Nombre total de pages vues

*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

mardi 21 septembre 2021

L’épopée des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte et de leur Profession

 

L’épopée des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte et de leur Profession par Dominique Vergnolle. Editions de La Tarente, Mas Irisia, Chemin des Ravau, 13400 Aubagne.

https://latarente.fr/

L’ouvrage rigoureux de Dominique Vergnolle présente une synthèse augmentée et particulièrement argumentée de ce que nous savons sur la genèse et l’histoire du Régime Ecossais Rectifié et plus particulièrement sur sa classe chevaleresque et sa classe secrète.

L’auteur s’inscrit dans la continuité des recherches historiques importantes livrées depuis trois décennies par des spécialistes de la Franc-maçonnerie ou du RER en particulier. S’il ne bouleverse pas les connaissances sur le sujet, il précise ou confirme nombre de points grâce à l’apport exceptionnel du Fonds maçonnique Charles de Hesse conservé par la Grande Loge du Danemark et mis à la disposition de Dominique Vergnolle.

La correspondance entre Charles de Hesse et Jean-Baptiste Willermoz apporte de nombreuses informations sur les événements qui conduisirent à l’établissement du RER.

D’une manière plus générale, nous assistons à la naissance d’un ordre initiatique, à sa lente construction qui prend en compte des forces convergentes, d’autres divergentes et des contextes historiques et sociétaux mouvants. C’est une opportunité pour le lecteur de démystifier les ordres initiatiques, créations humaines complexes, plus ou moins inspirées, plus ou moins abouties, tout en reconnaissant leur fonction, leur intérêt, et le service qu’ils proposent.

En ce qui concerne spécifiquement le RER et l’Ordre des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte, les difficultés rencontrées par Jean-Baptiste Willermoz pour mener à bien son projet initiatique de rectification ne font que mettre en évidence la réussite de ce projet caractérisé par une rare cohérence rituelle et doctrinale. Cette « nouvelle histoire » du RER soutient fortement la spécificité et l’intérêt du régime ou du rite.

Dominique Vergnolle met bien en évidence la double matrice du RER, la matrice templariste avec sa composante templière insistante et celle de la doctrine de la Réintégration de Martines de Pasqually et de son Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers. Jean-Baptiste Willermoz, membre éminent de l’Ordre fondé par Martines de Pasqually, fit de son régime un conservatoire de la doctrine de la Réintégration dans une perspective plus trinitaire et un cadre chevaleresque et maçonnique presque classique.

Dominique Vergnolle rappelle le contexte maçonnique de l’époque avant de retracer presque pas à pas les étapes qui menèrent à l’instauration du RER depuis les premiers pas de Jean-Baptiste Willermoz en Franc-maçonnerie. Les différents convents qui marquèrent ce processus sont étudiés dans le détail y compris les nombreux mouvements en coulisse. Les nombreuses questions qui entourent la classe secrète de la Grande Profession sont posées : instruction secrète, initiation secrète, positionnement, finalité… Tout comme le rapport délicat et souvent encore incompris au templarisme, entre renoncement à la prétention d’une filiation historique avec l’Ordre du Temple mais maintien de l’alliance avec l’archétype du Temple. La définition de la Bienfaisance initiatique, le sens du « Haut et Saint Ordre », de la « Cité Sainte », le choix des emblèmes de l’Ordre, la rédaction des rituels… rien ne fut simple et il fallut à Jean-Baptiste Willermoz une constance exceptionnelle pour mener à bien ce projet.

« Mais, comme le remarque si bien Pierre Mollier dans sa préface, derrière ces questions méthodologiques, il [le lecteur] pourra surtout découvrir la genèse d’un authentique mouvement d’ésotérisme chrétien. Martines de Pasqually, Willermoz, leurs disciples et leurs successeurs ont cherché, derrière la lettre, la lumière de l’esprit premier du christianisme. Le RER et ses quelques milliers d’adeptes témoignent de l’existence – inattendue et encore largement ignorée – d’un ésotérisme chrétien dans la France d’aujourd’hui. Les pages que l’on va lire sont une belle introduction à sa compréhension. »

Ce livre est non seulement bienvenu mais indispensable à qui veut comprendre, et peut-être connaître, le Régime Ecossais Rectifié dans toute ses dimensions spirituelles et sa profondeur initiatique.

Entretien avec Dominique Vergnolle :

https://latarente.fr/smartblog/18_lepopee-des-CBCS.html

lundi 20 septembre 2021

La tradition martinésiste - Théologie et théurgie des élus coëns


La Tradition martinésiste apparaît en France, au XVIIIe siècle, portée par l’homme qui lui a donné son nom : Martines de Pasqually (1710 – 1774), fondateur et premier grand souverain de l’Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l’Univers. Elle a été transmise à sa suite par Louis-Claude de Saint-Martin, le Philosophe inconnu, dans son œuvre, et par Jean-Baptiste Willermoz, dans les grades et les instructions du Rite écossais rectifié. Cette tradition à part entière s’apparente à certaines formes de la kabbale, sans être pour autant de nature kabbalistique. Mais elle se rattache surtout, par des relais qui restent encore mystérieux, à certains courants du judéo-christianisme des premiers siècles de notre ère. La Tradition martinésiste comprend une doctrine théosophique d’une richesse inouïe. On y enseigne la nature de Dieu, l’émanation des esprits ou des anges, et de l’homme, leur prévarication et leur chute dans les formes célestes et terrestres, les rapports entre les êtres, la nature des corps et des âmes, sous l’angle de l’arithmosophie, c’est-à-dire de la sagesse des nombres, comme expression de ces réalités supérieures. Mais la Tradition martinésiste enseigne aussi une pratique théurgique complexe, spécifique à l’Ordre des élus coëns : le culte primitif transmis par les grands élus, depuis Adam jusqu’au Christ, et confié par Martines de Pasqually aux élus coëns. Après avoir décrypté et commenté les rituels de réception des élus coëns (« Les Sept sceaux des élus coëns », Le Mercure Dauphinois, 2011), Serge Caillet nous livre aujourd’hui une explication, point par point, des grands thèmes de la Tradition martinésiste, basée sur l’étude des textes et de nombreuses figures explicatives du XVIIIe siècle. Avec cette synthèse sans pareille, Serge Caillet éclaire d’un jour nouveau la Tradition martinésiste, en donnant à tous les amateurs de choses cachées les clefs de la théosophie et de la théurgie des élus coëns.

mercredi 15 septembre 2021

Ouverture exceptionnelle du Clos Landar, de 14h00 à 18h00, le dimanche 26 Septembre à L'ARBRESLE.

 


Bonjour à tous,

 L'association Maître PHILIPPE vous informe de l'ouverture exceptionnelle du Clos Landar, de 14h00 à 18h00, le dimanche 26 Septembre à L'ARBRESLE.

L’accès à la maison de Monsieur Philippe restera fermé pour raison de sécurité, seul l’accès au parc du Clos Landar est possible.

 

Cordialement,

 

Association Maître Philippe

Maison des Associations

33 bis Rue Gabriel Péri

69210 L'Arbresle


www.maitrephilippe.asso.fr
contact@maitrephilippe.asso.fr

+33 6 36 90 50 28

mercredi 11 août 2021

BAGLIS TV

BAGLIS TV est la doyenne des Web TV françaises. Sa ligne éditoriale (1500 films présents ici)  :

L' EXPERIENCE METAPHYSIQUE.


https://www.baglis.tv/

https://www.youtube.com/user/baglistv

LA BATAILLE DU DRAGON. APOCALYPSE. DE DUHRER.

 Juste une illustration