*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

mardi 15 septembre 2015

Imaginaire et psychanalyse des légendes maçonniques






Frédéric Vincent, Editions Dervy.

La psychanalyse freudienne est inapte à saisir les enjeux 
de l’initiation comme l’avait perçu avant tout le monde 
René Guénon. L’approche des deux auteurs est jungienne. 
On sait l’œuvre de Jung, quand elle n’est pas réduite par 
l’université ou vilipendée par des freudiens et lacaniens 
étroits et sectaires, très proche de la pensée traditionnelle. 
Jung fut membre d’une société initiatique et toute son 
œuvre est marquée de cette orientation dont on trouve une 
expression libre dans son « Livre rouge ».
Les auteurs croisent deux regards, celui de l’anthropologie 
avec Frédéric Vincent, celui de la psychanalyse jungienne 
avec Jean-Luc Maxence pour étudier, expliquer, les légendes 
maçonniques les plus courantes du Rite Ecossais Ancien et 
Accepté, du Rite Français, du Régime Ecossais Rectifié et du 
Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm. Pour cela, ils 
se placent sous le signe du groupe d’Eranos qui a rassemblé 
entre autres, Jung, Henri Corbin et Gilbert Durand, ces deux 
derniers étant d’ailleurs membres de l’ordre maçonnique :
« Ouverture analytique et mythanalyse… Grâce à ces deux 
démarches, sur bien des aspects complémentaires, il est 
question de montrer la manière dont les légendes 
maçonniques véhiculent des mythèmes qui permettent à la 
fois de structurer la psyché et de mieux construire la vie 
sociale. Dans la continuité des travaux de Carl Gustav Jung 
et de Gilbert Durand, il faut insister sur le fait que le mythe 
est un produit de l’appareil psychique de l’homme et qu’il 
répond de la façon la plus adéquate qui soit aux 
problématiques humaines les plus fondamentales. (…)
Ainsi, les légendes maçonniques doivent être comprises 
comme les outils psychosociaux indispensables qui rendent 
possible toute résolution de conflits ou de problématiques 
existentiels. Il s’agit pour le maçon d’aller au-delà d’une 
rationalisation stérile des légendes maçonniques afin 
d’accéder à une véritable prescience du fonctionnement
psychique » qui nous dit l’attitude à adopter face aux maux 

les plus terribles. Hiram est la figure mythologique centrale 
des rituels maçonniques et révèle l’exemplarité devant la 
mort (résolution psychique) mais aussi devant la fourberie 
des trois mauvais compagnons (résolution sociale).
Les légendes maçonniques exploitent de nombreux mythèmes 
qui offrent un panorama des postures psychosociales les plus 
en adéquation avec l’ensemble des problématiques humaines. 
L’homme incomplet jeté dans l’absurdité et la contingence 
trouve sa raison d’être dans la beauté des mythes et se 
régénère en permanence à la mesure de leur réactualisation 
dans les différentes phases de l’histoire de l’humanité. »
La dimension véritablement initiatique du mythe, véhicule 
des praxis qui libèrent l’être de l’histoire personnelle et 
collective, est donc absente du propos des auteurs au 
bénéfice d’une approche psychosociale, certes intéressante, 
mais terriblement réductrice alors même que le livre 
regorge d’intuitions qui relèvent clairement des voies d’éveil.
Contrairement à ce qui est annoncé, les mythes étudiés ne 
sont pas abordés dans le contexte du Régime Ecossais Rectifié 
ou des Rites Egyptiens. Il aurait pour cela fallu reprendre les 
mythèmes concernés dans le cadre spécifique de la doctrine de
la réintégration des êtres pour le RER et de l’échelle de Naples 
pour les rites égyptiens (en effet seuls les quatre derniers 
grades de l’échelle de Naples sont spécifiquement égyptiens). 
Par contre, la matière apportée par les auteurs est riche dans 
le cadre du Régime Ecossais Ancien et Accepté.
Un autre intérêt du livre réside dans le transfert de certains 
mythèmes traditionnels, notamment propres aux légendes 
chevaleresques dans les sagas de héros contemporains, de 
Batman à Dark Vador. Il est intéressant en effet d’observer 
comment les mythèmes, doués d’une vie propre, savent se 
répliquer dans des milieux et contextes fort différents.
Editions Dervy, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.