*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

samedi 25 juillet 2015

Le serpent, persistance de son culte dans l’Afrique du Nord

Il suffit de feuilleter le Golden Bough de Frazer pour constater l’universalité du caractère sacré du serpent, dans les deux Mondes. Nous avons jadis rappelé plusieurs légendes africaines à son sujet, dans la Revue d’Ethnographie, à propos de la « Dipsade ». Cette fois-ci nous noterons la persistance des vieilles traditions, malgré l’Islam qui les réprouve officiellement, […]

publié le 25 juil 2015

Par J.-H. Probst-Biraben.

vendredi 24 juillet 2015

Sur EBAY.: Les Leçons de Lyon aux Elus Coëns

A Lyon, pendant trois ans, de 1774 à 1776, trois initiés du premier rang ont enseigné à leurs cadets dans l'Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l'univers la théosophie et la théurgie que le grand souverain Martines de Pasqually y avait déposées. Cette doctrine de la réintégration sera cultivée librement par Louis-Claude de Saint-Martin, l'illustre Philosophe inconnu, et par ses disciples dont beaucoup, depuis cent ans, se sont associés en ordres martinistes ; la même doctrine inspire encore le rite écossais rectifié de la franc-maçonnerie, tel que Jean-Baptiste Willermoz le réorganisa. 

Or, Saint-Martin et Willermoz composent avec Du Roy d'Hauterive, troisième successeur de Martines de Pasqually, le trio des répétiteurs de ce cours d'illuminisme au siècle des Lumières, toujours actuel. Pour la première fois, Les Leçons de Lyon sont publiées ici intégralement d'après les manuscrits originaux, notamment celui de Saint-Martin. Une ample étude liminaire retrace l'histoire et éclaircit la pensée, au coeur du martinisme. 
http://www.ebay.fr/itm/Les-lecons-de-Lyon-aux-elus-Coens-Robert-Amadou-MARTINISME-/161772649006?ssPageName=ADME:B:SS:FR:1120 http://www.ebay.fr/itm/Les-lecons-de-Lyon-aux-elus-Coens-Robert-Amadou-MARTINISME-/161772649006?ssPageName=ADME:B:SS:FR:1120 

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite..

Je me disais dans ma jeunesse :
Fais en sorte d' être heureux pour n' être jamais content que de ce qui est vrai.
Que peux-tu craindre ? Tu as un point d' appui à tout instant sous la main,
Tenir bon, c' est la vrai prière, en ce que c' est celle qui maintient toute la place en état.
Ne parle jamais de la prière qu'à ceux qui y sont préparés, sans cela tu n' en serais pas entendu.
Laboure ton champ sans relâche de l' orient à l' occident et du nord au sud ; c' est le vrai moyen de le rendre fertile.
Il y a des hommes assez généreux pour ne pouvoir s' égarer quand ils le voudraient. Je t' en remercie ; mais il faut bien prendre garde de s'enorgueillir.
Ne me laisse pas faire le mal que je veux, et fais-moi faire le bien que je ne veux pas.

mercredi 22 juillet 2015

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite.

" Attendre que les hommes vous soulagent dans votre pénible carrière spirituelle, c' est comme si vous étiez tombé au milieu des flots de la mer et que vous avisassiez de demander aux vagues de vous soutenir et de vous empêcher de faire naufrage ; pour toute réponse, elles s' entrouvriraient et vous laisseraient tomber au fond de l' abîme."

Evènement à la Manufacture Royale de Bains les Bains : L' Empreinte du Baron

Masque, Manteau & Silence de Rémi Boyer : le Martinisme comme Voie d' Eveil.

Préface de Serge Caoillet 
" À Claude Calmels Beaulieux, dans l'amitié du Philosophe inconnu. *. Martinisme. Après avoir désigné le courant illuministe des amateurs de Louis-Claude de Saint Martin" 
http://www.rafaeldesurtis.fr/RESSOURCES/DEBUT_MASQUE.pdf
Voici un manuscrit Magique du XVIIe, attribué à la Rose Croix d'Or, que nous sommes en train de traduire afin de le publier. Il est en Allemand, Latin et une langue Slave… Quelqu'un, quelqu'une connait-il (elle) cette langue ? dixit : Sesheta-Publications
écrire à 
pelican@mystica-verba-profaris.org

Sigillum des Frères Aînés Rose+Croix



Sigillum des Frères Aînés Rose+Croix

Où l'on reconnaît,
en bas, le Pélican qui se perce le flanc pour nourrir ses trois enfants de son propre sang,
au centre de la croix (de " crucis ", creuset),
la rose pentamère (Quinte Essence) entourée de l'Ourobouros
et symbolisant le Grand Œuvre,

en haut, l'inscription INRI qu'il faut lire par " Igne Natura Renovatur Integra "

mardi 21 juillet 2015

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite..

" Il n' y a que l' inaction qui donne jour à l' orgueil"

lundi 20 juillet 2015

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite.

Qu' importe à l' ordre de la nature et aux desseins de son auteur que les pierreries soient entassées sur la tête des rois, ou enfouies dans les entrailles de la terre ?

SERGE AMATO.: le catalogue N° 16 vient de paraître

"Chers client( e )s et ami( e )s, L’été, moment propice pour prendre quelques vacances au sens réel et au sens figuré. Pour vous accompagner en cette période estivale ,je vous propose ce petit extrait de Don Camillo de Guareschi: "Le fleuve continuait à apporter de l'eau à la mer. Toujours la même eau qu'il y a cent milliards d'années. Des histoires vont à la mer, et des histoires reviennent de la mer vers les monts et la plaine. Et ce sont toujours les mêmes, et les hommes les écoutent, mais n'en entendent pas la sagesse. Car la sagesse est ennuyeuse comme cent et mille et cent mille Don Camillo qui, ayant perdu confiance dans les hommes, parlent à l'eau des fleuves". Les vérités éternelles qui se transmettent de génération en génération sont conformes à la nature, elles correspondent à la création. S'il les écoute, l'homme ne peut pas agir mal, semer le mal. Les consignes de commande, sont modifiées : Pour me joindre ; vous le pouvez soit : -Par internet sur mon e-mail. serge@librairie-ldlc.com -Par courrier ou par téléphone entre 10 et 12h et e 14h et 18h. Je vous souhaite un agréable été. Amitiés. Serge AMATO"

Pour obtenir son nouveau catalogue en fichier P.D.F. : 
vous le pouvez en le demandant soit par  e-mail :  
                         serge@librairie-ldlc.com
                         serge.livre@gmail.com
par courrier : 
Serge AMATO 2 rue des Champs 57360 AMNEVILLE 
par Tél : 
03 87 71 25 46 entre 10 et 12:00 
N'hésitez pas à le contacter pour toutes précisions, il  ne manquera pas  de  vous les fournir.


LOUIS-CLAUDE DE SAINT-MARTIN ET LE MARTINISME
SUR EBAY.: en achat immédiat pour un prix modique de 22 euros port inclus.

Editeur: GRIFFON D'OR

Auteur:  ROBERT AMADOU

Année d’édition: 1946

Couverture: SOUPLE


http://www.ebay.fr/itm/LOUIS-CLAUDE-DE-SAINT-MARTIN-ET-LE-MARTINISME-/141722407349?pt=LH_DefaultDomain_23&hash=item20ff5051b5

dimanche 19 juillet 2015

PUB.: pour l' Abbaye de la Lucerne d' Outremer dans la Manche, France.

UNE PEPITE.: BIBLIOTHECA CHYMICA


ILLUSTRATION.: 
Theatrum Chemicum Britannicum, Ordinall of Alchimy, Thomas Norton, p. 13

introduction à l'alchimie -]

http://herve.delboy.perso.sfr.fr/bibliot_phil_chim.html#2._The_Ordinall_of_Alchimy.
Ces textes sont centrés sur le problème du dragon rouge qui n'est pas le sel de mercure vulgaire comme on croit d'habitude ; il faut y voir le IAMSUPH évoqué sur l'une des gravures des Douze Clefs de Philosophie [YAM SUPH, qu'il faut lire dragon rouge]. Nous y joignons un extrait de l'Histoire naturelle des Minérauxde Buffon, qui traite des pierres précieuses. Je tiens à remercier de façon toute particulière les responsables de deux sites où l'on trouve des textes intéressants sur notre sujet : Librairie du merveilleux et Hermétisme et alchimie. Ainsi que les « labourants » qui peinent à la tâche pour mettre sur la toile les textes des Anciens. Soulignons enfin que nombre de ces textes sont apocryphes ou anonymes ; la Turba se dégage de cet ensemble comme un texte qui a été considéré comme totalement « irrationnel » par M. Berthelot et F. Hoefer : on en connaît deux versions, avec une amplification assez conséquente, dans la Bibliotheca Chemica curiosa. Nous n'avons pas pu encore donner à ces discours le commentaire qu'ils méritaient...
a)- Le Chemin du ciel Chymique de Jacques Tolb)- Le traité du Mercure d'Alexandre Sethon [appelé aussi ou Nouvelle Lumière Chymique Douze Traités. C'est un livre majeur, un ouvrage complet sur l'Art sacré.]
c)- La Clavicule - la Lumière des Mercures de Raymond Lulle
d)- Le Chemin du chemin d'Arnauld de Villeneuve
e)- Le Miroir d'Alchimie de Roger Bacon
f)- La génération des minéraux métalliques [commenté par A. Daubrée]
g)- Le Trésor des Trésors de Paracelse
h)- Le Traité du ciel terrestre de Vinceslas Lavinius de Moravie
i)- Explication très curieuse des Énigmes et Figures hiéroglyphiques du sieur Esprit Gobineau de Montluisant [le texte est complété d'une interprétation nouvelle des médaillons des Vices et Vertus, analysées par Fulcanelli dans le Myst. Cath. On en a profité pour donner une interprétation à quelques médaillons laissés de côté par l'Adepte.]
j)- Du Vitriol philosophique de Tripied
k)- Le composé des composés d'Albert le Grand
l)- Le Songe Verd, de Bernard de Trévise
m)- La Toison d'or de Salomon Trismosin [ouvrage majeur : il s'agit d'un remploi probable d'une partie du texte de l'Aurora Consurgens, écrit pseudo aquinate. Le texte est complété d'un ensemble de peintures alchimiques parmi les plus belles qui existent. ]

[on notera que l'image du frontispice n'est manifestement pas originale : on remarque, en effet, un médaillon central remployé de l'une des gravures qui figurent dans l'Azoth et dans l'une des deux traductions des Douze Clefs de Philosophie du pseudo Basile Valentin. Ce médaillon figure d'ailleurs dans l'un des premiers écrits rosicruciens]
n)- La Tourbe des Philosophes d'Aristaeus
o)- Le Filet d'Ariadne d'Heinrich von Batsdorff [pseudo]
p)- Huginus à Barma ou le Règne de Saturne changé en siècle d'or
q)- Épître du feu philosophique de Pontanus
r)- La Philosophie Naturelle restituée [Enchiridion, etc.] de Jean d'Espagnet
[le texte est précédé d'une étude du chimiste Chevreul sur un ouvrage d'Isidore Geoffroy Saint Hilaire qui lui sert d'amorce pour une étude sur l'Enchiridion de D'Espagnet et aussi sur les Aphorismes Basiliens de Nicolas Le Noir, alias Raphael Eglinus Iconius]
s)- L'Oeuvre secret de la philosophe d'Hermès de Jean d'Espagnet [texte où l'on mesure la dette contractée par Philalèthe quand il a rédigé son Entrée ouverte au Palis fermé du Roi]
t)- Histoire naturelle des Minéraux, comte de Buffon
u)- La Lumière sortant par soi-même des Ténèbres [attribué à Antonio Crasselame, avec un commentaire très étendu de Bruno de Lansac]
v)- Les Douze Portes [George Ripley]
w)- Le Désir désiré [attribué à Flamel]
x)- L'Élucidation du Testament [attribué à Raymond Lulle]
y)- Lettre aux vrais disciples d'Hermès [Limojon de Saint-Didier]
z)- Le Triomphe hermétique [Limojon de Saint-Didier]
aa)- Le Traité du Sel [attribué à Sendivogius ; Nuysement a écrit un Traité du Sel qui s'appuie sur les écrits de Sethon et les compilations de Sendivogius, cf.alchimie en alsace-Lorraine]
ab)- La Table d'Émeraude [écrit réputé hermétique]
ac)- Mutus Liber [attribué à Saulat des Marez ou, selon Ferguson, à Jacob Saulat... Ecrit majeur si l'on peut dire, pour un ouvrage qui n'est qu'une bande dessinée avant la lettre. il en existe plusieurs versions. Celle de la Bibliotheca Curiosa Chemica de Manget offre de très belles gravures en taille-douce]
ad)- Philosophia reformata [Jean Daniel Mylius, ouvrage dans lequel l'auteur a remployé beaucoup de matériel provenant des Douze Clefs et d'ailleurs...]
ae)- Traité des Choses Naturelles et Supernaturelles [attribué à Basile Valentin]
af)- Atalanta fugiens [Michel Maier] : chapitres I à L et L fugues [partition et musique, cf. supra]
ag)- Un épisode alchimique en Alsace-Lorraine [R. de Souhesmes]
ah)- La Monade Hiéroglyphique [John Dee]
ag)- Le Vray Livre du docte abbé Sinesius [apocryphe]
ah)- Révélation des teintures des sept métaux [attribué à Basile Valentin, apocryphe]
ai)- Donum Dei [attribué à Georges Aurach]
aj)- Philosophie Naturelle des Métaux [Bernard Le Trévisan]
ah)- Entretiens du Roi Calid à Morien [anonyme]
ai)- L'Escalier des Sages - I - [Barent Coenders van Helpen]
aj)- Sept Chapitres d'Hermès [apocryphe, écrit réputé hermétique ; notons qu'un commentaire étendu en a été donné dans la Bibliotheca Chemica Curiosa, tome I sous le titre : Hermes Trismegistus. Tractatus Aureus de Lapidis Physici Secretô, in septem Capitula divisus, cum Scholiis Anonymi]
ak)- Introduction à la Chimie des Anciens [Marcellin Berthelot]
al)- Dialogue de Marie et d'Aros sur le magistère d'Hermès [apocryphe]
am)- Typus Mundi [anonyme]
an)- Le Trésor des Trésors [Nicolas Grosparmy ; il s'agit d'une traduction assez grossière de la Clef de la plus grande Sagesse que Chevreul a restituée à Artephius.]
ao)- Les Cinq Livres - la Clef du Secret des Secrets [Nicolas Valois]
ap)- Le Livre de Crates [anonyme]
aq)- Le Livre Secret de l'Art occulte [attribué à Artephius, anonyme]
ar)- Sifrit l'Encorné [anonyme]
as)- La Chrysopée du Seigneur [attribué à Lulle, apocryphe]
at)- Le Sommaire du Rosaire d'Arnauld de Villeneuve [Lacidius]
au)- Aphorismes Basiliens [in Gabriel de Castaigne, trois traités, ouvrage de Nicolaus Niger Hapelius, anagramme de Raphael Eglinus Iconius]
av)- Testament et Bréviaire [attribués à Nicolas Flamel, apocryphes. A noter que l'Alchimie de Flamel de Nicolas Molinier, contenant de superbes aquarelles, n'est autre que le Bréviaire. Fabrice Bardeau ne semble pas en parler dans son introduction à l'ouvrage]
aw) - L'Enfant Hermaphrodite du Soleil et de la Lune [anonyme, avec des canons attribués à Thomas Norton]
ax) - introduction aux mss alchimiques d'Isaac Newton
ay) - le Psautier d'Hermophile [compilé par Joubert de la Salette]

az) - Sol Sine Veste [Johann Christian Orschall]

ba) - Récréations Hermétiques [anonyme]

bb)- Opuscule Très Excellent de la Vraie Philosophie Naturelle des Métaux [Denis Zachaire ou Denys Zecaire]   
bc)- Clavis Majoris Sapientiae [attribué à Artephius, apocryphe]
bd)- La Cassette du Petit Paysan [attribué à Grasseus ou Grasshoff]
be)- Le Livre d'Alze [6ème partie du Dyas Chymica Tripartita, compilation attribuée à Grasshoff]
bf)- Tractatus aureus de lapido philosophico [1ère partie du Dyas Chymica Tripartita ; auteur probable Hadrian Mynsicht, alias Madathanus]
bg)- Aureum Seculum Redivivum [2ème partie du Dyas Chymica Tripartita ; Hadrian Mynsicht]
bh)- Verses belonging to an emblematic scrowle [attribué à Georges Ripley] 
bi)- Verba Aristei Patris ad Filium [Paroles d'Aristée à son fils, précédé d'une Lettre d'un Philosophe de Limojon de saint Didier]
6)- Collections
1. Bibliothèque des philosophes chimiques [Guillaume Salmon, Jean Maugin de Richebourg] : I - II - III - IV -
2. De Alchimiae Gebri Arabis [Petreus, version 1545] et 1541 Practica vera alkimia [Ortholanus ou Hortulanus] -
3. Theatrum Chemicum [Lazarus Zetzner] : I - II - III - IV - V - VI -
4. Musaeum Hermeticum, 1625 [Luca Jennis] -
5. Musaeum Hermeticum, 1678 -
6. Bibliotheca Chemica Curiosa [Jean Jacques Manget] : I - II -
7. Anatomia Auri [Mylius] -
8. De alchimia libri tres [pseudo-Geber] -
9. Alchemiae, quam vocant, artisque metallicae doctrina : I - II - 9bis Verae Alchimiae - [Guillaume Gratarole]
10.Theatricum Chemicum Britannicum [Eilas Ashmole] -
11. Pretiosa margarita novella [Petrus Bonus] -
12. Bibliotheca chemica [John Ferguson] : introduction - extraits sur : G. Salmon - Grasshoff - Geber - De Alchimia - Theatrum Chemicum - Dorneus - Du Chesne - Richard l'Anglais - Vogelius - Barnaud - Villeneuve - Alphonse X - Museum Hermeticum - Manget - Turba - Mutus Liber - Montanor - Zadith - D'Espagnet - Stolcius - Gratarolle - Ashmole - Lacinius - Petrus Bonus - Artis Auriferae - Hermetisches ABC - Eleazar - Fictuld - S. Norton - Rosarium - W. Salmon - Figulus  -
13. Sceptical chymist [Robert Boyle] -
14. Artis Auriferae [Perna] : I - II - III -
15. Hermetisches A.B.C : I - II - III - IV - [Ringmacher]16. Dreyfaches Hermetisches Kleeblat [Vigilantius de Monte Cubiti] : a. Traité du Sel de Nuisement - b. Mercurius Redivivus [8 traités de Samuel Norton] - c.  Büchlein vom Stein der Weisen [Marsile Ficin] - d. Warfferstein der Weissen, Francfort, 1656. 17. Deutsches Theatrum Chemicum [Friederich Roth-Scholtzen.] : I - II - III 
18. Ars Chemica [Samuel Emmis]
19. Ginaeceum Chimicum [Io. de Treuis]
20. De Alchimia Opuscula complura [Cyriacus Iacobus] 21. Medicina Practica [William Salmon]
22. Thesaurinella olympica aurea tripartita  I - II - III [Benedictus Figulus]
23. Rosarium novum olympicum et benedictum [Benedictus Figulus]24. Pandora Magnalium Naturalium  [Benedictus Figulus]
25. Hermetisches Museum [Albrecht] I - II - III - IV -
26. 
Divers Traitez de la Philosophie Naturelle -27. Aurae Occultae Philosophicum [alias Azoth] -28. Collectanea Chymica [William Cooper] -29. Aurifontina Chymica [William Cooper] -
30. Eröffnete Geheimnisse des Steins der Weisen [Christian Liebezeit] -




Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite..

Ne dis plus que l' univers est sur son lit de douleurs ; dis : 
L' univers est sur son lit de mort ; et c' est à toi de lui rendre les derniers devoirs.
Ne dis plus que l' univers est sur son lit de mort ; dis que l' univers est dans le sépulcre, que la putréfaction s'est emparée de lui et qu'il répand l' infection par tous ses membres, et c' est à toi de te le reprocher.

samedi 18 juillet 2015

Musiques de méditation : Antiphonaire de la Rose-Croix

Antiphonarius Rosae-Crucis

Musiques rosicruciennes ; extraits des 4 CD : Antiphonarius Rosae-Crucis - musiques composées par la section Musique de l'Université Rose-Croix Internationale (AMORC)

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite...

L' univers est sur son lit de douleurs, et c' est à nous, hommes, à le consoler.

vendredi 17 juillet 2015

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803 suite...

La seule différence qu'il y ait entre les hommes, c' est que les uns sont dans l' autre monde en le sachant, et que les autres y sont sans le savoir...

Une visite incontournable dans les Vosges sur les traces de la 1ère bachelière de France Julie-Victoire Daubié


Julie-Victoire Daubié (dite parfois Victoire Daubié, ou à tort Julie Daubié), née le  à Bains-les-Bains (Vosges) et morte le  à 50 ans à Fontenoy-le-Château, est une journaliste française. C'est la première femme française ayant obtenu le droit de se présenter au baccalauréat à Lyon en 1861, et la première à l'obtenir le . C'est aussi la première licencié (sans "e", orthographe de l'époque) ès lettres le.
Elle ne doit pas être confondue avec sa sœur aînée, Julie Daubié.
-------------
Des infos de François et Martine Cornevaux
Un groupe de jeunes convié par le Lions Club de Bains les Bains, visitera la Manufacture Royale samedi 18 juillet vers 16H00.
Ils sont francophones, âgés de 18 à 25 ans, issus de tous les continents et viennent découvrir le développement de la langue et de la culture française.
La journée de samedi 18 leur est consacrée à Fontenoy le CH et Bains les Bains, après une escale sur le Bâteau le Fontenoy à l'issue d'une vite commentée de la ville, c'est à la Manufacture qu'ils découvriront par François Cornevaux, propriétaire et guide bi lingue de son domaine, le site Le site plusieurs fois primé . La Manufacture Royale de Bains les Bains, est le seul site industriel avec hébergement  4 * à la recherche de l’illustre passé du domaine, qui propose également à ses hôtes des visites guidées en 3 langues, des animations culturelles avec des artistes et des balades sous les arbres centenaires dont le hêtre tortillard classé en tête des arbres de Lorraine au  prix national de l’arbre de l’année UNESCO.Les habitants de ce village hors du temps, côtoient avec plaisir les touristes de tous horizons et les curistes. Tous sont conviés aux visites guidées et animations organisées sur le domaine , notamment les tournages de films comme INDIGENES, présenté au Festival de Cannes, avec Djamel Debouzze et Sami Naceri

BFM TV LE DIMANCHE 16 Août dans Histoire en France de 12H35 à 17H35, sujet Yves Couant

Les nouveaux "patrons" de la Manufacture royale... par BFMTV

Jean-Baptiste WILLERMOZ : Fondateur du Régime Ecossais Rectifié

Jean-Baptiste Willermoz, né à Lyon le 10 juillet 1730, bénéficiera d’une exceptionnelle longévité puisqu’il ne mourra qu’en 1824, soit à l’âge de 94 ans.

S’il fut toute sa vie  persuadé que la maçonnerie était dépositaire de secrets essentiels, c’est sa rencontre avec Martinès de Pasqually (+1774), en 1767, qui lui permettra  de trouver dans l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coëns de l’Univers ce qu’il avait toujours attendu en matière de connaissance, confirmant ses espérances à propos des mystères de l’initiation.

Mais loin d’en rester à un dépôt passif des enseignements reçus de Martinès, Willermoz va être à l’origine de l’œuvre de réforme la plus ambitieuse de la franc-maçonnerie au XVIIIe siècle, puisqu’en 1778, lors du Convent des Gaules, introduisant au sein de la Stricte Observance la doctrine de la réintégration préalablement « christianisée », il fonde un nouveau système original : le Régime Ecossais Rectifié.

http://jean-marcvivenza.hautetfort.com/archive/2012/05/04/jean-baptiste-willermoz-fondateur-du-regime-ecossais-rectifi.html

LES ARCHIVES MAÇONNIQUES DE JEAN-BAPTISTE WILLERMOZ À LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON

Le rôle important joué par Lyon, dans l'histoire des sociétés secrètes occultistes au XVIIIe siècle, tient presque entier dans un seul nom : celui de Jean-Baptiste Willermoz. C'est à la fin du XIXe siècle seulement que Papus1, en même temps que le personnage du mystique lyonnais, révéla l'existence d'archives abondantes : rituels, cahiers de grades, réglements de Loges, registres de séances, correspondances officielles ou intimes, conservées par Willermoz, avec le soin et la précision d'un véritable archiviste, masse de documents que l'auteur avait acquise à Lyon, en 1894. Mais les travaux de Papus2 manquaient de rigueur critique et surtout, faits du seul point de vue ésotérique, ils ne touchèrent qu'un public confidentiel. Quant aux documents dont il s'était servi, ils furent, après sa mort en 1917, vendus par son fils à Emile Nourry, qui les garda jusqu'en 1934.

suite sur http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1956-06-0420-002

La soie et le compas J.-B. Willermoz (1730-1824 par Dominique Clairembault


Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), s'il fut l'un des meilleurs amis de Louis-Claude de Saint-Martin, est aussi l'un des personnages les plus intéressants de l'ésotérisme du siècle des Lumières. Franc-maçon, élu coën et adepte du magnétisme, il fut parmi ceux qui animèrent les grands mouvements initiatiques de l'époque. Son nom est attaché au Rite Écossais Rectifié dont il fut la figure essentielle (1)

Jean-Baptiste Willermoz

1. Biographie

Jean-Baptiste Willermoz est né à  Saint-Claude dans le Jura le 10 juillet 1730. Il est l’aîné d’une famille de 13 enfants.
Très jeune il s’installe comme commerçant à Lyon où ses affaires sont florissantes.
En 1750, à 20 ans donc, il se fait initier à la Franc-Maçonnerie.

suite sur http://mirandum.wifeo.com/jean-baptiste-willermoz.php

Maximes et pensées Louis-Claude de Saint-Martin / 1743-1803

L' Homme-Esprit doit se trouver extra ligné en étant emprisonné par les éléments matériels.

jeudi 16 juillet 2015

dépôt de marque INPI : O.S.F.A.R.C. & E.M.S.J.

*** Site officiel de Robert Ambelain 1907-1997

  1. Robert Ambelain, né à Paris le 2 septembre 1907 et mort le 27 mai 1997, est un auteur français, spécialisé dans l'ésotérisme, l'occultisme et l'astrologie. Wikipédia

http://www.robert-ambelain.book.fr