*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

vendredi 20 novembre 2015

Trois Traités extraits des archives de l' Ordre de la Rose-Croix

Julius Sperber (1540–1616), conseiller et médecin du prince Christian von Anhalt Dessau, et auteur d’ouvrages sur le mysticisme et l’alchimie, est considéré comme l’un des fondateurs de l'Ordre de la Rose-Croix en Allemagne. Les traductions proposées ici pour la première fois en français sont une compilation de divers ouvrages de Sperber, extraits des archives de l’Ordre.
Le premier document, Lettre ouverte à tous ceux qui ont lu quelque chose sur la nouvelle Fraternité de l’Ordre de la Rose-Croix, est une apologie associée en 1615 à une réédition de la Fama Fraternitatis.
Le deuxième, Écho de la Fraternité hautement illuminée par Dieu de l'illustre Ordre R.C…, fut rédigé en 1596. Il a donc une importance historique majeure puisqu’il prouve l’existence de la Rose-Croix dix-huit ans avant la parution en 1614 de la Fama Fraternitatis et de la Confessio, considérées pourtant comme les textes fondateurs de l’Ordre. Il est constitué à la fois d’une défense de l’Ordre contre ses détracteurs et de conseils donnés aux postulants, ainsi que d’une certaine forme d’autobiographie.
Le troisième, Traité du Summum Bonum, fut rédigé en 1597, soit dix-sept ans avant la parution des premiers écrits rosicruciens de 1614. Il traite du Bien Suprême auquel aspirent tous les Rosicruciens, c’est-à-dire la Quête Mystique. Il comporte trois annexes hautement intéressantes : d’abord un texte sur les conditions à remplir pour pouvoir être accepté comme membre de la Fraternité de l’Ordre de la Rose-Croix. Ensuite les « Règles de la Société ». Et enfin une « Conclusion » au sujet du Maître de la Fraternité.
http://www.drc.fr/gamme/pres-produit/576/litterature-rosicrucienne.html