*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

mardi 17 octobre 2017

THE ROGER CARO'S ALCHEMICAL WORK

C I R E M

Le CIREM

Le Centre International de Recherches et d’Etudes Martinistes et la revue L’Esprit des Choses furent fondés en 1992 par Robert Amadou et Rémi Boyer.

De 1992 à 2002, parurent 33 numéros de L’Esprit des Choses, rassemblant pour les chercheurs 3000 pages de documents, études et analyses sur les grands thèmes de recherches que s’était fixé le CIREM lors de sa création:
Théosophie de Louis-Claude de Saint-Martin
Vie des ordres martinistes
L’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers
La Franc-maçonnerie du Régime Ecossais Rectifié
La Franc-maçonnerie égyptienne
L’initiation, d’une manière générale.

Parallèlement et en complément à la revue, le CIREM publia pendant cette période de nombreux dossiers et brochures traitant directement du martinisme, de ses « maîtres du passé », de l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers ainsi que différents mémoires universitaires.
Le CIREM dirigea la collection L’Esprit des Choses aux Editions Dervy.
Le CIREM organisa également diverses manifestations comme Les Rencontres Singulières, le Colloque Stanislas de Guaïta de Paris ou, en collaboration avec la Quinta de Regaleira, le Colloque Louis-Claude de Saint-Martin de Sintra.
Le CIREM fonda également l’Observatoire Maçonnique Européen, qui lança l’enquête sur la Franc-maçonnerie du XXIème siècle, et diffusa la Charte pour le XXIème siècle des ordres martinistes.
De 2002 à 2005, L’Esprit des Choses parut en langue italienne, deux fois par an, reprenant dans cette langue des études anciennes auxquelles s’ajoutèrent des contributions consacrées au martinisme italien.

En 2006, il fut décidé de réaliser une nouvelle série de L’Esprit des Choses, thématique et à parution irrégulière, afin de rendre compte des découvertes, réflexions ou travaux réalisés dans le cadre du CIREM ou de centres de recherches partenaires.
En 2008, le CIREM et les Editions Rafael de Surtis lancèrent une nouvelle collection de livres intitulée L'Esprit des Choses, consacrée au martinisme, à l'illuminisme et à la gnose.


L’Esprit des Choses

ISSN : 1244-5517
Directeur de la publication : Jean-Louis Ricard
Chef de la Rédaction : Rémi Boyer
Comité de rédaction : José Anes, Alain Blandin, Serge Caillet, Thierry Chauvière, Georges Courts, Robert Ho-Than, Jorge de Matos, Serge Niamke, José-Miguel Jato, Alexandre Gabriel, Ennio Junior Pedrini
Impression par le CIREM
Adresse : CIREM BP 08, 58130 GUERIGNY-FRANCE.

mardi 10 octobre 2017

Cette pensée récapitule la vie et la pensée de Saint-Martin.

 Message de Catherine Amadou, avec la pièce jointe., dixit.:
serge Caillet.


« La mort ! Est-ce qu’il y en a encore ? Est-ce qu’elle n’a pas été
détruite ? Est-ce que le grand sacrificateur et le grand instituteur
de la prière n’a pas épuisé toutes les angoisses de cette mort par son
supplice ? Est-ce qu’il n’a pas souffert la mort de violence, afin que
nous n’eussions plus que la mort de joie ? (…) Non, la mort n’est
plus pour nous que l’entrée dans le temple de la gloire. Le combat a
été livré, la victoire est remportée, nous n’avons plus à recevoir de la
main de la mort que la palme du triomphe. »

Saint-Martin, "Pensée sur la mort", Œuvres posthumes, t. I,
p. 143
Cette pensée récapitule la vie et la pensée de Saint-Martin.

Fraternellement

Catherine Amadou

jeudi 5 octobre 2017




Source.: YouTube

samedi 30 septembre 2017

NEWS.: Le Manuscrit J. BAYLOT par Georges Courts et ce, à commander chez ARQA éditions.

Rituel & Franc-Maçonnerie au XVIIIe siècle
Ordre des Elus Coën - Rituel de Martinès de Pasqualiy 1763-1764
Edition critique
édition revue et corrigée à partir du manuscrit original
ARQA  éditions

--------------------

Le « Manuscrit Baylot » est référencé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote « Fonds Maçonnerie : Élus Coën App. (renti) et Comp. (agnon) BAYLOT FM/4 15 ». Il s’agit d’un manuscrit de 77 pages avec des schémas, tableaux et dessins. Il regroupe plusieurs cahiers avec les grades pratiqués entre 1760 à 1770, à Bordeaux et à Saint Domingue. Avec cette publication qui présente de b-elle manière ce manuscrit, les éditions Arqa continuent donc - patiemment et avec constance - de creuser un sillon émérite, concernant la recherche déjà effectuée par Georges Courts sur les Élus Coën si chers à Martinès de Pasqually… Sillon déjà très largement entamé, depuis l’année 2009, avec la publication du « Grand Manuscrit d’Alger », en trois tomes.
La plus grande similitude n’étant pas la vérité, c’est donc armé d’une loupe à fort grossissement et de la connaissance de l’écriture de l’époque - dont celle de De Grainville - que Georges Courts a ôté de ses scories, rectifié puis modifié, revu et enfin corrigé l’ensemble du « Manuscrit Jean Baylot » pour lui donner une apparence conforme à une édition contemporaine de qualité optimale. En effet, concernant les transcriptions récentes que l’on pourra trouver sur Internet, ou autre, une constatation des plus flagrantes, et des plus gênantes, est que fréquemment les transcriptions effectuées sont souvent lacunaires et interprétables ; ce qui est particulièrement ennuyeux pour des mots introuvables ailleurs que dans des rituels souvent recopiés les uns sur les autres depuis plusieurs années et avec des mots spécifiques, introuvables dans la Bible, dont certains pourraient être d’origine hébraïque et mal retransposés. Sur le document lui-même, comme le souligne avec pertinence Georges Courts : « Le scripteur, compte tenu du coût du papier à l’époque, a écrit d’une écriture très fine et très serrée, usant parfois d’abréviations ou stylisant des mots, ce qui a rendu la lecture pour tout un chacun relativement difficile et des interprétations possibles différentes. En fait, le manuscrit fait apparaître deux scripteurs. Quelques étourderies nous font penser à une copie pure et simple d’originaux que le scripteur principal a eue en mains. » À cette nouvelle transcription qui fera date, Georges Courts a considéré nécessaire d’augmenter fortement cette édition, actualisée d’un appareil critique conséquent, afin de permettre aux chercheurs méticuleux de retrouver un fil de trame nécessaire pour une compréhension en profondeur et en conscience de ces Rituels si importants.

(...)

Les Chroniques de Mars // Si on laisse de côté la forme un instant, sur le fond ce manuscrit essentiel produit des rituels d’une extrême importance, pouvez-vous nous en parler et quelle est leur provenance supposée ?
Georges COURTS // Je n’aimerai pas faire ici, dans le cadre de cette interview pour les Chroniques de Mars, une réponse de Normand, mais je la ferai en partie. Si l’on tient compte des annotations, ces rituels proviennent des initiations du ou des scripteurs, donc ils proviennent d’une loge ou des initiateurs des scripteurs qui sont à Saint Domingue. Il y avait une partition de l’île en deux, les Portugais et les Français, chacun en guerre et défendant les intérêts de leurs compatriotes. Plusieurs Loges semblent en activité, y compris, selon ce qui peut être deviné, des Loges de campagne dans le ou les régiments. Ces rituels sont très élaborés et ont été selon certaines sources et selon Baylot arrêtés à Bordeaux, en 1762. Je n’ai pas approndondi « qui » et « quoi », pressé par le temps et mes recherches connexes...
La recherche en la matière reste à faire sur ce qui a constitué la base d’une première Maçonnerie et du Rite dit « Français », d’autant que ces rituels ont été très pratiqués, copiés et réunis en différentes collections connues.
Les Chroniques de Mars // À cet égard, en cette année de commémoration (1717-2017), où l’on s’intéresse de près aux origines de la Franc-Maçonnerie (Voir édités chez Arqa // La Symbolique des deux Saints Jean & D’ou viens tu ? - D’une Loge de Saint Jean) ; il apparaît très utile de revenir sur un point crucial concernant l’importance de Martinès de Pasqually en rapport avec la Franc-Maçonnerie naissante. Point, fréquemment – et sans doute volontairement – passé sous silence dans les travaux de recherches historiques sur le sujet. Vous signalez dans votre livre que : « Le manuscrit Baylot semble un complément aux « documents Bonseigneur » dans la mesure où il s’agit d’ « Instructions pour les Temples des Élus Coën, élevés à la plus grande gloire de l’Éternel ». Ces temples étaient sous l’égide de Martinès de Pasqually dont le rôle dans la Franc-maçonnerie de l’époque est inestimable, puisqu’il créa une pépinière à la base des futures institutions maçonniques et qu’il inspira Willermoz pour le Rite Ancien et Accepté, tel que le souligne Baylot dans une courte note annexée. Le rôle de Martinès de Pasqually fut néanmoins parfaitement méconnu, Louis-Claude de Saint Martin et Willermoz, ses disciples, apparaissant sur le devant de la scène. » En quelque mots pouvez-vous nous éclairer sur cet aspect particulièrement intéressant…
Georges COURTS // S’il faut le dire en quelques mots, je dirais :
« C’est bien dommage d’avoir occulté expressément une partie du début de l’histoire de la Maçonnerie en France et d’avoir relégué un personnage aussi important dans les oubliettes et les cachots de l’ignorance ! … »
C’est bien dommage également que ce rite n’ait pas été modernisé, voire conservé par quelque obédience. Mais c’est peut-être très bien ainsi - également. Laissons le clocher au milieu du village. Par les nombres mystérieux qui me sont connus et pour la Gloire de l’Éternel… Ici, il faudrait entendre le rire de Martinès qui, tout en étant sérieux, n’a eu d’autre but que de parfaire la voie initiatique pour que l’homme se régénère et se perfectionne par lui-même… - N’est ce pas… ? Ceci dit en toute humilité, mais le travail de chacun reste à accomplir, pour lui-même et/ou en groupe.

NEWS.: Le Grand Manuscrit d’Alger par Georges Courts – Tome III et ce, à commander chez Arqa édition.

Préface


Magie & Franc-Maçonnerie au XVIIIe siècle Tome III - Manuscrit de l' Ordre des Elus Coën
Le Cahier vert
Arqa Edition

Avec ce troisième volume, le lecteur peut comprendre que nous sommes dans un « pas à pas ». Le « pas à pas » des volumes fait écho au « pas à pas » de la pratique opérative des Élus Coën.
Ces opérations s’inscrivent dans le jeu de miroirs qui se déploient depuis l’immensité divine jusqu’à l’immensité terrestre en passant par l’immensité surcéleste et l’immensité céleste. Ce déploiement, conséquence des deux chutes dans le système de Martinès de Pasqually, opère par émanation, émancipation, création. Depuis la seconde chute, l’homme n’est plus dans le Temple, mais le Temple est dans l’homme et plus encore, Dieu lui-même s’est constitué comme Temple dans la crypte du monde.
Le lieu de l’opération semble l’externe, semble seulement, car, œuvrant à l’externe, l’opérateur œuvre, par le jeu des miroirs divins, en l’interne, jusqu’à saisir que l’un et le multiple ne sont ni séparés ni opposés, que l’interne est l’externe et l’externe est l’interne. La distinction, nécessaire dans le champ de la création, devient coïncidence dans le champ de l’émancipation, puis se dissout par l’émanation. Aux deux chutes correspondent deux ascensions apparentes, mais, en réalité, il n’y a là que célébrations, célébrations accordées aux êtres émanés, puis émancipés auxquelles répondent les célébrations par les Élus Coën de la liberté de Dieu jusque dans l’opacité de la création, de la dualité.
Le jeu est subtil. Il n’est pas insaisissable pour celui qui opère. Il est insaisissable pour celui qui n’opère pas, tant la doctrine ne fait que commenter la pratique. Le culte célébré par les Élus Coën, ce culte premier, immédiat et non-duel, formalisé dans la dualité qui est la nôtre, renvoie à l’Un par les reflets multiples qui, d’abord opaques, s’éclaircissent jusqu’à la parfaite lumière du Divin. Si la possibilité d’une voie directe demeure, elle fut exprimée par Louis-Claude de Saint-Martin, après avoir réussi les opérations coëns, évoquée par Jean-Baptiste Willermoz et inscrite dans le Régime Écossais Rectifié ; il s’agit moins de parcourir une voie, que de célébrer, pas à pas, en chaque nuance de la palette divine, la totalité du Divin.
Les réceptions aux divers grades de l’Ordre des Chevaliers Maçons Élus Coën de l’Univers ne doivent pas être abordées maçonniquement. Elles illustrent le pas à pas opératif, elles le scellent éventuellement. Le pas à pas lui-même se réalise par les opérations, grandes ou petites, des Élus Coën. Leur fonction, leur justification, leur sens sont exclusivement théurgiques.
Bien entendu, il est légitime de s’interroger sur l’efficacité du système opératif destiné aux Élus Coën. Complexité, lourdeur, incertitude… Certes, mais il n’est pas question d’efficacité quand on célèbre, mais de reconnaissance de la beauté et de la liberté inscrites, ici et maintenant, à travers le fait même de la célébration. C’est parce que le système opératif Coën est appréhendé comme un « pas à pas vers » qu’il demeure largement incompris. Il s’agit d’un « pas à pas pour », pour le pas lui-même, une danse absolument libre au sein même d’un ensemble de contraintes. Il y a un grand paradoxe dans cette complexité apparente qui, par renversement, conduit au simple, ce paradoxe n’est qu’un reflet du paradoxe de Dieu, Un et multiple. Un et multiple pour permettre le dialogue apparent, le monologue divin entre théophanies et épiphanies, entre les manifestations divines et les reconnaissances de Dieu par les êtres dans ces manifestations.

mercredi 6 septembre 2017

Bibliothèque de Georges FLOUR.: ARCADIA



BIBLIOTHÈQUE ÉSOTÉRIQUE ET MAÇONNIQUE ARCADIA


aracadia« Arcadia » est une bibliothèque ésotérique et maçonnique que vous découvrirez à l’adresse suivant : http://www.biblio-arcadia.fr/
Il y 7 ans environ, son auteur Georges Flour âgé de 70 ans  a décider de créer et de nous offrir gracieusement un site maçonnique avec les livres de sa bibliothèque

dimanche 3 septembre 2017



LES SITES 
ET 
BLOGS 
Serge Caillet
Xavier Cuvelier-Roy
Spartakus Freeman
Le site officiel de Robert Ambelain par sa petite fille
MARTINISME
Le Centre International de Recherches et d'Études Martinistes
L'Institut Éléazar fondé par Serge Caillet
Louis-Claude de Saint-Martin le Philosophe Inconnu
Société Martinès de Pasqually
FRANC-MAÇONNERIE
Le Rite Écossais Rectifié
Grand Prieuré Rectifié de France
Le Rite Français
Le Rite Écossais Ancien et Accepté
Souverain Grand Sanctuaire Adriatique (Superum)
Societas Rosicruciana in Anglia
Societas Rosicruciana in Scotia
Societas Rosicruciana in Civitatibus Foederatis
Institut Maçonnique de France
Société Française d'Études et de Recherches sur l'Écossisme
Pietre Stones - Review of Freemasonry
Centro de Estudos Maçónicos Fernando Pessoa
Grand College of Rites of the United States of America
The Scottish Rite Research Society
Masonic Research Societies
LES ÉDITEURS
Éditions Arma Artis
Éditions Archè
Éditions L'Âge d'Homme et Delphica
Éditions Dervy Medicis, Groupe Trédaniel
Éditions Desclée de Brouwer
Éditions Beya
Éditions Signatura
Éditions Le Moulin de l'Étoile
Alcor Éditions
Éditions du Mercure Dauphinois
Éditions La Tarente
Sesheta Publications
Éditions La Pierre Philosophale
Éditions Les Trois R
Éditions Les Gouttelettes de Rosée
Éditions Ivoire Clair
Éditions L'Originel - Charles Antoni
Éditions Accarias L'Originel
Éditions Arqa
Les Éditions de l'Oeil du Sphinx
Éditions de Massanne
Ubik Éditions
Éditions Zéfiro
Éditions de la Hutte
Éditions Rafael de Surtis
Éditions Spiritualité Occidentale
Éditions Ergonia
Avatar Éditions
Les cahiers de l'ARL
Shekinah Éditions
Éditions Col Du Feu
Aeon Sophia Press
Fulgur Esoterica
Three Hands Press
Xoanon Publishing
Éditions de Bellefontaine
Llewellyn
Red Wheel Weiser
RECHERCHES ACADÉMIQUES
Bibliotheca Philosophica Hermetica
École Pratique des Hautes Études
European Society for the Study of Western Esotericism
Online journal for the Academic Study of Western Esotericism
Journal for the Study of Western Esotericism
Association for the Study of Esotericism
Cambridge Centre for the study of Western Esotericism
Exeter Centre for the study of Western Esotericism
Center for the Academic Study of Esotericism
CESNUR - Center for Studies on New Religions
Institut Européen en Sciences des Religions
LES REVUES
Renaissance Traditionnelle
Quatuor Coronati Lodge
Politica Hermetica
Les cahiers de Villard de Honnecourt
La Lettre du Crocodile
Les Cahiers de l'ailleurs
Revue L'Initiation
ARIES - Journal for the Study of Western Esotericism
Abraxas - International Journal of Esoteric Studies
Revue Atlantis
LIBRAIRES
Le Troubadour du Livre
Librairie Le Grand Chêne
Librairie L'Intersigne
Syndicat National de la Librairie Ancienne et Moderne
Arca Librairie
Liber-Al
EKKLESIA
Église Orthodoxe Celtique
Cérémoniaire - les rites liturgiques
Tutoriel pour la messe tridentine
Association Ad Majorem Dei Gloriam
Salve Regina
Bibliothèque Saint Libère
liberius.net

LIENS FIGURANTS 
SUR 
LE SITE.: 
http://magie.du.livre.over-blog.net/