*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

jeudi 11 octobre 2018

JOYEUX ANNIVERSAIRE... ...à Albert Faucheux, dit F.-Ch. Barlet (1838-1921

JOYEUX ANNIVERSAIRE...
...à Albert Faucheux, dit F.-Ch. Barlet (1838-1921), qui aurait 180 ans aujourd'hui ! Parmi les premiers membres de la Société Théosophique en France, compagnon de Papus dans le Groupe indépendant d'études ésotériques et dans l'Ordre martiniste, successeur de Stanislas de Guaita à la tête de l'Ordre kabbalistique de la Rose-Croix, représentant en France de la H. B. of L., Barlet compte parmi les plus savants occultistes de son temps. Compte tenu de sa différence d'âge avec la plupart des jeunes occultistes de la Belle Epoque, Il était "l'ancien" de la bande à Papus !

Source.: Serge Caillet 

Lyon, 1778-2018 : les 240 ans du "Convent des Gaules"

Le vendredi 14 décembre de 14h00 à 18h30 - bibliothèque de la Part-Dieu
Il y a 240 ans, Lyon vivait un événement majeur dans le monde de la Franc-Maçonnerie ; du 25 novembre au 10 décembre 1778, une réunion très particulière, organisée par un maçon lyonnais, Jean-Baptiste WILLERMOZ, rassemble des Frères français qui partagent l’idée d’une spiritualité qu’ils ont du mal à pratiquer dans les Loges de l’époque.


















Ce qu’on nommera « Le Convent des Gaules », verra la création du Régime Ecossais Rectifié et sa structuration, à travers son organisation, ses grades, ses offices, mais surtout, l’approbation des thèses que ce courant spiritualiste entend installer et faire vivre à ses adhérents.

Les intentions de Willermoz seront clairement affichées lors de ce Convent fondateur : rétablir l’unité de la Maçonnerie française sur un fondement initiatique véritable, basé sur le caractère perfectible de l’homme, le conduisant de son état imparfait inné vers la perfection de son être. Cette source, puisée dans le Christianisme Primitif, J-B Willermoz la développe sous l’influence de la Stricte Observance, mouvement templier allemand, mais aussi et surtout au contact du célèbre théosophe et thaumaturge Don Martinez De Pasqually.

Au programme de ce colloque :

14h - accueil des participants

14h15 - Propos liminaires de l'un des membres organisateurs

Introduction de Pierre Mollier, Conservateur du Musée de la Franc-Maçonnerie et animateur des débats de ce jour.

14h45 - Franc-maçonnerie et Martinès de Pasqually : deux opportunités de créativité dans la vie de Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), par Michelle Nahon.

La rencontre de Willermoz d’abord avec la Franc-Maçonnerie puis avec l’Ordre des Élus Coëns de Martinès de Pasqually lui ont donné le désir de réaliser une œuvre maçonnique. Ce sera le Rite Écossais Rectifié, qui perdure de nos jours.

15h15 - Premier débat et échange avec les auditeurs

15h30 - La construction du Régime Écossais Rectifié de 1775 à 1809, par Loïc Montanella

Au milieu des années 1770, après une déjà longue fréquentation des Loges, Jean-Baptiste Willermoz découvre et adopte un régime maçonnique venu d’Allemagne, la Stricte Observance Templière. Séduit par sa rigueur formelle, mais déçu par son contenu spirituel assez pauvre, il décide de le réformer en profondeur. Le « Convent des Gaules », tenu à Lyon en 1778, est la première étape de cette longue maturation.

16h15 - Deuxième débat et échange avec les auditeurs

16h30 - Le Rite Écossais Rectifié, libre commentaire à propos de cette voie spirituelle en 2018, par Philippe RAFFIN

Après une période d’éclipse au XIXe siècle, le RER a ressurgi en France vers 1910. Il connaîtra alors un engouement qui ne s’est plus jamais démenti. Porteur de valeurs issues du Christianisme Primitif, il passe, au-delà des courants et des modes, le rythme du temps et nous parvient comme un rite moderne, répondant largement aux aspirations de maçons de plus en plus nombreux à trouver des réponses à leur quête existentielle. Vous avez dit « Chrétien » ?

Une partie de cette communication sera faite à deux voix, en compagnie de Alain SBERRO, actuel Grand Prieur du Grand Prieuré de France.

17h15 - Troisième débat et échange avec les auditeurs.

17h30 - Conclusion de Pierre Mollier

Et clôture du Colloque par Alain SBERRO, Grand Prieur du Grand Prieuré Indépendant de France, entité R.E.R du Grand Orient de France.

17h45 -  Verre de la Fraternité et dédicace des livres des auteurs intervenants.

18h30 - Clôture du Colloque.

Colloque organisé à l’initiative du Grand Prieuré Indépendant de France, structure du Régime Écossais Rectifié au sein de l’Obédience du Grand Orient de France, en partenariat avec la Bibliothèque municipale de Lyon (dont le Fonds ancien détient une grande partie des écrits de Willermoz)
Partage avec Serge Caillet.

samedi 15 septembre 2018

Le Manuscrit Jean Baylot


Le Manuscrit J. Baylot par Georges Courts. Editions Arqa, 29 Boulevard De La Lise, 13012 Marseille.





Le Manuscrit Jean Baylot, appelé aussi Manuscrit de Saint-Domingue rassemble nombre de rituels maçonniques anciens, déjà présentés par Thierry Lamy dans le Bulletin de la Société Martinès de Pasqually n° 18 paru en 2008. Ces rituels furent pratiqués à Bordeaux et à Saint Domingue, lieux de villégiatures de Martinès de Pasqually, entre 1760 et 1770. La plupart de ces rituels font partie de diverses échelles de grades.

Georges Courts s’est employé à une nouvelle transcription, à partir du manuscrit original, de ces rituels qui semblent avoir été copiés par deux scripteurs différents. L’ensemble proposé est très varié et démontre la vaste activité maçonnique de Martinès de Pasqually. Un appareil critique conséquent permet de mieux comprendre ces rituels.
Le Manuscrit Baylot renouvèle d’une certaine manière les interrogations sur les sources de Martinès de Pasqually. Son étude ne permet pas de répondre précisément à ces questions mais ouvre un champ de recherches à investir.
Entretien entre Georges Courts et l’éditeur au sujet du Manuscrit J. Baylot :


http://www.editions-arqa.com/editions-arqa/spip.php?article3282

C.I.R.E.M.

http://cirem-martinisme.blogspot.com
Le CIREM

Le Centre International de Recherches et d’Etudes Martinistes et la revue L’Esprit des Choses furent fondés en 1992 par Robert Amadou et Rémi Boyer.
De 1992 à 2002, parurent 33 numéros de L’Esprit des Choses, rassemblant pour les chercheurs 3000 pages de documents, études et analyses sur les grands thèmes de recherches que s’était fixé le CIREM lors de sa création:
Théosophie de Louis-Claude de Saint-Martin
Vie des ordres martinistes
L’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers
La Franc-maçonnerie du Régime Ecossais Rectifié
La Franc-maçonnerie égyptienne
L’initiation, d’une manière générale.
Parallèlement et en complément à la revue, le CIREM publia pendant cette période de nombreux dossiers et brochures traitant directement du martinisme, de ses « maîtres du passé », de l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers ainsi que différents mémoires universitaires.
Le CIREM dirigea la collection L’Esprit des Choses aux Editions Dervy.
Le CIREM organisa également diverses manifestations comme Les Rencontres Singulières, le Colloque Stanislas de Guaïta de Paris ou, en collaboration avec la Quinta de Regaleira, le Colloque Louis-Claude de Saint-Martin de Sintra.
Le CIREM fonda également l’Observatoire Maçonnique Européen, qui lança l’enquête sur la Franc-maçonnerie du XXIème siècle, et diffusa la Charte pour le XXIème siècle des ordres martinistes.
De 2002 à 2005, L’Esprit des Choses parut en langue italienne, deux fois par an, reprenant dans cette langue des études anciennes auxquelles s’ajoutèrent des contributions consacrées au martinisme italien.

En 2006, il fut décidé de réaliser une nouvelle série de L’Esprit des Choses, thématique et à parution irrégulière, afin de rendre compte des découvertes, réflexions ou travaux réalisés dans le cadre du CIREM ou de centres de recherches partenaires.
En 2008, le CIREM et les Editions Rafael de Surtis lancèrent une nouvelle collection de livres intitulée L'Esprit des Choses, consacrée au martinisme, à l'illuminisme et à la gnose.


L’Esprit des Choses

ISSN : 1244-5517
Directeur de la publication : Jean-Louis Ricard
Chef de la Rédaction : Rémi Boyer
Comité de rédaction : José Anes, Alain Blandin, Serge Caillet, Thierry Chauvière, Georges Courts, Robert Ho-Than, Jorge de Matos, Serge Niamke, José-Miguel Jato, Alexandre Gabriel, Ennio Junior Pedrini
Impression par le CIREM
Adresse : CIREM BP 08, 58130 GUERIGNY-FRANCE.