*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

lundi 20 février 2012

















Il y a quelques jours, Jean-Marc Vivenza a publié un billet fort intéressant sur "Saint-Martin et la théurgie des élus coëns": http://jean-marcvivenza.hautetfort.com/archive/2012/02/14/louis-claude-de-saint-martin-et-la-theurgie-des-elus-coens.html Jean-Marc Vivenza Livres, études, analyses et actualités.


Un point de vue  complémentaire
http://reconciliationuniverselle.over-blog.com/article-martinesisme-et-saint-martinisme-une-querelle-inutile-100246669.

samedi 18 février 2012












Johann Friedrich von Meyer : un Maitre de la tradition hermétique

























Jacques Fabry : germaniste, l’auteur a d’abord exercé dans l’Enseignement secondaire pendant douze années. De 1974 à 1986, il est tour à tour assistant, maître-assistant, puis maître de conférences à l’Université de Bordeaux III. Nommé à l’Université de Paris VII en 1986, sa thèse de doctorat d’Etat lui vaut d’être promu au grade de professeur titulaire à l’Université de Caen en 1988. Il est l’auteur d’un ouvrage sur le théosophe suisse Friedrich Herbort, d’une étude sur Jung-Stilling et récemment d’un essai sur les Visions de l’Au-delà et les tables tournantes.

--------------------------------------------------------------------------------

Jacques Fabry nous a quitté samedi 12 février à l’âge de 80 ans. Ce fut son dernier grand combat qu’il livra suite à une délicate opération du coeur. Combat difficile qu’il affronta avec courage et résignation. Combat hélas perdu ... Auparavant il nous avait confié la redoutable tâche d’éditer son livre testamentaire "Johann Friedrich Von Meyer : théosophie, alchimie, kabbale et franc-maçonnerie" pour lequel nous ouvrons une souscription auprès de tous les germanistes et connaisseurs des hautes arcanes. Nous savons combien était précieux pour lui le fait de porter à la connaissance du public lettré et éclairé l’oeuvre du grand thésophe luthérien Johann Friedrich von Meyer. Esprit brillant, ouvert, curieux d’expériementer nos limites spirituelles, Jacques a su aborder avec sa grande érudition des domaines restés inaccessibles jusqu’alors. Cet ouvrage complétera utilement les études germaniques sur un aspect fondamental de l’histoire des idées (ésotériques et théologiques) dans l’allemagne post-romantique.

La mise en ligne récente d’une vidéoconférence de Jacques Fabry, consacrée à Johann Friedrich von Meyer, nous incite a rappeler l’existence du livre qu’il a consacré à ce personnage voilà quelques années.

Johann Friedrich von Meyer (1772-1849) n’est guère connu en France que de quelques spécialistes de la théosophie et de l’Illuminisme. Avec Franz von Baader et Gotthilf Heinrich von Schubert, il est pourtant l’un des représentants les plus éminents de la théosophe européenne de langue allemande.

D’abord avocat, cet intellectuel mène une carrière de juriste tout en s’adonnant à la littérature. En 1801, a la suite d’une expérience spirituelle marquante, il passe de l’esthétisme rationalisant à la foi biblique. Il s’intéresse alors à la mystique, à la kabbale, à l’astrologie, à l’arithmosophie, au magnétisme, et plus spécialement à l’alchimie. Lecteur attentif du Philosophe inconnu, il contribue avec Matthias Claudius, Kleuker et Gotthilf Heinrich von Schubert, à faire connaître Saint-Martin en Allemagne. Il a d’ailleurs publié en juin 1813 une traduction allemande de la « Notice biographique » figurant dans les Œuvres posthumes, dans Gemeinnützliche Blätter für das Gross eherzogthum Frankfurt. Rappelons que Jacques Fabry est également l’auteur d’un article, « Johann Friedrich von Meyer et Louis-Claude de Saint-Martin », dans le n° IV des Cahiers de Saint-Martin (1983), où il présente l’influence du Philosophe inconnu sur le théosophe de Francfort.

Profondément chrétien, Meyer a publié en 1819 une traduction de la Bible qui le rendra célèbre. Franc-maçon, il sera C.B.C.S. dans la loge Charles à la lumière naissante, du Rite écossais rectifié.

C’est ce personnage que Jacques Fabry nous propose de découvrir dans une étude très complète en deux volumes. Le premier étudie l’homme, le milieu, la genèse de l’œuvre. Il présente également les rapports de Meyer avec la franc-maçonnerie, et plus particulièrement avec le Rite écossais rectifié, et nous montre son cheminement vers les mystères de l’invisible.

Le second s’intéresse à sa pensée et à son système symbolique et ésotérique. Comme chez le Philosophe inconnu, les mythes de l’unité primordiale, de la chute et de la réintégration occupent une place fondamentale. Chez lui, ces thème s’insèrent dans une herméneutique qui utilise l’alchimie, la kabbale, l’astrologie ou le magnétisme. « Cosmogonie, cosmologie et eschatologie y sont cimentées par une christosophie profonde qui fait de Meyer un théosophe au système complet et achevé. »

Extrait : l’avant propos et le sommaire seront téléchargeables avec le bon de commande sur le site à l’adresse suivante :

"Les ouvrages importants sur l’Illuminisme, l’ésotérisme chrétien ou la franc-maçonnerie se contentent de citer brièvement Meyer et les sommes théologiques ne lui consacrent guère que quelques pages. Certes, on se souvient encore du BibelMeyer, comme l’avaient surnommé ses contemporains, dans les milieux cultivés de Francfort. En France, il n’est guère connu que des dix-neuvièmistes ou des spécialistes de la pensée ésotérique allemande ainsi que de quelques maçonnologues avertis. Un tel oubli est d’autant plus regrettable que ce théosophe chrétien, franc-maçon du Rite Ecossais Rectifié de système willermozien, mérite d’occuper une place de choix à côté d’autres ésoté-ristes d’expression allemande mieux connus tels que Franz von Baader ou Gotthilf Heinrich von Schubert. Si Meyer a laissé le souvenir d’un éminent théologien grâce à ses travaux bibliques, sa pensée dépasse de beaucoup le cadre d’une exégèse théologique et ses travaux maçonniques méritent mieux qu’une brève mention. C’est pourquoi je leur consacre une part importante de cette étude. Parallèlement à sa traduction de la Bible, le Francfortois a laissé à la postérité une remarquable somme théosophique en onze volumes intitulée Revue périodique pour une vérité supérieure et de précieux manuscrits restés inédits sur la Kabbale et l’alchimie. On peut considérer que ce sont, avec ses travaux maçonniques, les pièces maîtresses de son œuvre. Je n’ai pas pour autant négligé les autres, mais j’ai dû opérer une inévitable sélection dans la profusion des manuscrits. Si les précieux documents traitant d’alchimie, de Kabbale, d’astrologie, de franc-maçonnerie, de mystique, de théosophie, de symbolisme et d’hermétisme ont fait l’objet des soins les plus attentifs, il a fallu laisser de côté une foule de manuscrits intéressants portant sur les sujets les plus divers. "

http://www.quint-essences.com/Illuminisme-R+C-Martinisme/Johann-Friedrich-von-Meyer-un-maitre-de-la-tradition-hermetiqu.html
http://www.publipole.com/boutique_osc/product_info.php?products_id=6348

SUR BAGLIS TV EN ACCES LIBRE :

Exposé de 40 minutes retraçant la vie et l'oeuvre de Johann Friedrich von Meyer (1772-1849), l'un des ésotériciens allemands les plus brillants du XIXème siècle.
Moins connue que Franz von Baader, la pensée de von Meyer est selon Jacques Fabry tout aussi riche et profonde; ses écrits moins denses, mais plus accessibles.

Son oeuvre, dans laquelle s'épousent la théosophie et la philosophie de la nature, nous plonge ainsi dans les milieux alchimiste, maçonnique et rosicrucien allemands du XIXème, "où rayonnait le delta lumineux de l'esprit divin, entouré de ses deux colonnes que forment la Bible et la Nature".


http://www.baglis.tv/index.php?option=com_content&view=article&id=295&Itemid=198

mercredi 8 février 2012

M° Philippe de Lyon, Jean Chapas, Jean-Baptiste Willermoz : à LYON, quatre lieux de pèlerinage possibles :


Illustration source site Rose Bleue, de gauche à droite :
Papus (1865-1916) - Marc Haven (1868-1926) - M° Philippe de Lyon (1849-1905) - Sédir (1871-1926) - Rosabis ? ,


Papus - Docteur Gérard Anaclet Vincent ENCAUSSE né le 13 juillet 1865 à Corologne, Espagne.
http://www.institut-eleazar.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=20&Itemid=71
http://www.la-rose-bleue.org/Biographies/Papus.html

Marc Haven - Docteur Emmanuel LALANDE né le 24 décembre 1868 à Nancy (54).

M° Philippe de Lyon - Philippe ANTHELME né le 25 avril 1849 à Loisieux (73).
" Charité - Amour, Humilité "
http://www.filmsdocumentaires.com/films/10-maitre-philippe-de-lyon?gclid=CIyKlZqBmK4CFQwgfAod7GbpKw
extrait de film possibilité de le louer et le regarder en ligne pour - de 5 euros :
http://www.filmsdocumentaires.com/films/10-maitre-philippe-de-lyon/trailer
VIDEO :
http://www.google.fr/#hl=fr&cp=16&gs_id=1v&xhr=t&q=Maitre+philippe+de+lyon&rlz=1C2ARAB_enFR452&gs_upl=&um=1&ie=UTF-8&tbo=u&tbm=vid&source=og&sa=N&tab=wv&ei=LXk3T_YsyKnRBfjErOID&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_cp.,cf.osb&fp=80756d61a8853f12&biw=1024&bih=677

Sédir - Yvon LE LOUP né le 2 janvier 1871 à Dinan (22).
http://livres-mystiques.com/index.htm

Rosabis (le génie des métaux) - Bardy, Pierre, né en 1838. Ingénieur à l' Ecole Centrale. Martiniste, S.I. (juin 1877), membre de l' Ordre Martiniste de Gérard Encausse (Papus). Membre du Suprême Conseil 1897. Succède en juin 1897 à Jacques Burg, au poste de Secrétaire général de l' Ordre. Délégué de l' Ordre Martiniste pour la régon de Caen. Responsable du Comité des loges au sein du Suprême Conseil. Rosabis participe à Paris au congrès Spirite et Spiritualiste International de 1900.
(source, Un dictionnaire de Martinisme de Richard Raczynski, Dualpha éditions :  
http://francephi.com/boutique/?filter_auteur=124
A ma connaissance, il n'a rien publié. Mais deux lettres de lui sont conservées à la BML, dixit Serge, Caillet, merci à toi, Serge.(fonds Papus).

- à Lyon, la rue Tête d'Or. Mais, comme l'a dit Xavier, il n'en reste rien : http://ruesdelyon.wysiup.net/PageRubrique.php?ID=1003780

- à Lyon, la rue du Boeuf, où M. Philippe disposait d'un laboratoire. Une plaque y a été apposée. Mais l'immeuble est devenu... un hôtel cinq étoiles : http://www.courdesloges.com/

- à l'Arbresle, le Clos Landar, où vécut M. Philippe. Mais je ne pense pas que le domaine soit ouvert au public :
http://www.maitrephilippe.asso.fr/#/le-clos-landar/3466853

- au cimetière de Loyasse, où repose M. Philippe (et Jean Chapas, et Jean-Baptiste Willermoz) :
http://www.maitrephilippe.asso.fr/#/cimetiere-de-loyasse/3466860

dixit, Jean-François Var, merci à lui

EXCELLENT INCONTOURNABLE FILM DOC.SUR M° PHILIPPE DE LYON, LOCATION 4,90 euros pour 48H.
http://www.filmsdocumentaires.com/films/10-maitre-philippe-de-lyon

dimanche 5 février 2012

CIREM :


Publications, chroniques, informations sur le martinisme, la franc-maçonnerie et les traditions initiatiques /
CIREM

http://www.cirem-martinisme.blogspot.com/

LA LETTRE DU CROCODILE
http://lettreducrocodile.over-blog.net/




SITE DE REMY BOYER :
http://www.sgdl-auteurs.org/remi-boyer/
http://incoerismo.wordpress.com/
http://incoherism.owni.fr/

jeudi 2 février 2012

Vient de paraître : Les vitraux alchimiques de Saint Étienne du Mont


de Jacques TROGER

Grand format : 190 x 270 - 85 pages
Tout en couleur, papier glacé, couverture rigide
68 €


Les 12 verrières du cloître des charniers en l’église Saint-Étienne-du-Mont à Paris (5e) sont plus qu’une oeuvre d’art exceptionnelle où s’étale avec éclat et brio tout le savoir-faire des Maîtres verriers du 17e siècle.

Ces vitraux sont aussi porteurs d’un message profondément chrétien, pénétré de hauts symboles mystiques mais aussi alchimiques.

Accompagné de magnifiques et nombreuses photos couleurs, le texte révèle, pour la première fois, nombre des symboles d’Hermès cachés ici et là à l’intérieur de scènes religieuses tirées pour la plupart de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Jacques Troger, auteur de L’Art du Boulanger, rend, à travers ce nouveau livre, un vibrant hommage aux artisans de ces verrières polychromes, déjà quatre fois centenaires, et considérées comme l’une des plus belles réalisations de l’Ars Magna.

Vous pouvez y accéder soit en cliquant directement sur la couverture du livre, soit en cliquant directement sur le lien ci-dessous.

Les vitraux alchimiques de Saint Étienne du Mont

Éditions de Massanne
Ferrières - 30440 Saint Laurent-le-Minier
Tel : 04 67 73 90 95

http://www.massanne.com/boutique.html?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&product_id=236&category_id=17


email : editions@massanne.com