "materia perennis"

La Maçonnerie du Bois

Héraldisme

Le romantisme

Les 22 Arcanes majeures du Tarot

La quatrieme dimension et le mystère des cathédrales

La Thésophie et Helena Blavatsky

Agnosticisme et athéïsme

La langue hébraïque restituée et Fabre d'Olivet

http://www.baglis.tv

L'origine, le sens et les manifestations du sacré par Danielle Hani-Marai


le 31-10-2008
Remontant le temps, Danielle Hani-Marai détaille les rouages qui ont constitué la trame de la longue progression de l'homme vers le sacré et la spiritualité - en tant que véritable saut qualitatif de la conscience.
En s'appuyant sur les travaux de Mircea Eliade, Roger Caillois, Jean Servier et bien d'autres, elle relate ainsi la naissance et l'évolution de l'homo religiosus, depuis l'irruption de la notion de sacré dans la pensée humaine jusqu'à la mise en place de systèmes de croyances religieuses et l'élaboration de nouveaux schémas organisationnels sociétaux. Renouant avec la pensée symbolique, elle nous entraîne au coeur des civilisations traditionnelles exprimant une vision du monde harmonieuse où l'organisation spacio-temporelle permettait à l'homme de se situer face à un environnement où les forces cosmo-telluriques étaient intégrées au quotidien. Elle poursuit avec les manifestations du sacré que sont les mythes fondateurs et cosmogoniques, reflets de la volonté divine.

Une conférence filmée à l'Entrepot.
http://www.baglis.tv/

lundi 10 novembre 2008

Vient de sortir : Masque Manteau et Silence - Le Martinisme comme voie d' Eveil par Rémi Boyer.



" Masque Manteau et Silence - Le Martinisme comme voie d' Eveil "
par Rémi BOYER.

Préface de Serge CAILLET;


Editions Rafael de Surtis
7, rue Saint-Michel
81170 - Cordes sur Ciel
05.63.53.44.41
06.79.65.76.44
ISBN 978-2-84672-162-2
PRIX : 22 euros.

texte dos de couveture:
Le martinisme demeure le fleuron de l' illuminisme français et européen. La théosophie de Louis-Claude de Saint-Martin, loin des réductions occultistes, véhicule deux conceptions de la transmission qui ne s' excluent nullement mais au contraire s' associent dans la réalité de l' expérience initiatique. Le martinisme " de Louis-Claude de Saint-Martin " propose une voie directe, un accès immédiat à la connaissance parfaite, à la Gnose, sans autre intermédiaire que le Silence qui fait alors de l' initié un autre Christ, un Nouvel Homme. Cette gnose inscrite dans le Soi, mais non circonscrite au Soi, peut violenter un appareil psychique non préparé à cette expérience ultime qui est une mort au monde et une mort du monde conçu. Les traditions aident à la réception de l' expérience, essentielle plutôt qu' existentielle, à son assimilation et à son inscription sage dans l' existence. Très classiquement, et à l' instar des grands courants traditionnels, le martinisme , plus largement l' illuminisme, condidère également la Gnose comme un savoir qui peut être transmis dans la temporalité, à la fois par des enseignements et par des pratiques.L' enseignement est organisé autour de principes issus d' une révélation considérée d' origine divine et dont nous n' oublierons pas que si elle s' origine dans l' expérience de l' Etre, elle se colore selon le langage et la culture qui prétendent la véhiculer. Il y a ainsi une transmission progressive, gradualiste, temporelle et tempérée, qui passe à travers les mystères, les rites, les arts, les symboles dont jacob Boehme nous dit qu' ils sont "la signature des choses".

Le Samedi 13 décembre à Paris, La Sorbonne : conférences " L’ESOTERISME A L’ERE DU SOUPÇON" Les méfiances institutionnelles...


POLITICA HERMETICA

XX IVe COLLOQUE, sous la présidence d’Emile Poulat (EHESS-CNRS)

Le samedi 13 décembre 2008

A Paris, à l’Ecole pratique des hautes Etudes, section des
sciences religieuses, Sorbonne, Escalier E, 1er étage.

L’ESOTERISME A L’ERE DU SOUPÇON
Les méfiances institutionnelles


Samedi matin 9 heures

1) Jean-Pierre Laurant :
« Politica Hermetica une expérience de vingt ans ».

2) Jérôme Rousse-Lacordaire :
« De l’apologétique négative en matière d’ésotérisme :
trois jugements catholiques sur l’ésotérisme contemporain (2002-2007) ».

3) Pierre Noël : « Un culte de Baal au XXe siècle. Une confusion de l’Eglise d’Angleterre. ».

Samedi après-midi, 15 heures

4) Yves Yvert-Messeca :
«Amiable versus Wirth, la contestation du symbolisme au sein de la Franc-Maçonnerie à
la fin du XIXe siècle » ».

5) Jean-Yves Camus :
« Soupçon et amalgame comme grille d’étude de l’extrême-droite ».

Pour tout contact : laurant.veza.laurant@orange.fr

Merci à Serge Caillet pour cette info.

Merci Cécile pour cette pensée



Merci Cécile pour cette pensée
l' ami claude

vendredi 7 novembre 2008

le dernier numéro (numéro double) de Renaissance Traditionnelle est paru N° 151-152


Chers amis, le dernier numéro (numéro double) de Renaissance Traditionnelle est paru

Au sommaire de ce n°151-152: les articles de:

Pierre Mollier: Avant-propos

Gaël Meigniez : Les artisans antédiluviens dans la Jérusalem céleste : La symbolique maçonnique du siècle écossais d'après une épigramme de 1690 et d'après "Saints Recreation" de Williams Geddes (1683)

Robert et Catherine Amadou : Correspondance de E.R. Saltzmann avec J.-B. Willermoz 1779-1819

Daniel Kerjan et André Kervella : Les listes de Charles-Louis Journal

Jean-Pierre Crystal : Le manuscrit Simonnet de 1744

Irène Mainguy : Probst-Biraben (1875-1957), franc-maçon haut en couleur, martiniste, théosophe et soufi

Libri Latomorum

Bonne Lecture à tous !


Les Amis Provençaux de Renaissance Traditionnelle

www.aprt.skyblog.com

SALON DU LIVRE DE CARCASSONNE 2008 15 nov. 2008 18:13


CENTRE EUROPEEN DES MYTHES ET LEGENDES

CAP CINEMA ZONE PONT ROUGE - CARCASSONNE samedi 15 novembre 2008

INVITES D'HONNEUR : L'explorateur DOMINIQUE JONGBLOED et l'ancien directeur de la Bibliothèque Nationale de France, journaliste, DOMINIQUE JAMET.
Entrée libre.

Tel le phénix, le Salon du Livre de Carcassonne renaît après une longue interruption. Depuis sa création en 1985, le monde de l’édition a évolué. A l’époque, nous présentions un large éventail de titres et d’auteurs afin d’offrir une grande surface culturelle aux Carcassonnais. Aujourd’hui, les grandes surfaces justement pullulent et déversent les volumes en tonnes, avec une rotation rapide, collant à l’actualité médiatique, main dans la main avec les groupes puissants de communication qui publient, ignorant les structures indépendantes. Dans cette course dévorante, quelques librairies tentent de survivre mais perdent souvent pied victimes du jeu de la rentabilité à courte vue.
Carcassonne, dans ce cirque médiatique, ambitionne une défense : La liberté d’être et d’agir.
Carcassonne offre une tribune aux structures éditoriales de petite et moyenne envergures qui oeuvrent à l’écart pour maintenir haut une ambition littéraire. Ouvrage d’art ou texte difficile mais beau. Ainsi la poésie, si méprisée par la grande distribution, et qui se taille la part du lion avec la présence de l’éditeur québécois « Mille poètes. »
Carcassonne invite la librairie Breipthaut comme le cœur battant de la manifestation car rien, jamais, ne remplacera le conseil du professionnel qui cherche, découvre et défend ce qu’il aime !
Carcassonne ne bénéficie d’aucune aide publique et pourtant se refuse à mettre en place une billetterie pour le salon lui même. Faisant appel au sponsoring et à la générosité des visiteurs avec une tombola vitale pour elle, elle protège sa liberté loin du tintamarre ambiant.
Le Centre Européen des Mythes et Légendes, organisateur de ce projet fou, vous souhaite un beau Salon.
Jean-Marc SAVARY
Commissaire Général du Salon
Editeur
Président du Centre Européen des Mythes et Légendes


EXPOSANTS
ABM, Courtomer
Anima Mundi, Belvèze du Razès
Breipthaut, Carcassonne
Du Cabardès, Ventenac
Centre Européen des Mythes et Légendes, Carcassonne
Clairmont, Pamiers
Connoir, Castelnaudary
Corredo, Sinsat
De Janus, Paris
De la Hutte, Bonneuil-en-Valois
Delpon, Toulouse
DG Diffusions, Toulouse
Du Mont, Cazails les Béziers
Dupuy, Saint-Estève
Ferrari, Lattes
Galerie JPM, Uzerche
Giacometti, Roquecourbe Minervois
Labourie, Audenge
Liber Mirabilis, Carcassonne
Marque-pages, Toulouse
Mille Poètes LLC, Montréal, Québec
Monde de l’Art et des Lettres, Paris
Réciproques, Montauban
Rédal, Sussargues
Soubie, Saint-Martial
Terra Mama, Carcassonne
Un autre reg'art, Albi

EXPOSITIONS
-Illustrations du livre LA LEGENDE DU GUERRIER par David THIERREE
-Fractales de Didier DELEIDI

FILMS - CONFERENCES
14 h 30 : Civilisations antédiluviennes par Dominique JONGBLOED. Cet explorateur hors norme présentera son film et dressera le bilan de 2500 ans de recherches avant de nous dépeindre sa prochaine expédition à Bimini sur les traces de la mythique Atlantide.

16 h : Jules Verne, l’homme et la terre : La mystérieuse géographie des Voyages extraordinaires par Lionel DUPUY, spécialiste de l’écrivain qui complètera sa prestation donnée sur Arte en juin 2008.

18 h : 2012, l’Apocalypse ? par Dominique JONGBLOED. Dans les différentes traditions et légendes, y compris européennes, cette date semble un virage pour l’Humanité. Une présentation de toutes les prophéties.

http://www.liber-mirabilis.com/PBEvents.asp?PBMInit=1

Les origines de la Franc-Maçonnerie spéculative


le 07-11-2008
Par : Roger Dachez
La question des origines de la Franc-Maçonnerie occupe un statut particulier dans l'imaginaire maçonnique. Préoccupés par la transmission, certains franc-maçons ont dicté des règles et établirent des lois qui façonnèrent l'histoire de l'institution qui ressortit des "Constitutions d'Anderson".
C'est ainsi que la Franc-Maçonnerie s'origina dans le Paradis Terrestre immémorial d'Adam et Eve et qu'elle fut transmise par les prophètes et les rois, accréditant la thèse selon laquelle la Grande Loge, apparue à Londres au XVIIIème siècle, n'était pas une "création" mais un "éveil", éveil s'inscrivant donc dans la continuité des bâtisseurs de cathédrales.
Théorie qui connaît une rupture avec l'avènement de l'histoire moderne sur laquelle s'appuit, entre autre, la Franc-Maçonnerie spéculative qui tenta de "décortiquer" le mythe de la Franc-Maçonnerie opérative.

Cet exposé tente de répondre aux deux questions suivantes: la Franc-Maçonnerie spéculative dérive-t-elle de la Franc-Maçonnerie opérative?

L'Histoire peut-elle détruire le mythe? N'a-t-elle pas plutôt le pouvoir de le restituer dans sa dimension fondatrice et son sens réel?

Réponse de Roger Dachez dans cette intervention de 49 minutes.
http://www.baglis.tv/

Un exposé filmé à l'Entrepot .

jeudi 6 novembre 2008

A ne pas manquer sur Baglis TV, une conférence de notre ami Jean-Marc Vivenza sur "René Guénon et le martinisme":


Qu'en est-il de la doctrine des conceptions de Louis-Claude de Saint Martin et de Jean-Baptiste Willermoz, influencées par celles de Martinez de Pasqually? Pour René Guénon, elles sont marquées par une certaine tendance au dualisme, au manichéisme. Cette assertion récurrente sous la plume des critiques tend, en effet, à dénoncer leur conception de la matière jugée inacceptable et condamnable.

Martinez de Pasqually définissait le monde comme un "lieu de privation", une "terre d'exil, une "prison obscure", dans laquelle il nous faut endurer un séjour pénible et douloureux. Cette vision est-elle forcément une erreur, un manquement à la doctrine?

Si le discours théologique dominant a distillé dans l'esprit des modernes une vision édulcorée de la réalité, les événements qui se sont succédés dans le temps ne prouvent-ils pas qu'il s'est effectué une rupture, une fracture à l'intérieur du ciel, de l'immensité céleste où les esprits se sont détournés de l'orientation de l'unité pour se révolter contre l'ordre céleste?

L'homme lui-même ne devint-il pas, à son tour, une créature révoltée, corrompue et meurtrière, qui, par sa faute, priva toute sa descendance de l'intimité du divin?
Martinez de Pasqually, Jean-Baptiste Willermoz et Louis-Claude de Saint Martin font-ils preuve pour autant d'une coupable interprétation ou témoignent-ils d'une indiscutable volonté innovatrice?
Réponse de Jean-Marc Vivenza dans cet exposé de 40 minutes..

http://www.baglis.tv/

Parution du Bulletin numéro 18, année 2008 de la Société Martines de Pasqually


Parution du Bulletin numéro 18, année 2008 sommaire en cliquant sur : http://www.cuvelier-roy.com/mdp/bulletins.htm

N° 18, année 2008, 80 pages. Avant-propos de la Présidente. Caignet de Lestère, successeur de Martinès de Pasqually, par Serge Caillet. La parenté entre Martinès de Pasqually et Caignet de Lestère, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Le manuscrit Saint-Domingue, dit "manuscrit Baylot", présentation d'une nouvelle transcription par Thierry Lamy. Le Régiment de Foix à Saint-Domingue et à Bordeaux, par Michelle Nahon. Un portrait de Martinès de Pasqually ? par Serge Caillet. Documents bordelais du XIXe siècle et du début du XXe sur Martinès de Pasqually et Louis-Claude de Saint-Martin, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Note à propos du vocable "coen" par Thierry Lamy. Notes de Lecture, par Michelle Nahon. Courrier des lecteurs. Erratum et rectificatif, par Xavier Cuvelier-Roy .