*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

samedi 24 décembre 2011


ÉDITION EN LIGNE

Pourquoi une édition en ligne

La présente édition en ligne de documents, d'œuvres rares, d'inédits en rapport avec les thèmes du site D'Orient et d'Occident, sous forme de Bulletins et de Cahiers, est une démarche intermédiaire entre la Lettre de diffusion et le blog. Elle est sans doute plus proche de la Revue littéraire, mais son existence n'en reste pas moins virtuelle. Elle est surtout une démarche en accord avec une certaine ligne directrice qui préside au site D'Orient et d'Occident, une démarche à laquelle on adhère librement et sans contrepartie, simplement avec le sentiment d'appartenir à une communauté, celle des pèlerins d'Orient, qui anime l'esprit de ce site et s'y exprime aujourd'hui sous cette forme. A compter de l'automne 2007, cette édition s'augmente d'une revue semestrielle en ligne, Aurora, Supplément des Cahiers d'Orient et d'Occident, d'une Bibliothèque D'Orient et d'Occident ainsi que d'un projet "Novalis 2008". Il s'agit, avec ces nouvelles publications, de constituer un fonds documentaire organisé autour des thèmes majeurs du site D'Orient et d'Occident, et de le mettre à la disposition, à travers textes et monographies, des lecteurs francophones qui partagent le même intérêt pour les traditions d'Orient et d'Occident. En relation avec les Cahiers de l'Ile verte (cf. infra) et la rencontre de Heidelberg de juillet 2007, on comprendra que cette nouvelle perspective s'inscrit dans le projet plus ambitieux et ouvert aux pèlerins d'Orient de langues française et allemande :

INSULA VIRIDIS (L'Ile verte)



http://edition.moncelon.com/Cahiers.htm

vendredi 23 décembre 2011

MUSEE DE COLMAR : LE RETABLE D' ISSENHEIM, UNE INCONTOURNABLE VISITE.



Le Musée Unterlinden de Colmar se lance dans la restauration du célèbre retable d'Issenheim, œuvre majeure de l'art occidental signée Grünewald.

EXTRAORDINAIRE.
Il faut une bonne journée complète, attention de ne pas oublier de visiter le 1er étage.
+ claude

BAGLIS TV DES VIDEOS DANS LES CATEGORIES SUIVANTES :



BAGLIS TV est une télévision sur internet qui diffuse des conférences, des interviews et des tables rondes abordant la Tradition, les différentes religions, ...

Arts
Art visionnaire
Avant-garde
Bande dessinée
Danse sacrée
Enlum.& callig.
Poésie
Retable
Romantisme
Astrologie
Histoire
Individuelle
Mondiale
Comparative
Esotérisme
Arithmosophie
Eso. chrétien
Hermétisme
Kabbale
Gurdjieff
Martinisme
Rose Croix
Soufisme
Symbolisme
Théosophie
Franc-Maçonnerie
Aujourd'hui
Illuminisme
Memphis Misraïm
R.E.A.A.
R.E.R.
Histoire
Catharisme
Idées prophéties
Mégalithe
Templiers
Mythes Légendes
Aujourd'hui
Graal
Grèce & Egypte
Imaginaire
Mystères
Psychologie
Table ronde
Occultisme
Alchimie
Initiation
Histoire
Guérisseur
Magie
Spagyrie
Théurgie
Philosophie
Chine
Gnose
Histoire
Métaphysique
Mystique
Tradition
Psychologie
Enneagramme
Eveil spiritualité
Archetype-Jung
Religion
Bible
Ange
Bouddhisme
Celtisme
Chamanisme
Christianisme
Confucianisme
Druidisme
Esséniens
Ev. apocryphes
Hindouïsme
Paganisme
Tantrisme
Taoïsme
Sciences
Anthropologie
Archi. sacrée
Botanique
Biologie
Cosmologie
Neurosciences
Phys. quantique
Systémique
Tiers inclus
Tarot
Histoire
Arcanes
Thérapies
Alimentation
Alternatives
Chinoise
Médiévale
Reiki & magnétisme

http://www.baglis.tv

jeudi 22 décembre 2011

Editions Ergonia : Esotérisme Occultisme Philosophie.


Qui sommes-nous ?

Editions Ergonia : Esotérisme Occultisme Philosophie. Les Éditions Ergonia s’efforcent de diffuser des connaissances sur l'Esoterisme et la Philosophie et d’aider ainsi, en toute Liberté et simplicité, toute personne désirant «Comprendre, Travailler et Œuvrer» dans cette « Haute Science » qu’est l'Esoterisme et tout ce qui s’en approche…

Voici une liste non exhaustive des Connaissances proposées :

* Esoterisme Fondamental (Jacques Breyer)
* L'Egypte Ancienne (Jean-Louis Bernard)
* Le Tantrisme (Jean Louis Bernard)
* La Génèse - L'Astrologie (Robert Amadou)
* Esoterisme des Mythologies (Jean Haab)
* Les Nombres (Jacques D'Arès)
* La Réincarnation (Arsène)
* Schwaller de Lubicz (Thérèse Collet)
* Les Sciences Parallèles (Marcel Locquin)
* Le Yoga (Clara Truchot)
* Les Rêves et le Tarot (Maja Cardot)
* L'Equilibre et la Méditation (Swami Giri)
* La Kabbale (A.D Grad)

Si vous le désirez, nous pouvons également vous aider en répondant à vos questions sur contact@ergonia.fr ou avec nos ateliers par correspondance

... de plus il arrive que nous organisions des rencontres.


Nous serons heureux de vous retrouver sur notre site :

http://www.ergonia.fr
http://telechargement.ergonia.fr/

mercredi 21 décembre 2011

Bestiaire du moyen age




Le cerf vit mille ans. Le sanglier porte ses cornes dans sa bouche. Les papillons sont des fleurs qui volent. L’écureuil est un animal diabolique, paresseux, lubrique, avaricieux. La zoologie médiévale n’est pas la zoologie moderne. Plusieurs notions qui nous sont aujourd’hui familières, sont alors inconnues.

Le Moyen Âge est très bavard sur l’animal. A cet égard les bestiaires enluminés, nés pendant le haut Moyen Âge mais dont la vogue atteint son apogée aux XIIe et XIIIe siècles, sont les témoignages les plus riches.

L’ouvrage s’ouvre sur une introduction générale, pour ensuite s'intéresser à la composition des bestiaires médiévaux et engager une étude thématique des espèces où sont décrites leurs propriétés physiques et morales, leur dimension symbolique et religieuse, mettant en lumière différentes histoires, croyances ou anecdotes les concernant.

Chaque animal est accompagné d’une ou plusieurs miniatures, l’ensemble constituant une iconographie abondante, originale et particulièrement séduisante pour notre œil moderne.
Michel Pastoureau


http://www.seuil.com/livre-9782021022865.htm

Ecoutez la sage antiquité sur le compte des premiers hommes :


« Ecoutez la sage antiquité sur le compte des premiers hommes : elle vous dira que ce furent des hommes merveilleux, et que des êtres d’un ordre supérieur daignaient les favoriser des plus précieuses communications. Sur ce point il n’y a pas de dissonance : les initiés, les philosophes, les poètes, l’histoire, la fable, l’Asie et l’Europe n’ont qu’une voix. Un tel accord de la raison, de la révélation, et de toutes les traditions humaines, forme une démonstration que la bouche seule peut contredire. Non seulement donc, les hommes ont commencé par la science, mais par une science différente de la nôtre, et supérieure à la nôtre parce qu’elle commençait plus haut, ce qui la rendait même très dangereuse ; et ceci vous explique pourquoi la science, dans son principe, fut toujours mystérieuse et renfermée dans les temples, où elle s’éteignit enfin, lorsque cette flamme ne pouvait plus servir qu’à brûler. »

J. de Maistre

Les soirées de Saint-Petersburg, ou Entretiens sur le gouvernement temporel de la providence.

mardi 20 décembre 2011

BAGLIS TV présente Maître Eckhart et la théologie apophatique



Maître Eckhart et la théologie apophatique
Ancien et Nouveau Testament
Par : Bertrand Vergely - Décembre 2011

"Souvent, lorsque nous parlons du Principe Premier, de l’Absolu, ou de Dieu, selon la tradition de chacun, nous nous apercevons que nous ne parvenons jamais à définir ces notions avec précision" nous-dit Michel Cazenave. "Il nous a donc semblé opportun de nous interroger sur les origines et la prégnance de la théologie négative (apophatique), c’est-à-dire cette idéologie qui sous-entend que de "Dieu on ne peut rien dire" et que si l’on tente de le définir, c’est alors en évoquant ce qu’il n’est pas".
En effet, le terme "définir" contient dans son étymologie le mot "fin" : tant d’un point de vue métaphysique que théologique, comme apposer le mot "fin" à toute tentative d’approche du divin ou de la déité ? Mission impossible frappée du sceau temporel de la postmodernité ?

maitre eckhart 1théologie négative

Pour répondre à cette question, nous avons fait appel à Bertrand Vergely, Géraldine Roux et Isabelle Raviolo qui vont respectivement tenter de définir ce qu’est la théologie apophatique et surtout la placer en perspective respectivement avec le christianisme orthodoxe (Bertrand Vergely), entre la pensée grecque et la pensée judaïque (Géraldine Roux) ou encore dans le cadre de la mystique rhénane dont Maitre Eckhart est incontestablement la figure de proue (Isabelle Raviolo).

bertrand vergely isabelle raviolo

Souhaitez-vous découvrir la filiation spirituelle qui existe entre Aristote, Augustin, Denys l’Aréopagite, Maître Eckhart … ou encore Martin Heidegger ? Et ainsi comprendre que la théologie négative est à l’instar du procédé négatif en photographie (analogique) une matrice unique à partir de laquelle nous pouvons établir différents "positifs" : positifs dont bouddhisme, taoïsme, judaïsme, christianisme et soufisme peuvent être les reflets...

Car comme nous le rappelle Bertrand Vergely, dans le Zen, il est dit :
"si tu crois comprendre c’est que tu n’as rien compris… mais si tu comprends que tu n’as rien compris, C’EST QUE TU COMMENCES A COMPRENDRE !".

la théologie apophatique par Bertrand Vergelygéraldine Roux, Institut Rachi

Explications de nos trois intervenants, réunis autour de Michel Cazenave, dans cette table ronde de 57 minutes, enregistrée au Forum 104
.

http://www.baglis.tv/accueil.html

vendredi 16 décembre 2011

L'historien Serge Caillet "soumis à la question" !

















Le Directeur de l'Institut Éléazar, bien connu sur ces colonnes (souvenons-nous qu'il co-organisa avec succès le colloque du Tricentenaire Martinès de Pasqually) se prête au jeu subtil du dialogue interactif, à la manière de Robert Amadou et d'Eugène Canseliet, dans l'inoubliable Feu du Soleil !

Il y traitera du martinisme et des martinistes, des ordres qui s'en réclament mais également du saint-martinisme; des hommes de désir qui marquent l'histoire du martinisme; du passé, du présent et sera interpellé sur "quel avenir pour le martinisme au 21éme siècle" ?

A paraître, Les hommes de désir, entretien avec Serge Caillet, un historien de l'occultisme, courant 2012, aux éditions du Mercure Dauphinois.


source :
http://rflexionssurtroispoints.blogspot.com/

mardi 13 décembre 2011

Le Rituel de haute Maçonnerie égyptienne de Cagliostro





Par : Denis Labouré - Décembre 2011

labo_cagliostro Cagliostro véhicule pour certains une image d’escroc, d’intriguant, amateur de mondanités. Mais cette "image" ne serait-elle qu’un vernis superficiel, caractéristique de la voie du blâme ? Voie qu’empruntèrent de nombreux initiés… Comme vous le savez : "Image est anagramme de magie" : et c’est bien dans cette direction là que Denis Labouré nous propose d’explorer l’œuvre et les travaux de Joseph Balsamo dit "Cagliostro", fondateur du rituel de haute Maçonnerie égyptienne, à Lyon, le 24 décembre 1784.

Pour Denis Labouré, il ne s’agit pas d’aborder l’histoire du personnage, qui est bien connue et a fasciné de nombreux auteurs prestigieux, mais bien sa prégnance, atemporelle donc, dans une voie de régénération psychique et corporelle qu’empruntèrent et empruntent actuellement encore de nombreux franc-maçons et franc-maçonnes, travaillant au Rite Egyptien de Cagliostro.

Denis Labouré revient donc plus particulièrement sur le passage de Cagliostro dans l’Ordre de Malte, à Malte, de 1766 à 1767 et la rencontre qu’il y fit avec Luigi d’Aquino (descendant de Thomas d’Aquin) : quelles découvertes en onguents et en médecine paracelsienne y firent alors les deux hommes ? Découvertes qui les lia d’une amitié indéfectible jusqu’à la mort de Luigi d’Aquino en 1783.

Un an après la mort de son ami, Cagliostro entreprit d’ériger « sa » Maçonnerie égyptienne…

denis labouré - rite égyptien de cagliostro Joseph Balsamo dit Cagliostro par Denis Labouré

L’intervention de Denis Labouré porte sur de nombreux points, en autres :

- Qu’entendait-on à cette époque par le terme d’ Egypte ? De nos jours, avec le recul, il est aisé d’user d’asynchronismes (voire de syncrétisme), mais avant Napoléon et Champollion, l’Egypte était une terre inconnue (revoyez pour cela la brillante conférence de René Lachaud)…

- Quel lien le rituel de Memphis-Misraïm (Garibaldi, Amblain) entretient-il avec celui de Cagliostro ?

- Dans la filiation directe de Paracelse (1494 - 1541) puis de Michael Maier (1569 - 1622) et de son ouvrage Arcana Arcanissima : par quelle pratique rituélique Cagliostro nous propose-t-il de magnifier cette "petite étincelle divine" qui repose en chacun de nous, engluée dans notre corporéité ? A l’instar d’Enoch, d’Elie, ou encore des écrits de Saint-Paul : comment parvenir à bascuhttp://www.blogger.com/img/blank.gifler du biologique au spirituel sans passer par la mort physique ?

- Pour un homme "moderne" dont l’ignorance et l’arrogance sont souvent en commune mesure, les mythes représentent "des histoires à dormir debout". Nos anciens étaient-ils donc des simples d’esprit qui se sont émerveillés pendant des millénaires devant ces "chimères" (chimères, si l’on ne retient que leur sens littéral…) ? La vérité ne repose-t-elle pas plutôt dans l’acceptation que le sens littéral de ces histoires constitue un voile sur des enseignements cachés ? …. Une sorte de « bande dessinée à caractère ontologique » comme nous l’indiquait Antoine Faivre dans l’une de nos récente communication…. ?

Eléments de réponses de Denis Labouré dans cet exposé de 35 minutes, réalisé dans son cabinet de consultation d’astrologie à Saint-Etienne.

http://www.baglis.tv/

dimanche 4 décembre 2011

PETIT CLIN D' OEIL DE CLAUDE à ROLAND...

Livres-mystiques.com - Notre Ami Roland Soyer est parti auprès de Notre Doux Jésus


Livres-mystiques.com - Notre Ami Roland Soyer est parti auprès de Notre Doux Jésus et Sa Douce Mère, le Mercredi 1er Juin 2011 à 15h15.

Il repose dans le cimetière de Lescouët-Gouarec.

Il est, pour ceux qui ne le connaissent pas, le créateur de ce site « livres-mystiques.com », le site et cette section « Témoignage » sont une fidèle image de lui..

La cérémonie d'adieu a eu lieu en l'Eglise Saint Gilles à Malestroit le Samedi 4 juin 2011.

Des amis fidèles et proches de Roland, ont permis que des documents relatifs à cette cérémonie d'adieu soient publiés, nous les en remercions.

Ils sont téléchargeables au travers des liens ci-dessous:

Entrée dans la Vie de Roland SOYER

Concernant « livres-mystiques.com », avant de partir, Roland a désigné trois de ses amis pour continuer après lui, la vie du site.

Nous communiquerons par le biais de la mailing list comme le faisait Roland sur tout ce qui concerne les activités qui y seront liées. Si vous avez des questions, vous pouvez nous envoyer des emails à l'adresse contacts@livres-mystiques.com.

Roland, notre Ami, ce n'est qu'un au revoir. A bientôt dans la Maison du Père, ou sur un des sentiers de l'univers visible ou invisible, si tel est Sa Volonté.

Per Matrem ad Filium

amen


UNE BONNE et SOLIDE FORMATION

" A 19 ans, la Providence le met en contact avec des personnes aux connaissances particulières : Druides, Alchimistes, Mystiques et Saints.
A 25 ans, il est spécialisé dans la recherche des livres rares et responsable des ventes à la librairie ésotérique " La Table d'Emeraude ".
On le voit ici à droite, photographié en compagnie de son ami Eugène Canseliet avec lequel il organisa une exposition importante sur l'alchimie à la "Librairie du Merveilleux, suite


http://livres-mystiques.com/Temoignage/formation/formatio.html

mercredi 30 novembre 2011

Allégorie du Pélican






Alfred de MUSSET (1810-1857).

Allégorie du Pélican

Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots.


Lorsque le pélican, lassé d'un long voyage,
Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux,
Ses petits affamés courent sur le rivage
En le voyant au loin s'abattre sur les eaux.
Déjà, croyant saisir et partager leur proie,
Ils courent à leur père avec des cris de joie
En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Lui, gagnant à pas lent une roche élevée,
De son aile pendante abritant sa couvée,
Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux.
Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte;
En vain il a des mers fouillé la profondeur;
L'océan était vide et la plage déserte;
Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Sombre et silencieux, étendu sur la pierre,
Partageant à ses fils ses entrailles de père,
Dans son amour sublime il berce sa douleur;
Et, regardant couler sa sanglante mamelle,
Sur son festin de mort il s'affaisse et chancelle,
Ivre de volupté, de tendresse et d'horreur.
Mais parfois, au milieu du divin sacrifice,
Fatigué de mourir dans un trop long supplice,
Il craint que ses enfants ne le laissent vivant;
Alors il se soulève, ouvre son aile au vent,
Et, se frappant le cœur avec un cri sauvage,
Il pousse dans la nuit un si funèbre adieu,
Que les oiseaux des mers désertent le rivage,
Et que le voyageur attardé sur la plage,
Sentant passer la mort se recommande à Dieu

Illustration : photo m' appartenant du lutrin "Le pélican" Abbaye de la Lucerne dans la Manche
(50).

La dixième clef de Basile Valentin enfin révélée ?










Par : Karl Alteas - Novembre 2011

Les douze clefs de Philosophie de Basile Valentin apparaissent en 1600 en Allemagne. Le livre reçoit une illustration en 1618. La légende veut que l'auteur soit un moine bénédictin du XVième siècle et que son œuvre ait été retrouvée dans une pierre creuse de l'abbaye d'Erfurt, cachée pendant deux siècles… La vérité est sans doute moins poétique, car il plus probable que l'éditeur et alchimiste Johann Thölde en soit le véritable auteur, et qu'il ait ainsi tenté un coup médiatique avec les moyens de son époque…. Il n'empêche, l'ouvrage est d'une remarquable qualité ! C’est l'éminent médecin et alchimiste Michael Maier, à l’origine de l’Atalanta Fugiens, qui a ajouté les douze gravures, une par clef.

Si ces douze clefs parlent d'elles-mêmes pour qui connait les symboles alchimiques, l'une demeure mystérieuse : la dixième clef, objet de la présente étude menée par Karl Alteas.

NATVS SVM EX HERMOGENE. HYPERION ELEGIT ME. ABSQ IAMSVPH COGOR INTERIRE
« Je suis né d’Hermogène, Hypérion m’a choisi ; sans IAMSVPH, je suis contraint de périr»

Qu'est-ce donc que cet IAMSVP, mot imprononçable et énigmatique ? Pour le comprendre, Karl Alteas nous propose de parcourir ces douze Pantacles comme une bande dessinée codée

Souhaitez-vous tenter d’approcher les opérations du Grand Œuvre en ces douze étapes qui sont « telles les douze signes du zodiaque de l'année alchimique… les douze portes de Georges Ripley

Cette dixième clef contient-elle l'ultime secret du Grand Œuvre ?

Eléments de réponse de Karl Alteas dans cet exposé de 27 minutes


http://www.baglis.tv/esoterisme-video/hermetisme/1745-dixieme-clef-basile-valentin.html

Que sait-on réellement de l’Alchimie ?





Comme l’a écrit Newton en 1676 « ... l’Alchimie cacherait-elle de lourds secrets que seuls les grands Maîtres pourraient comprendre ?

La physique actuelle et l’antique alchimie seraient-elles susceptibles de pouvoir se réconcilier ?

Existe-t-il encore de véritables Alchimistes seulement attirés par l’altruisme et la charité ?

Dans notre époque de désoccultation, l’Initiation tient-elle encore une place ?

L’Alchimie et certaines religions (censées être un trait d’union entre l’homme et Dieu) auraient-elles été, dans des circonstances particulières, intimement liées ?
Jean Deleuvre, dans son Alchimie, Science divine, nous fait lever le voile sur ces éternelles questions encore plus brûlantes aujourd’hui, à l’aube toute proche du XXIe siècle lequel, si l’on en croit André Malraux : «... sera spirituel, ou ne sera pas ».

Cet ouvrage révélant pour la première fois, au travers de magnifiques photographies, certaines phases du Grand Œuvre maintes fois décrites par les plus grands Adeptes du passé, sera d’un grand intérêt pour ceux que «la chimie de Al» est susceptible de séduire. Qu’ils se situent seulement à l’entrée du chemin, ou plus avancés sur le sentier, qu’ils soient croyants ou profanes, érudits ou simples curieux.

Enfin un ouvrage qui dépoussière vraiment et apporte réellement un sang nouveau à cette «vieille dame» si décriée...

Vous pouvez y accéder soit en cliquant directement sur la couverture du livre, soit en cliquant directement sur le lien ci-dessous.
Alchimie, science divine
30440 Saint Laurent-le-Minier
Tel : 04 67 73 90 95

mail : editions@massanne.com

Un nouveau manuscrit du Traité sur la réintégration des êtres de Martinès de Pasqually Dominique Clairembault


Un nouveau manuscrit du Traité sur la réintégration des êtres de Martinès de Pasqually
Dominique Clairembault

Après la découverte du manuscrit d’Agen en 2009, c’est sur celle d’un nouveau manuscrit du Traité sur la réintégration des êtres que s’ouvre le numéro 21 (2011) du Bulletin de la société Martinès de Pasqually. Avec ce nouveau document, la collection des manuscrits du Traité s’enrichit donc, six nouveaux manuscrits ayant été découverts depuis 2009.



suite sur l' excellent et incontournable site :


http://www.philosophe-inconnu.com/Maitres/traites_ms_cahors.htm

vendredi 25 novembre 2011

INCONTOURNABLE BULLETIN DE LA SOCIETE MARTINES DE PASQUALLY N° 21





















Avant-propos de la présidente :

Nous avons le plaisir de vous adresser le Bulletin 2011, un bulletin assez fourni et dense.

A tout seigneur, tout honneur, un nouveau manuscrit du Traité ! Les premières pages du bulletin vous feront apprécier cette découverte achetée par un heureux propriétaire qui nous a contactés et quel Traité ! Un magnifique document.
Deux chercheurs se sont posé deux questions importantes et ils nous ont communiqué le résultat de leurs travaux, ce dont nous les remercions André Kervella a réfléchi sur une question simple en apparence : qui était Sébastien de Las Casas ? Jusqu'ici, personne n'a publié de nouvelles données sur le second successeur de Martinès de Pasqually depuis les recherches de l'anonyme Le Chevalier de la Rose Croissante qui le mentionne le premier en 1889 et le Dr Gérard van Rijnberk qui reprend le dossier dans sa biographie de Martinès. La réponse n'a pas été évidente et André Kervella a dû mobiliser toutes ses archives sur Saint-Domingue -et elles sont nombreuses- pour tenter d'élucider qui était ce personnage.
Thierry Lamy s'est demandé s'il fallait accepter la position généralement admise sur les rapports de l'ordre des élus coëns avec la franc-maçonnerie, Martinès se démarquant du milieu maçonnique. Est-ce si simple lorsqu'on détaille les textes ? Peut-être pas et Thierry Lamy reprend le problème de façon nouvelle.
Moi-même, je me suis posée des questions sur Seignan de Sère, le substitut que Martinès installe à Bordeaux après l'avoir reçu réau-croix en même temps que Louis-Claude de Saint-Martin peu de jours avant d' embarquer pour Saint-Domingue. Pouvais-je réunir quelques informations régionales sur ce personnage au rôle important dans l'Ordre et sur lequel nous avons peu de données ?
André Kervella est revenu sur l'interrogation de Thierry Lamv dans le bulletin précédent sur l'identité du marquis de Sercey, il y répond et élargit la recherche aux autres officiers du Tribunal Souverain de Martinès.
Christian Marcenne tient sa promesse faite au colloque de Marseille. il présente en détail les actes notariés qui concernent l'héritage que Martinès essaie de recouvrer à Saint Domingue et il complète son article par d' autres archives autour de Carvallo -le propriétaire de la maison rue Carpenteyre- et de Bacon de la Chevalerie. Il a aussi découvert des documents concernant l'arrivée des bateaux et nulle marchandise ne semble destinée à Martinès sur L'Union de Bordeaux. Mais alors que dire des deux quarts de barriques vus par Saint-Martin, l'abbé Fournié et du Rov d'Hauterive(1) et dont ils ont constaté l'état devant notaire ? L'affaire reste à élucider.
La recherche de publications anciennes, parfois oubliées continue
Jean-Louis Boutin a découvert un article publié à Lyon en 1906 qu'il commente, fort heureusement, car l'auteur, Louis de Combes, a y fait de nombreuses erreurs mais il révèle l'intérêt qu'ont suscité les découvertes de Papus publiées en 1899.
Jean Pierre Lassalle nous rappelle l'existence d'un texte publié en 1947 par Les Cahiers d'Hermès : « La réalisation théomorphique chez Martinez de Pasqually ».
Cyvard Mariette, grand explorateur d'internet, a trouvé des articles qu'il nous transmet régulièrement ce dont nous le remercions.
Nous continuons aussi à publier le texte du manuscrit du Traité découvert à Agen, c'est encore Jean-Louis Boutin qui s'est occupé de la suite de la transcription. Pour cette partie, nous avons convenu de corriger l'orthographe sans toucher au texte. Le bulletin précédent donnait un exemple suffisant de la transcription littérale de ce Traité. Nous l'avons comparé au manuscrit Kloss publié par Robert Amadou pour souligner là encore qu'il existe plusieurs versions du début du texte, que ce soit la version courte ou longue.
Le bulletin se termine sur les comptes rendus de lecture. René Chaminade continue à relire les classiques, Papus et Guénon, et à relever et à résumer les passages intéressants autour, bien sûr, de Martinès.

Enfin, je ne dissimulerai pas, puisque déjà nombre d'entre vous l'ont appris, que j'ai publié un ouvrage sur la biographie de Martinès, intitulé :

Martinès de Pasqually,
un énigmatique franc-maçon théurge du XVIIIe siècle,
fondateur de l'Ordre des Elus Coëns.



Le livre vient de paraître aux éditions Pascal Galodé, 18 rue de Toulouse à Saint-Malo:
http://www.pascalgalodeediteurs.com/.
II est préfacé par Jean-Claude Drouin et postfacé par Roger Dachez, bien connus l'un et l'autre de nos adhérents, et que nous remercions ici très chaleureusement.
Je tiens à remercier aussi tous les chercheurs qui nous ont adressé des articles pour ce bulletin mais aussi tous les responsables de sites qui présentent et commentent nos travaux sans oublier l'équipe de Bordeaux, peu nombreuse certes, mais fidèle au poste.


Saint Aubin, le 24 octobre 2011,

Michelle Nahon


1 Cf le Bulletin n° 7, 1997, « Martinès de Pasqually à Bordeaux » par Michelle Nahon et Maurice Friot


Pour son ouvrage, vous pouvez féliciter Michèle Nahon à l' adresse suivante :
m.nahon@wanadoo.fr


--------------

SOMMAIRE N° 21

Avant-propos de la Présidente..................2

- Découverte d' un manuscrit du Traité par Patrick Blanc
et commenté par Michelle Nahon.................3

- Las Casas, La Caze : troubles d' identité par André Kervella...10

- Martines de Pasqually et la franc-Maçonnerie:
Une approche de la question par Thierry Lamy......................31

- Marie Louis Guillaume de Seignan de Sère,
Seigneur de Pellefigue et autres lieux par Michelle Nahon.........47

- Principaux officiers du Tribunal en 1768 par André Kervella.....51

- Tour autour de lieux et de gens intéressants par Christian Marcenne...67

- Document de 1906 présenté et annoté par Jean-Louis Boutin........81

- Un texte de 1947 de Robert Kanters proposé par Jean-Pierre Lassalle...86

- Recherches sur Internet par Cyvard Mariette......................95

- Traité sur la réintégration des êtres créés dans leur première propriété,
vertu et puissance spirituelle divine (AD de Lot et Garonne).

transcrit par Jean-Louis Boutin, annoté par Michelle Nahon.........100

- Notes de lecture par Michelle Nahon..............................114

- Notes de lecture par René Chaminade..............................116

http://www.cuvelier-roy.com/mdp/bulletins.htm


--------------------------------------------

Bulletin de la Société Martinès De Pasqually

Sommaire des revues n°1 à n° 20

N° 1, année 1990, 17 pages : Introduction. Compte-rendu de la réunion constitutive de la Société Martinès de Pasqually à Bordeaux le 10 mai 1989. Statuts de la société. Compte-rendu de la deuxième réunion des membres le 27 septembre 1989, du 26 avril 1990. Documents, Résumé des recherches sur Martinès de Pasqually à Bordeaux par Michelle Nahon et Maurice Friot. Correspondance. Ouvrages reçus.

N° 2, année 1991, 29 pages : Avant-propos. L’arrivée de Martinès de Pasqually à l’Orient de Bordeaux (1762) par Johel Coutura. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1762 par Michelle Nahon et Maurice Friot. Quelques précisions sur le départ de Martinès de Pasqually pour Saint- Domingue le 30 avril 1772 par Johel Coutura. Martinèzisme ou Martinisme. Documents par Jean- Claude Drouin. Ouvrages reçus et notes de lecture. Livres annoncés non reçus. Correspondance. Vie de la Société.

N° 3, année 1992, 27 pages : Avant-propos. Traité de la réintégration des êtres. Notes de lecture par Jean-Pierre Donzac. La personnalité et l’oeuvre de Martinès de Pasqually dans la récente historiographie italienne par Marco Novarino. Martinès de Pasqually et la Grande Loge de France. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1763, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Ouvrages reçus et notes de lecture par Jean Claude Drouin. Notes d’information, le CIREM, par Gilles Filiol, Correspondance, Vie de la Société, Bibliothèque, Table des matières.

N° 4, année 1993, 35 pages : Avant-propos. La personnalité et l’oeuvre de Martinès de Pasqually dans la récente historiographie italienne (suite) par Marco Novarino. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1764, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Correspondance de Martines de Pasqually conservée à la Bibliothèque Municipale de Lyon (Ms 5471) par Johel Coutura. Vie de la Société, par Laurent Quintin.

N° 5, année 1994, 17 pages : Lettre aux membres de la Société, du 30 juin 1995 par Michel Casting et Michelle Nahon. L’entourage bordelais de Martinès de Pasqually, extraits d’un ouvrage de Johel Coutura. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1765, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Ouvrages reçus et notes de lecture par Jean-Claude Drouin. Correspondance des membres. Vie de la Société : Comptes-rendus du 6 décembre 1993, du 6 juillet 1994, du 6 juillet 1995. Compte-rendu d’une conférence sur Martinès de Pasqually le 4 avril 1995.

N° 6, année 1995, 28 pages : Avant-propos du Président Jean-Claude Drouin. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1766, par Michelle Nahon et Maurice Friot. L’héritage haïtien de Martinès de Pasqually, par Jacques de Cauna. Martines de Pasqually militaire, par Christian Marcenne. Vie de la Société, Compte rendu des réunions du 19 janvier, du 20 mai et du 2 juillet 1996. Le mot du Président Jean-Claude Drouin, suite au Conseil d’administration du 19 janvier 1996.


N° 7, année 1997, 30 pages : Rapport Moral par Jean-Claude Drouin. Avant-propos de la Présidente, par Michelle Nahon. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1772, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Le Traité de la Réintégration des êtres, une analyse de contenu, par Stéphane Trebucq. L’héritage haïtien de Martines de Pasqually, suite, complément généalogique par Jacques de Cauna. La belle famille de Martinès de Pasqually, les Collas de Gornac par Michelle Nahon et Maurice Friot. VARIA : les cohen ont leur A.D.N. par Michelle Nahon.

N° 8, année 1998, 44 pages : Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Les fils de Martinès de Pasqually et de Marguerite Angélique Collas de Saint-Michel, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Notes biographiques sur Angélique Collas, veuve de Martinès de Pasqually, et sur Jean d’Olabaratz par O.J. Clément. Notes de lecture, par Jean-Claude Drouin et Michelle Nahon. Courrier des lecteurs.
Compte rendu des réunions du 27 janvier et du 8 juin 1998. Documents relatifs à Martinès de Pasqually, conservés à Moscou par Jean Pierre Lassalle et Eric Stoll.

N° 9, année 1999, 41 pages : Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Les écritures magiques et le registre des 2400 noms par Gilles Le Pape. Notes du Comité de lecture. Du Paty du Clam, par Jean-Claude Drouin. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1767, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Notes de lecture, par Jean-Claude Drouin. Ouvrages reçus et notes de lecture, Courrier des lecteurs, par Michelle Nahon. Archives de Moscou.

N° 10, année 2000, 39 pages : Avant-propos de la Présidence, Michelle Nahon. Notes de lecture, par Jean-Claude Drouin. Les élus coëns, note du Comité de rédaction. Les élus coëns, émission de Michel Cazenave, avec Robert Amadou. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1768, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Archives de Moscou, Questions posées au F Power pour parvenir au 1° point
de l’an (neau) lum (ineux). Notes sur le document Power par Jean-Pierre Lassalle. Notes de lecture par Michelle Nahon. Compte rendu d’un article au sujet de Martinès de Pasqually, de la revue italienne Panarion par Stéphane Trébuc.

N° 11, année 2001, 21 pages : Avant-propos de la Présidente Michelle Nahon. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1769, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Les loges citées par Martinès de Pasqually par Jean-Pierre Lassalle. Notes de recherches sur les Lescourt, par Jean-Claude Drouin. Notes de lecture par Laurent Quintin, Jacques Mlynarczyk et Michelle Nahon. Note du Bureau. Sommaire des Bulletins 1 à 10.

N° 12, année 2002, 52 pages : Avant-propos de la Présidente Michelle Nahon. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1770, par Michelle Nahon et Maurice Friot. L’abbé Bullet à Bordeaux, par Christian Marcenne. Brèves de lecture, par Jean-Claude Drouin. Notes de lecture par Michelle Nahon. Traité de la réintégration, présentation, par le Comité de rédaction. Martinèz de Pasqually et la sua doctrina esotérica, par Venturo Rizzo, note de Jean-Pierre Lassalle. Couverture de la revue Ultra, n°5, Rome, 1909. Article de Venturo Rizzo. Traduction par Robert Gras.

N° 13, année 2003, 43 pages : Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Martinès de Pasqually à Bordeaux, année 1771, par Michelle Nahon et Maurice Friot. De Launceston à Bordeaux, par Jean-Pierre Lassalle. Philippe-Auguste de Sainte-Foix, chevalier d’Arc, oncle du roi à la mode de Bretagne, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Martinèz de Pasqually e la sua doctrina esotérica, par Venturo Rizzo, 2° partie. Sommaire de la revue Ultra N°6, Rome, Décembre 1909. Article de Venturo Rizzo. Traduction par Robert Gras. Notes de lecture par Jean-Claude Drouin, Jacques Mlynarczky et Michelle Nahon.

N° 14, année 2004, 36 pages : Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Manuscrit de l’Ordre des Élus Coëns noté par un émule de Martinès de Pasqually, Pierre André de Grainville ou Manuscrit de Grainville (dit manuscrit d’Alger ou manuscrit R. Ambelain) par Georges Courts. Ils ont hanté les passerelles avec leurs gueules-de-raie, les frères de l’abbé Fournier par Christian Marcenne. Notes de lecture par Jean-Claude Drouin et Michelle Nahon. Documents.

N° 15, année 2005, 43 pages : Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Après le départ de Martinès de Pasqually de Bordeaux, 1772-1774 par Michelle Nahon et Maurice Friot. Les sources et l’évolution du Martinisme par Georges courts. Notes de lecture par Jean-Claude Drouin et Michelle Nahon. Documents recueillis par Jean-Claude Drouin. Reproduction des notices de Sédir, transmises par Jean-Pierre Lassalle.

N° 16, année 2006, 43 pages plus un hors-texte en couleurs. Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Après le départ de Martinès de Pasqually de Bordeaux, 1774-1779 par Michelle Nahon et Maurice Friot. Notes de lecture, par Michelle Nahon. Informations. Courrier des lecteurs. Un mystérieux document par Michelle Nahon avec la collaboration de Georges Courts et de Gilbert Tappa.

N° 17, année 2007, 43 pages. Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Des diverses éditions du Traité de (ou sur) la Réintégration des Êtres, par Xavier Cuvelier-Roy. L’arrivée à Bordeaux de Martinès de Pasqually, 1762 ou… 1761 ? par Michelle Nahon et Maurice Friot. Qui est l’auteur de la notice sur le Martinésisme et le martinisme ? par Jean-Louis Boutin. Notes de lecture, par Jean-Claude Drouin. Documents, l’intermédiaire des chercheurs et des curieux, communication
de Xavier Cuvelier-Roy. Notes de lectures, sites Internet et courrier des lecteurs, par Michelle Nahon. L’étrange sceau du certificat de Mauvignié, par Georges Courts.

N° 18, année 2008, 80 pages. Avant-propos de la Présidente, Michelle Nahon. Caignet de Lestère, successeur de Martines de Pasqually, par Serge Caillet. La parenté entre Martines de Pasqually et Caignet de Lestère par Michelle Nahon et Maurice Friot. Le manuscrit de Saint-Domingue dit "manuscrit Baylot". Présentation d’une nouvelle transcription, par Thierry Lamy. Le régiment de Foix à Saint-Domingue et à Bordeaux, par Michelle Nahon. Un portrait de Martines de Pasqually ? par Serge Caillet. Documents bordelais du XIXe siècle et du début du XXe siècle sur Martines de Pasqually et Louis Claude de Saint-Martin, par Michelle Nahon et Maurice Friot. Notes à propos du vocable « coen », par thierry Lamy. Notes de lectures, par Michelle Nahon. Courrier des lecteurs. Erratum et rectificatifs par Xavier Cuvelier-Roy.

N° 19, année 2009, 85 pages. Avant-propos de la Présidente. La patente de 1738, André Kervella. Antilles et paradoxes, André Kervella. Une puissance maçonnique méconnue : La Grande Loge du Chevalier de Beauchaîne (1757-1774), Jean-Pierre Lasalle. A propos du manuscrit « Baylot » - Du contexte de sa composition quelques éléments, Thierry lamy. Un précurseur du spiritisme au XVIIIe siècle, Jean-Louis Boutin. A propos d’un manuscrit inédit de Martinès de Pasqually, Jean-Louis Boutin.
Documents : 1) le chanoine Dubourg et la Franc-Maçonnerie par G.L.E. Du Fresne Beaucourt, P. Allard, J. Guiraud, 1906. 2) Martinez Pasqualis par Walter K. Filminger, 1906 transmis par Cyvard Mariette. Notes de lecture par Jean-Claude Drouin et par Michelle Nahon. Courriers/courriels des lecteurs. Couverture du Traité traduit en russe et paru en 2008. Programme du colloque du 18 et 19 septembre 2010 à Marseille.

N° 20, année 2010, 79 pages. Avant-propos de la Présidente. Le premier certificat de réception découvert à Bordeaux, Michelle Nahon et Maurice Friot. Découverte de deux manuscrits du « Traité sur la réintégration des êtres », Xavier Cuvelier-Roy. « Traité sur la réintégration des êtres dans leur première propriété, vertu et puissance spirituelle divine » (AD de Lot et Garonne), Michelle Nahon. Transcription textuelle (partielle de ce Traité), Jean-Louis Boutin et Georges Courts. Comparaison
entre les caractères d’Agripa et les signes du recueil de Prunelle de Lière par Georges Courts. Pour quelles loges ou pour quels ateliers Blanquet souhaite-t-il obtenir des constitutions ? (lettre ouverte à André Kervella), Michelle Nahon. Paris-Bordeaux 1762-1763, André Kervella. Le manuscrit de Saint- Domingue dit « Baylot » à propos de l’un des destinataires, Thierry Lamy. A propos de l’étude « L’énigme de Martines de Pasqually » par René Guénon, René Chaminade. Le Blanquet, Michelle Nahon et Maurice Friot


Merci à notre ami & frère Dominique Sappia d' avoir communiqué ce document.


Aprés adhésion à l' association SOCIETE MARTINES DE PASQUALLY,
Siège : Librairie AU VIEUX GRIMOIRE
46 rue des Bahutiers, 33000 BORDEAUX

vous recevrez le bulletin.

m.nahon@wanadoo.fr

mardi 22 novembre 2011

BAGLIS TV : Table ronde " La pensée de Louis-Claude de Saint-Martin" animée par Michel Cazenave.





















Par : Jean-Marc Vivenza - Novembre 2011
Le mot français "expérience", contient en allemand deux acceptions et donc deux traductions: avec d’une part la notion d’"Erfahrung"qui implique la présence d’un passeur, d’un apprentissage et donne lieu à "expérimentation". Et d’autre part, il existe le mot d’"Erlebnis"qui renvoit à l’expérience vécue, à une expérience intérieure, sans nécessairement une application pratique ou tangible. Fin XVIIIème, les hommes et femmes en quête de l’invisible, c’est-à-dire ceux et celles qui ne se contentent plus seulement de "croire" mais souhaitent faire "l’expérience de Dieu", empruntèrent donc aléatoirement ces deux voies, distinctes mais complémentaires, avec d’une part un versant empirique, visant à rechercher et éprouver les Signatures de la Nature (alchimie, théurgie, et en particulier via le magnétisme animal développé à cette époque par Mesmer) ou d’autre part dans une approche plus intérieure, par la voie de la prière, d’une philosophie incarnée et la découverte de son Maître Intérieur. La Naturphilosophie allemande (Philosophie de la Nature) et la Théosophie (Sagesse Divine) appartiennent à ce deuxième courant, intérieur, et Louis-Claude de Saint-Martin représente incontestablement la figure de proue de cet élan en France.

Loin de toutes institutions religieuses, et d’ailleurs fort critique à l’égard de toutes les églises constituées de murs de son époque (Mauerkirsche), Louis-Claude de Saint-Martin a témoigné – et non prophétisé – d’une expérience vécue (Erlebnis) exceptionnelle, invitant tout à chacun à une psychanalyse poussée à l’absolu :
pour lui, l’interne pallie à tout et il peut être considéré comme vérité essentielle
.

Entre son premier recueil philosophique "Des Erreurs et de la Vérité" paru en 1775 et "De l’Esprit des Choses", en 1800, souhaitez-vous approcher l’évolution de la pensée de cet homme hors du commun ?

Souhaitez-vous vous familiariser avec les notions philosophiques et théologiques complexes telles que "le retrait de Dieu": la Kénose pour les chrétiens ou le Tsimtsoum pour les kabbalistes ?

Comment saisir cette métaphysique vertigineuse qui nous indique que "l’Absolu est obligé de sortir de lui-même afin de prendre connaissance de lui" et par cette sortie, il oblige les esprits rebelles à la résipiscence ?

Réponses de Jean-Marc-Vivenza, Dominique Clairembaut dans cette table ronde de 53 minutes et animée par Michel Cazenave.

Une invitation à la méditation "à la suite de Louis-Claude de Saint-Martin" et non en le suivant… filmée au Forum 104.


http://www.facebook.com/photo.php?v=2530917684723&mid=534

Baglis TV

extrait tiré du site
http://www.baglis.tv/ d'une table ronde intitulée "La pensée de Louis-Claude de Saint-Martin" réunissant Jean-Marc Vivenza, Dominque Clairembaut et Michel Cazenave

Pour accéder à l'intégralité de la vidéo, allez sur:
http://www.baglis.tv/esoterisme-video/martinisme/1743-louis-claude-saint-martin-pensee.html

mercredi 16 novembre 2011

NEWS : L’ESPRIT DES CHOSES - Nouvelle série N°5 - Dossier Emmanuel Swedenborg


Sommaire

Editorial

Dossier Emmanuel Swedenborg

Le Saint Esprit, mythe ou réalité par Claude Bruley
La Trinité dans le sacré et le quotidien par Claude Bruley
Le symbolisme du froid par Claude Bruley
La résurrection est-elle immédiate ? par Claude Bruley
Swedenborg, la vie après la mort par Claude Bruley
Swedenborg, le prophète venu du froid par Charles Byse

Documents

Caractéristiques de la Franc-maçonnerie par Serge Hutin

Je commande .... exemplaire du n°5 n.s. de L’Esprit des Choses au prix de 16 Euro l’unité à l’ordre du CIREM, BP 08, 58130 GUERIGNY-FRANCE.

Nom........................................ Prénom..................................................
Adresse.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
email : .............................................................................................

(Attention, il n’y aura aucun retirage après parution, Chèque retiré à parution mi-décembre 2011)

Rémi Boyer
http://www.sgdl-auteurs.org/remi-boyer/
http://incoherism.owni.fr/

mardi 15 novembre 2011

lettre CX de Louis Claude de Saint Martin à Kirchberger



Jean Louis Boutin nous signale avoir ajouté l'article 5 sur Saint-Martin qui
cite la lettre CX de Louis Claude de Saint Matin à Kirchberger

http://www.boutin-jl.net/smlyon/journal-verite/260-sm-05

samedi 12 novembre 2011

Le grade de Réaux-Croix reste l’un des plus énigmatiques du système initiatique de l’ordre des Chevaliers Maçons élus coëns de l’univers.


Le grade de Réaux-Croix reste l’un des plus énigmatiques du système initiatique de l’ordre des Chevaliers Maçons élus coëns de l’univers. Alors qu’il existe nombre de textes et documents sur les cérémonies d’initiation aux divers grades de l’ordre fondé par Martinès de Pasqually, celui qui couronne sa hiérarchie n’est que partiellement connu. Dans le livre qu’il a consacré à l’étude des grades coëns, Les Sept Sceaux des Élus coëns, Serge Caillet se livre à une enquête minutieuse sur les diverses sources permettant de soulever les mystères qui entourent le grade de Réaux-croix [1]. Il évoque en particulier « deux pièces majeures » y faisant référence : une note de Louis-Claude de Saint-Martin figurant dans le Fonds Z, les « Extraits des notes manuscrites confiées par le maître de la Chevalerie [2] », et l’« Extrait de préparation et de précaution pour une réception de R+ » dans le Manuscrit d’Alger[3].
suite sur

http://www.philosophe-inconnu.com/Maitres/initiation_au_grade_reaux-croix.htm

mercredi 9 novembre 2011

La suite de la biographie de Roger Caro : L'Alchimie - Partie 1 est maintenant en ligne !


Pour accéder au lien, nous vous invitons à cliquer sur
http://www.massanne.com/articles-alchimiques/biographie-de-roger-caro/lalchimie-part-1/31-livre-dor.html
l'onglet "Articles" situé dans le menu horizontal, en haut de la page d'accueil. Les sous-menus "Biographie de Roger Caro" puis "L'Alchimie" puis "3.1 - Livre d'Or" vous donneront accès à ce texte

mercredi 2 novembre 2011

LIBER TABULARUM MAGO-KABBALISTICUM ET HERMETICUM



Un ouvrage de base….

LIBER TABULARUM MAGO-KABBALISTICUM ET HERMETICUM
Table de Correspondances et de Concordances Magiques & Kabbalistiques selon la Tradition Rosicrucienne.
Par Fred MacParthy

ISBN : 9-9526443-1-4

Seconde Édition augmentée et reliée.

Cette nouvelle édition augmentée du “Liber Tabularum Mago-Kabbalisticum et Hermeticum”, est inspiré du fameux Liber 777 d’Aleister Crowley. Il contient désormais plus de huit-cent pages et des centaines de tables de correspondances et de concordances classées numérologiquement. C’est une forme d’Encyclopédie pratique qui intègre de nombreux enseignements de Traditions et d'Ordres Initiatiques et Ésotériques tels que la Golden Dawn, l'Astrum Argentinum, l’Ordo Templi Orientis, l'Aurum Solis, le Collegium Rosæ Crucis, les Gold-und Rosenkreutzer, ou Rose-Croix d’Or, différents Rites de la Franc-Maçonnerie, et de la Maçonnerie dite de marge. Mais aussi différents systèmes de la Kabbale Judaïque et Chrétienne. Différentes versions du Sefer Yetzirah, du Sefer Raziel ha-Melekh, et d’autres textes Kabbalistiques rares. De la Gnose, de l'Hermétisme, de l'Alchimie & de la Spagyrie. De la Magie Naturelle, Céleste, Angélique, Énochéenne & encore bien d'autres choses utiles, tant pour les pratiques magiques, mystiques ou théurgique, que pour le plaisir de l’étude…

Qabale Judaïque, Kabbale Chrétienne, Cabale Hermétique. Magie, Mystique, Hermétisme, Alchimie, Spagyrie. Tradition Occidentale & Orientale. Monothéisme, Paganisme. Noms Divins, Angélologie, Démonologie. Sceaux Magiques et Angéliques. Guématrie, Géométrie, Symbolisme. Caractères Magiques, Kaméas, Panthéons Panthéistes & Monothéistes. Divination, Astrologie, Tarot, Géomantie, I Ching. Couleurs, Parfums, Encens, Plantes, Animaux, Pierres Précieuses et Semi-précieuses. Alphabets Traditionnels & Magiques. Grade Initiatiques de la Rose-Croix, du Rosicrucianisme, du Martinézisme, du Martinisme, de la Franc Maçonnerie & de la Néo-Maçonnerie. Etc.


Table des Matières en version PDF sur le site.

Format 20,5 X 29 cm. 888 Pages. Plus de 2000 Tables et plus de 500 illustrations dont 8 pages en couleurs. Tirage limité à 200 exemplaires numérotés.

65,00 EurosPort en Colissimo suivi pour la France Métropolitaine 10,00 Euros.

Tout autre destination nous consulter avant achat
.
contact@sesheta-publications.com


http://www.sesheta-publications.com/Collection-Rose-Croix-Collectanea Rosicruciana.html

http://www.sesheta-publications.com/

dimanche 16 octobre 2011

























Un excellent travail de Samuel, merci à lui

Claude Calmels-Beaulieux, Initiateur du projet,
Xavier Cuvelier-Roy, Propriétaire de l’œuvre,
Gab, Artiste,

ATTENTION : il ne reste que quelques exemplaires numérotés.

reproduction :
- résine-bronze (composite-patinée).
- bronze.


LOUIS CLAUDE DE SAINT-MARTIN.
(Illustration photo de l' original)

Souscription limitée à 8 exemplaires numérotés.

Hauteur estimée : 20 cm)

13 – Une sculpture en argile
Au cours de l’été 2008, la galerie des portraits du Philosophe inconnu s’est enrichie d’un nouvel élément : une sculpture. Unique en son genre, elle tente de restituer un Saint-Martin en relief. Laissons celui qui est à l’origine de cette création, Xavier Cuvelier-Roy, nous présenter cette nouveauté :
« La recherche s’approche de différentes manières, l’exploration par la voie artistique se met au service de causes qui peuvent paraître fantaisistes, voire iconoclastes. L’on ne craint plus aujourd’hui – sur des bases historiques fiables – de reconstituer, par exemple, une fresque ou une tapisserie à partir de petits éléments dispersés ; voire de restituer le visage d’un marin de Lapérouse avec le support d’un crâne enfoui dans l’épave de son vaisseau.
L’on connaît quelques portraits de Louis-Claude de Saint-Martin, fort peu sont authentiques, la majorité sont apocryphes. Certains sont fort beaux, d’autres médiocres, voire même fort détestables, de mauvais goût, mais tous témoignent de la frustration de ne connaître que son profil. J’ai tenté une première escapade dans la troisième dimension en 1998, en passant commande d’une toile à Claudine Cop. Alliant la théorie de l’espace vectoriel avec ses dons réels de médium, cette artiste peintre a réalisé avec bonheur un tableau bien connu aujourd’hui, soutenu dans sa diffusion par une publication en couverture du roman martiniste Sursum corda.

Il me manquait la satisfaction tactile, quasi charnelle, de pouvoir à ma guise provoquer un mouvement, projeter une ombre, modifier une posture. Une seule solution : l’art plastique ! C’est Gab, artiste peintre, aquarelliste et illustratrice (promotion 1967 de l’école régionale des beaux-arts de Valence) qui a réalisé ce rêve fou. Elle a réussi à nous transmettre, par l’intermédiaire de ses mains, une émotion à la hauteur des vertus de Saint-Martin : prend forme sous nos yeux et pour la première fois une expression, un regard. Pétri dans l’argile, ne lui manque que la parole ! »

Source : le site Philosophe-inconnu


http://www.philosophe-inconnu.com/Etudes/portrait9.htm#12

Tarifs :

Participation à la fabrication du moule : 53,75.

- 1 - Exemplaire résine-bronze : 280 € + moule = 333,75 € + port
- 2 - Exemplaire bronze-fonderie : 1000 à 1300 € = devis

Aucune marge bénéficiaire n’est prise par les proposants.

Souscription limitée à 8 exemplaires numérotés.

La réalisation est confiée au très professionnel atelier de Samuel Boulesteix.

Détails sur le site :


http://boulesteix.monsiteofficiel.com/

BON DE COMMANDE :

devant être transmis à

Mr Calmels Beaulieux, Claude
"Mission Saint Jean le Mystique"
105, avenue Jean Jaurès
54500 - Vandoeuvre les Nancy


http://rflexionssurtroispoints.blogspot.com

samedi 15 octobre 2011

Atalanta fugiens - CD - Michael Maier - une musique Alchimique.















Sous la direction de Martin Konvalinka
50 fugues alchimiques de l'époque de Rodolphe II
Les 50 fugues alchimiques de Michael Maier, médecin et alchimiste rosicrucien allemand, font partie de l’ouvrage qu’il publie en 1617, L’Atalante fugitive (Atalanta fugiens). Cet ouvrage a en effet la particularité de combiner gravures, textes en vers et en prose, partitions de compositions musicales.
L’enregistrement que nous vous proposons comprend les 50 fugues alchimiques à trois voix. La première voix représente Atalante, qui ne veut prendre pour époux que celui qui parviendra à la battre à la course. Hippomène est un de ses prétendants. Il a reçu d’Aphrodite trois pommes d’or qu’il jette derrière lui dès qu’Atalante le dépasse. La deuxième voix le représente. La pomme d’or qui retarde Atalante dans sa course est représentée par la troisième voix. Au-delà de l’argument pris dans la mythologie, ces trois voix symbolisent les trois principes de l’œuvre alchimique : le Mercure, le Soufre et le Sel. Elles sont accompagnées d’instruments : la harpe représente le Soleil, le luth la Lune, le trombone Mercure, la viole de gambe la Terre, la cornemuse l’Eau, la flûte l’Air, le cornet le Feu.
Auteur : Michael Maier.

Une musique alchimique
Ce CD présente l’intégralité des 50 fugues alchimiques composées au XVIIe siècle par Michael Maier. Sans doute l'une des meilleures versions des parties musicales de L’Atalante fugitive
.
Source : DRC Diffusion Rosicrucienne
http://www.drc.fr/modele/home.html



les commentaires :

un CD est disponible sur les 50 fugues de l'Atalanta fugiens de michel Maïer et c'est une réussite. Les amateurs de la musique du XVIIème siècle, dont je suis, seront comblés.
un seul bémol (expression soigneusement choisie) :
le riche livret est en anglais.
Serge Antoine


CD disponible à la DRC au prix de 023 euros + frais de port en vente sur :
http://www.drc.fr/modele/home.html

DE CAGLIOSTRO AUX ARCANA ARCANORUM Par Denis LABOURE



livre disponible chez :

http://www.spiritualite-occidentale.com/alchimie/index.html

Revendiquant la qualité d’homme libre, noble et voyageur, le comte Alexandre de Cagliostro (1743–1795), martyr de l’initiation mort dans les geôles de l’Inquisition, que je suis bien tenté d’identifier à Guiseppe Balsamo, transmit à ses disciples du Nord « l’éclatante lumière du Midi qui caractérise la pleine connaissance des choses et la communion active avec Dieu ». Cette lumière du pays d’Egypte, d’où provient, leur dit-il, toute initiation, un rite maçonnique la véhicule, dont Cagliostro, son fondateur...
suite sur : http://sergecaillet.blogspot.com/

SCALA PHILOSOPHORUM

Ou

LA SYMBOLIQUE MACONNIQUE

DES OUTILS DANS L’ART ROYAL

Epuisés depuis longtemps, cet ouvrage de Robert Ambelain est un classique de la littérature maçonnique.

Il a été conçu par l’auteur pour permettre aux Maçons d’accéder au symbolisme ésotérique de la technique initiatique qui repose en fait sur neuf outils concrétisant l’enseignement philosophique, moral et intellectuel, réservé à ses trois grades :

Apprenti, Compagnon, Maître, chacun d’eux relevant de la symbolique de trois de ces outils.

Cette méthode, reposant également sur la volonté et l’effort de l’homme lui-même, agissant sur lui et en lui, a pour but d’éveiller chez le futur Adepte des potentialités intellectuelles, morales et psychiques qui y sommeillent et de le mener vers une indiscutable sagesse, impliquant la maîtrise de ses passions et le développement de ses vertus.

Tel est le processus d’apprentissage maçonnique proposé dans cet ouvrage.

Format In,8 - 208 pages • Prix public TTC : 29 €

(Port gratuit uniquement pour la France)

Pour toute commande me joindre :

Philippe SUBRINI Le Colporteur du Livre :

06 87 39 97 25


troubadour13@gmail.com

-------------------------

Dans les ouvrages de Robert Ambelain, le martinisme n'est jamais bien loin. C'est pourquoi je me permets de vous signaler la réédition de sa Scala philosophorum ou symbolique des outils dans l'art royal, aux Editions Signatura, ainsi que l'annonce, en primeur, l'ami Philippe Subrini, dans la note ci-jointe.

Nous aurons l'occasion de revenir bientôt sur cet ouvrage capital, dont Robert Amadou écrivait jadis qu'il est écrit "Par un maître-maçon", et d'ajouter aussitôt : "Que dire de plus, sinon qu'il y a peu de maîtres-maçons?" (Ordre martiniste : programme de travail, L'Initiation, n° 4, 1968, p. 217).

DXIT Serge Caillet

http://sergecaillet.blogspot.com/

mercredi 12 octobre 2011

Biographie de Martinès de Pasqually par Michelle Nahon


Un énigmatique franc-maçon théurge du XVIIIe siècle,
fondateur de l’Ordre des Elus Coëns.

De Michelle Nahon

La première biographie depuis 70 ans du fondateur de la Franc-Maçonnerie mystique. Un ouvrage de référence pour les francs-maçons spiritualistes et les martinistes.


Ce livre, résultat d'un long travail - près de trente ans - de recherches faites avec l'aide d'historiens de métiers, retrace l'histoire et le cheminement de ce très curieux personnage que certains considèrent comme un maître spirituel et d'autres comme un gourou peu scrupuleux. Pourtant ce livre, qui est en fait un essai historique, montre que Martinès de Pasqually ne s'est pas enrichi au détriment de ses disciples et qu'il a même été confronté à de sérieux problèmes d'argent.

Mais où la vie de Martinès de Pasqually devient passionnante c'est lorsque l'on constate qu'il a eu des appuis de hauts personnages, lui qui a été ouvrier en voiture ou mieux, petit négociant : il possédait une patente, signée par le prince Charles-Edouard Stuart, lui permettant de fonder une loge maçonnique et de créer, quelques années plus tard, l'Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coën de l'Univers ; il a certainement eu de sérieux appuis de la part du duc de Richelieu, maréchal de France, gouverneur de Guyenne et proche de Louis XV : il a été de nombreuses fois reçu par le prince de Rohan, archevêque de Bordeaux espérant un retour proche. Mais l'éloignement puis la maladie mirent un terme à son grand projet.

--------------------------------------------------------------------------------

Questionnée depuis ses études de lettres classiques par l’intérêt que les hommes portaient aux Ecoles de Mystères dans l’Antiquité, Michelle Nahon a étudié divers domaines spiritualistes, ésotériques, philosophiques, dont la franc-maçonnerie, le rosicrucianisme et le martinisme. Encouragée par Antoine Faivre et Robert Amadou ainsi que par les premières découvertes de documents à Bordeaux concernant Martinès de Pasqually, elle a entrepris, avec passion et sérieux, une recherche approfondie en collaboration avec un enseignant en histoire, Maurice Friot, aide précieuse dans ce travail minutieux de consultation et d’interprétation des archives. Ils ont publié régulièrement leurs découvertes depuis 1983 d’abord dans diverses revues et depuis 1990 dans le Bulletin d’une société de recherches historiques, la Société Martinès de Pasqually, fondée en 1989 à Bordeaux pour retrouver les traces de cet homme mystérieux et de son Ordre. Membre fondatrice de cette Société, elle en est devenue la présidente en 1997 avec l’objectif –réalisé- de préserver la qualité historique du Bulletin et de lui donner une reconnaissance nationale et internationale. Grâce à cet ouvrage, Michelle Nahon nous permet de découvrir le cheminement spirituel et initiatique du fondateur de la première école de maçonnerie mystique du XVIIIe siècle. Cet ouvrage s’adresse non seulement à tous les adeptes ou passionnés de la Franc-maçonnerie ou du Martinisme mais aussi aux amateurs du Siècle des Lumières.

--------------------

le livre d'exception

Martinès de Pasqually - Un énigmatique franc-maçon

théurge du XVIII^e siècle, fondateur de l’Ordre des Élus Coëns

Michelle Nahon

Préface de Jean-Claude Drouin, p. 9

*INTRODUCTION*, p. 15.

– Pourquoi s'intéresser à ce personnage ? p. 17.

– Notre choix de présentation, p. 21.

*VIE DE MARTINÈS DE PASQUALLY*, p. 23.

*SES ANNÉES OBSCURES*, p. 25.

– Le document maçonnique de Martinès, p. 27.

* Les Stuarts, p. 28.
* Lettres patentes de 1738, p. 28.

– Le projet de Martinès, p. 33.

* L'ordre, p. 34.
* Le grade de Réau-Croix, p. 34.
* Les rituels, p. 35.

– Que sait-on sur l'homme qui détient cette patente ? p. 37.

* Qui est-il ? p. 38.

– Enfance et début de vie active dans l'armée, p. 41.

* Sa jeunesse, p. 41.
* Ses campagnes militaires, p. 43.
* Sa longue absence 45.
* Son retour, p. 46.

– Ses débuts dans les loges maçonniques, p. 51.

* Réception de Martinès dans la franc-maçonnerie, p. 52.
* Martinès dans les loges du midi de la France entre 1754 et 1759, p. 53.
* Avignon, terre papale au XVIIIe siècle, p. 54.
* Les « pouvoirs » de Martinès, p. 56.
* Essor des hauts grades, p. 57.

– Un court séjour à Toulouse, p. 59.

* Admission dans une loge toulousaine, p. 59.
* Fondation d'un temple à Toulouse, p. 60.
* Attestations militaires et maçonniques, p. 61.
* Visite dans une autre loge toulousaine ? p. 62.

*SES ANNÉES FASTES*

– L'arrivée à Bordeaux, p. 65.

* Arrivée à Bordeaux en 1761 et affiliation à la loge La Française...,
p. 65.
* Deux brèves visites à Toulouse et création d'un temple à Bordeaux,
p. 67.
* Étienne Morin à Bordeaux, p. 69.

– Année de réalisations, p. 75.

* Graves dissensions à la loge de Toulouse, p. 76.
* Arrivée à Bordeaux du maître toulousain exclu, p. 77.
* Réception de Lapeyrie par Martinès, p. 78.
* Grande Loge Écossaise, p. 78.

– Grande Loge Écossaise de Bordeaux, p. 81.

* Échanges de courriers avec la Grande Loge, p. 81.
* Les valeurs maçonniques, p. 84.
* La « vraie » maçonnerie de Martinès, p. 84.
* Les loges bordelaises, p. 85.
* Dégradation des relations bordelaises, p. 86.
* Loges légitimes, p. 88.
* Des résultats malgré les difficultés, p. 89.
* Création de chambres de justice, p. 91.

– L'affaire de l'officier étranger, p. 93.

* La Française, février 1764..., p. 94.
* Qui est cet officier ?, p. 96.
* Hostilité déclarée des loges bordelaises, p. 97.
* Liste des officiers nouvellement installés, p. 98.
* Les loges se liguent contre Martinès, p. 99

– Contexte général, p. 101.

* Les juifs, p. 101.
* Les Anglais, p. 103.
* La franc-maçonnerie, p. 103.

– Développement et scission de l'Ordre, p. 107.

* Tensions entre L'Amitié et L'Anglaise, p. 108.
* Arrivée à Bordeaux du régiment de Foix, p. 108.
* Requête en plainte, p. 110.
* L'expert de la Grande Loge, p. 112.
* Témoignage du chevalier du Fauga, p. 114.
* Dissidence au sein du temple de La Perfection Élue Écossaise, p. 115.
* Freins sur la Grande Loge écossaise, p. 117.

– Projet de mariage de Martinès, p. 119.

* Les Collas, p. 120.

– Martinès à Paris et progression de l'Ordre, p. 123.

* Le rapport Zambault, p. 124.
* Martinès à Versailles, p. 125.
* En visite dans des loges parisiennes, p. 126.
* Relations Martinès/Zambault, p. 128.
* Tensions parisiennes et décision du Grand Maître, p. 130.
* L'Ordre de Martinès à Paris, p. 131.
* Admission de Willermoz, p. 132.

– L'école de Martinès, p. 135.

* Découvertes récentes, p. 135.
* Le système de Martinès, p. 136.
* Réception des réaux-croix, p. 137.
* Journée d'un élu coin, p. 139.
* Lectures conseillées, p. 139.
* Succès de l'ordre de Martinès, p. 142.

– Progression de l'Ordre et retour à Bordeaux, p. 145.

* Visites de loges sur le chemin du retour, p. 146.
* Arrivée à Bordeaux, p. 147

*SES ANNÉES DIFFICILES*

– Vie quotidienne et difficultés à Bordeaux, p. 151.

* Maladie de Martinès, p. 151.
* Mariage, p. 152.
* Reprise des activités à Bordeaux et difficultés, p. 152.
* Extension de l'Ordre, p. 154.
* Initiative malheureuse de Bacon de la Chevalerie, p. 156.
* Martinès et le négoce, p. 156.
* Reprise du Tribunal Souverain de Bordeaux, p. 157.

– Arrivée de Bonnichon du Guers, p. 161.

* Préparation et travaux d'équinoxe, p. 162.
* Contretemps, p. 163.
* Attaques de Bonnichon du Guers, p. 164.
* Lettres de Grainville, p. 166.
* Questions au sujet de Martinès, p. 167.

– Martinès toujours à Bordeaux, p. 169.

* Solution aux problèmes financiers?, p. 170.
* Visite de Bacon de la Chevalerie, p. 171.
* Interventions de Grainville, p. 171.
* De nouveaux émules bordelais, p. 172.
* Période difficile, p. 174.
* Décision de Saint-Martin, p. 177.

– Deux séjours à Paris, p. 179.

* Arrivée de Willermoz à Paris, p. 180.
* Où en est la franc-maçonnerie à Paris ?, p. 181.
* Retour à Bordeaux, p. 182.
* Décès du Grand Maître, p. 183.
* Second séjour de Martinès à Paris, p. 185.
* Restructuration maçonnique, p. 187.

– Retour à Bordeaux et départ outre-mer, p. 189.

* Rédaction du /Traité/, p. /190./
* Travaux théurgiques, p. 191.
* Deux événements dommageables pour Martinès, p. 192.
* Dénonciation de Labeaume, p. 195.
* Préparatifs de départ, p. 196.
* Raisons de ce départ ?, p. 197.

– Martinès à Saint-Domingue et l'Ordre en France, p. 201.

* Création du Grand Orient, p. 203.
* L'Ordre en France et à Saint-Domingue, p. 204.
* Saint-Martin à Lyon, p. 206.
* Réactions de Martinès, p. 208.

– La fin officielle de l'Ordre, p. 211.

* Décès de Caignet, p. 213.
* Jean de Latour de Lacase, p. 213.

*CONCLUSION*

– Le rôle des élus coëns dans le milieu maçonnique, p. 219.

* Les actions de Willermoz et de l'abbé Rozier, p. 220.
* Bacon de la Chevalerie, p. Grand Orateur, p. 221.
* Bacon de la Chevalerie, Willermoz et les hauts grades, p. 223.
* La voie de Saint-Martin et celle de l'abbé Fournié, p. 224.
* Et Saint-Domingue ?, p. 225.

Bibliographie, p. 227.

Chronologie, p. 233.

Index, p. 251.

Postface par Roger Dachez, p. 261.

Mariette Cyvard


---------------

22 euros chez l' éditeur :




http://pascalgalodeediteurs.com/produit.php?ref=9782355931741&id_rubrique=33


http://www.cuvelier-roy.com/mdp/actualites.htm

lundi 3 octobre 2011

La Rose-Croix comme voie d'éveil



















Bonjour à tous



Le livre Soulever le voile d'Elias Artista. La Rose-Croix comme voie d'éveil, épuisé en quelques mois vient d'être réédité par les Editions Rafael de Surtis.

LA ROSE-CROIX COMME VOIE D’EVEIL
Une Tradition orale

par Rémi Boyer

Contribution et illustrations de Lima de Freitas
Postface de Manuel Gandra

Nouveau titre de la collection L’Esprit des Choses, née de la collaboration entre le Centre International de Recherches et d’Etudes Martinistes et les Editions Rafael de Surtis, cet essai est le troisième et dernier volet d’un triptyque formé de La Franc-maçonnerie comme voie d’éveil et de Masque, Manteau, Silence, le Martinisme comme Voie d’Eveil, du même auteur.
Cet ouvrage s’attache à distinguer l’Initiation au Jardin, à laquelle se rattache la Rose-Croix, de l’Initiation dans la Cité, à laquelle se rattache la Franc-maçonnerie. Cette distinction, qui n’est pas une opposition, indique une articulation, et un chemin possible, entre l’expérience duelle de l’initiation et la conscience non-duelle caractéristique d’Elias Artista et de son insaisissabilité. Pour la première fois, sont publiés des éléments de traditions orales qui illustrent la permanence de courants d’une Rose-Croix méditerranéenne, davantage orphique que prométhéenne, poïétique que pragmatique. Elle n’en est pas moins subtilement opérative et porteuse des arcanes majeurs de l’alchimie interne. Lima de Freitas, dans un texte magnifique, explore le mythe fondateur de Christian Rosenkreutz et en éclaire certains mystères. Enfin, l’ouvrage se clôt par un conte chevaleresque et alchimique, les Mémoires de Rossinante, une plongée contemporaine et traditionnelle dans le célèbre Don Quichotte de Cervantès. Ce conte sert notamment à l’interrogation des candidats sur la voie du Cinabre interne et externe.
Sommaire : La Rose-Croix comme voie d’éveil, une Tradition orale par Rémi Boyer : Introduction mystérique - Initiation au Jardin et Initiation dans la Cité - La Voie à suivre Seul - La Voie d’Elias Artista - La Géométrie Supérieure des Constructeurs - Fernando Pessoa et le tombeau de Christian Rosenkreutz par Lima de Freitas - Les Mémoires de Rossinante par Rémi Boyer. Postface de Manuel Gandra.

Bon de commande à retourner aux
Editions Rafael de Surtis, 7 rue Saint-Michel, 81170 Cordes-sur-Ciel

Nom : Prénom :
Adresse :

Je commande ... exemplaire(s) du livre Sous le Voile d’Elias Artista de Rémi Boyer au prix de 22 Euro l’unité (prix de lancement franco de port). Ci-joint mon règlement à l’ordre des Editions Rafael de Surtis.

Par ailleurs,je vous rappelle la sortie des deux premiers Cahiers Lima de Freitas.

Informations à faire suivre aux intéressés.

Cordialement


http://www.sgdl-auteurs.org/remi-boyer/
http://incoherism.owni.fr/

dimanche 2 octobre 2011

Le nouveau numéro de Renaissance Traditionnelle est paru, il s’agit du n° 162


Bonjour à tous,

Le nouveau numéro de Renaissance Traditionnelle est paru, il s’agit du n° 162, en voici le sommaire :

N° 162
AVRIL 2011

Pierre Mollier
Avant-propos
101

Jérôme Rousse-Lacordaire
Dieu au travail. IV. Le vigneron
102

Pierre-François Pinaud
Les musiciens d’église francs-maçons à Paris, 1790-1815 : l’exemple des organistes
112

Ludovic Marcos
Le rite de Memphis-Misraïm dans la seconde moitié du XIXe siècle. Entretien avec Robert Amadou
130

Francis Delon
Les loges iraniennes de la Grande Loge Nationale Française (suite et fin)
151

Serge Caillet
Acta Martinista – Carnets de route
168


Comme il est maintenant de coutume, vous trouverez le sommaire des 162 numéros et l’index des auteurs, au format pdf, afin de faciliter vos recherches, sur :

http://www.renaissancetraditionnelle.org/2010/11/lassociation-et-le-blog-des-amis.html

ÉTERNELLE MÉMOIRE, ÉTERNELLE MÉMOIRE, ÉTERNELLE MÉMOIRE.

http://www.renaissancetraditionnelle.org/2010/11/lassociation-et-le-blog-des-amis.html



Une messe à l’intention de

Monsieur Louis-Claude de SAINT-MARTIN, qui se voulut le Philosophe inconnu, sera célébrée le vendredi 14 octobre 2010, à 18 h 30, en l’église Saint-Roch, 296, rue Saint-Honoré, Paris Ier,

à l’occasion du 208e anniversaire de son entrée dans la Lumière sans déclin, le 14 octobre 1803.

Vous êtes invités à venir prier pour lui et avec lui.

Catherine Amadou


« Un jour, à Saint-Roch, j’assistai au renouvellement des vœux du baptême que l’on fit faire aux enfants des deux sexes qui avaient fait leur première communion dans la quinzaine de Pâques. Cette cérémonie me causa beaucoup d’attendrissement et me parut propre à opérer même sur les gens âgés de très salutaires impressions. En général, lorsque l’on considère l’Église dans ses fonctions elle est belle et utile. Elle ne devrait jamais sortir de ces limites-là. Par ce moyen elle deviendrait naturellement une des voies de l’esprit. »

Mon portrait historique et philosophique, par Saint-Martin, n° 1114 avril 1803

mardi 6 septembre 2011

Les Leçons de Lyon aux élus coëns (Dervy), édition revue et corrigée (Dervy, 2011).



L’événement de la rentrée !

Le dernier chef-d’œuvre de Robert Amadou, Les Leçons de Lyon aux élus coëns (Dervy, 1999), réalisé avec le concours de Catherine Amadou, vient de revoir le jour dans une édition revue et corrigée (Dervy, 2011). Ce Cours de martinisme au XVIIIe siècle par Louis-Claude de Saint-Martin, Jean-Jacques Du Roy d’Hauterive, Jean-Baptiste Willermoz, pour reprendre le sous-titre du livre, publié d’après les manuscrits originaux (fonds Z et fonds Willermoz) constitue une somme indispensable à quiconque s’intéresse, en amateur ou en spécialiste, aux trois théosophes susnommés et à leur maître commun, Martines de Pasqually (1710 ?-1774). Merci à Catherine Amadou, qui poursuit aujourd’hui dans la discrétion l’œuvre de Robert, de nous procurer cette nouvelle édition, qui bénéficie notamment d’une mise à jour des innombrables références bibliographiques.

lire la suite sur l' excellent blog de cet historien de l' occultisme...
http://sergecaillet.blogspot.com

ou sur...
http://institut-eleazar.blogspot.com

Serge Caillet

mardi 23 août 2011

Les Nombres selon Martines de Pasqually


Par : Robert Guinot - Août 2011

"Si le chiffre est l’habit, le nombre représente l’être véritable !" nous-dit Robert Guinot. Les nombres occupent en effet une place centrale dans la doctrine martinésienne, et pour bien la pénétrer, il faut faire table rase de toute autre type de numérologie. En partant du livre "Les Nombres" de Louis-Claude de Saint-Martin et du "Traité de la Réintégration des Etres" de Martines de Pasqually, Robert Guinot aborde ici un sujet subtil :
les correspondances qu’entretiennent les Nombres en tant que conceptualisation humaine décrivant les relations entre les êtres spirituels, ceux émanés par Dieu avant la création.

Qu’est-ce que "le quadriple" ?
Quelle place occupe le zéro et quelle analogie établir avec celui "qu’on ne nomme pas" ?

Comment comprendre que le "7" représente l’homme réalisé et qu’il acquiert une puissance "dénaire" (10) c'est-à-dire un "1" entouré d’un "0" selon la réduction théosophique… et donc quel chemin nous ouvrent les Nombres ?

Eléments de réponse dans cet exposé de vingt-cinq minutes filmé
http://www.baglis.tv
lors du Colloque du Tricentenaire de Martinès de Pasqually
http://www.cuvelier-roy.com/mdp/index.htm

organisé par l'Institut Eléazar
http://www.institut-eleazar.fr
et
la revue Renaissance Traditionnelle.

http://www.renaissancetraditionnelle.org/

En partant du livre "Les Nombres" de Louis-Claude de Saint-Martin
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/LCdeStMartin/Desnombres/des_nombres.htm

et du "Traité de la Réintégration des Etres" de Martines de Pasqually,
http://www.philosophe-inconnu.com/Maitres/traites_mp1.htm