*** ci-dessous "Livres-mystiques".: un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011

*** ci-dessous "Livres-mystiques".:  un hommage à Roland Soyer décédé le 01 Juin 2011
50.000 pages, cliquer sur un ange pour accéder au site

dimanche 16 octobre 2011

























Un excellent travail de Samuel, merci à lui

Claude Calmels-Beaulieux, Initiateur du projet,
Xavier Cuvelier-Roy, Propriétaire de l’œuvre,
Gab, Artiste,

ATTENTION : il ne reste que quelques exemplaires numérotés.

reproduction :
- résine-bronze (composite-patinée).
- bronze.


LOUIS CLAUDE DE SAINT-MARTIN.
(Illustration photo de l' original)

Souscription limitée à 8 exemplaires numérotés.

Hauteur estimée : 20 cm)

13 – Une sculpture en argile
Au cours de l’été 2008, la galerie des portraits du Philosophe inconnu s’est enrichie d’un nouvel élément : une sculpture. Unique en son genre, elle tente de restituer un Saint-Martin en relief. Laissons celui qui est à l’origine de cette création, Xavier Cuvelier-Roy, nous présenter cette nouveauté :
« La recherche s’approche de différentes manières, l’exploration par la voie artistique se met au service de causes qui peuvent paraître fantaisistes, voire iconoclastes. L’on ne craint plus aujourd’hui – sur des bases historiques fiables – de reconstituer, par exemple, une fresque ou une tapisserie à partir de petits éléments dispersés ; voire de restituer le visage d’un marin de Lapérouse avec le support d’un crâne enfoui dans l’épave de son vaisseau.
L’on connaît quelques portraits de Louis-Claude de Saint-Martin, fort peu sont authentiques, la majorité sont apocryphes. Certains sont fort beaux, d’autres médiocres, voire même fort détestables, de mauvais goût, mais tous témoignent de la frustration de ne connaître que son profil. J’ai tenté une première escapade dans la troisième dimension en 1998, en passant commande d’une toile à Claudine Cop. Alliant la théorie de l’espace vectoriel avec ses dons réels de médium, cette artiste peintre a réalisé avec bonheur un tableau bien connu aujourd’hui, soutenu dans sa diffusion par une publication en couverture du roman martiniste Sursum corda.

Il me manquait la satisfaction tactile, quasi charnelle, de pouvoir à ma guise provoquer un mouvement, projeter une ombre, modifier une posture. Une seule solution : l’art plastique ! C’est Gab, artiste peintre, aquarelliste et illustratrice (promotion 1967 de l’école régionale des beaux-arts de Valence) qui a réalisé ce rêve fou. Elle a réussi à nous transmettre, par l’intermédiaire de ses mains, une émotion à la hauteur des vertus de Saint-Martin : prend forme sous nos yeux et pour la première fois une expression, un regard. Pétri dans l’argile, ne lui manque que la parole ! »

Source : le site Philosophe-inconnu


http://www.philosophe-inconnu.com/Etudes/portrait9.htm#12

Tarifs :

Participation à la fabrication du moule : 53,75.

- 1 - Exemplaire résine-bronze : 280 € + moule = 333,75 € + port
- 2 - Exemplaire bronze-fonderie : 1000 à 1300 € = devis

Aucune marge bénéficiaire n’est prise par les proposants.

Souscription limitée à 8 exemplaires numérotés.

La réalisation est confiée au très professionnel atelier de Samuel Boulesteix.

Détails sur le site :


http://boulesteix.monsiteofficiel.com/

BON DE COMMANDE :

devant être transmis à

Mr Calmels Beaulieux, Claude
"Mission Saint Jean le Mystique"
105, avenue Jean Jaurès
54500 - Vandoeuvre les Nancy


http://rflexionssurtroispoints.blogspot.com

samedi 15 octobre 2011

Atalanta fugiens - CD - Michael Maier - une musique Alchimique.















Sous la direction de Martin Konvalinka
50 fugues alchimiques de l'époque de Rodolphe II
Les 50 fugues alchimiques de Michael Maier, médecin et alchimiste rosicrucien allemand, font partie de l’ouvrage qu’il publie en 1617, L’Atalante fugitive (Atalanta fugiens). Cet ouvrage a en effet la particularité de combiner gravures, textes en vers et en prose, partitions de compositions musicales.
L’enregistrement que nous vous proposons comprend les 50 fugues alchimiques à trois voix. La première voix représente Atalante, qui ne veut prendre pour époux que celui qui parviendra à la battre à la course. Hippomène est un de ses prétendants. Il a reçu d’Aphrodite trois pommes d’or qu’il jette derrière lui dès qu’Atalante le dépasse. La deuxième voix le représente. La pomme d’or qui retarde Atalante dans sa course est représentée par la troisième voix. Au-delà de l’argument pris dans la mythologie, ces trois voix symbolisent les trois principes de l’œuvre alchimique : le Mercure, le Soufre et le Sel. Elles sont accompagnées d’instruments : la harpe représente le Soleil, le luth la Lune, le trombone Mercure, la viole de gambe la Terre, la cornemuse l’Eau, la flûte l’Air, le cornet le Feu.
Auteur : Michael Maier.

Une musique alchimique
Ce CD présente l’intégralité des 50 fugues alchimiques composées au XVIIe siècle par Michael Maier. Sans doute l'une des meilleures versions des parties musicales de L’Atalante fugitive
.
Source : DRC Diffusion Rosicrucienne
http://www.drc.fr/modele/home.html



les commentaires :

un CD est disponible sur les 50 fugues de l'Atalanta fugiens de michel Maïer et c'est une réussite. Les amateurs de la musique du XVIIème siècle, dont je suis, seront comblés.
un seul bémol (expression soigneusement choisie) :
le riche livret est en anglais.
Serge Antoine


CD disponible à la DRC au prix de 023 euros + frais de port en vente sur :
http://www.drc.fr/modele/home.html

DE CAGLIOSTRO AUX ARCANA ARCANORUM Par Denis LABOURE



livre disponible chez :

http://www.spiritualite-occidentale.com/alchimie/index.html

Revendiquant la qualité d’homme libre, noble et voyageur, le comte Alexandre de Cagliostro (1743–1795), martyr de l’initiation mort dans les geôles de l’Inquisition, que je suis bien tenté d’identifier à Guiseppe Balsamo, transmit à ses disciples du Nord « l’éclatante lumière du Midi qui caractérise la pleine connaissance des choses et la communion active avec Dieu ». Cette lumière du pays d’Egypte, d’où provient, leur dit-il, toute initiation, un rite maçonnique la véhicule, dont Cagliostro, son fondateur...
suite sur : http://sergecaillet.blogspot.com/

SCALA PHILOSOPHORUM

Ou

LA SYMBOLIQUE MACONNIQUE

DES OUTILS DANS L’ART ROYAL

Epuisés depuis longtemps, cet ouvrage de Robert Ambelain est un classique de la littérature maçonnique.

Il a été conçu par l’auteur pour permettre aux Maçons d’accéder au symbolisme ésotérique de la technique initiatique qui repose en fait sur neuf outils concrétisant l’enseignement philosophique, moral et intellectuel, réservé à ses trois grades :

Apprenti, Compagnon, Maître, chacun d’eux relevant de la symbolique de trois de ces outils.

Cette méthode, reposant également sur la volonté et l’effort de l’homme lui-même, agissant sur lui et en lui, a pour but d’éveiller chez le futur Adepte des potentialités intellectuelles, morales et psychiques qui y sommeillent et de le mener vers une indiscutable sagesse, impliquant la maîtrise de ses passions et le développement de ses vertus.

Tel est le processus d’apprentissage maçonnique proposé dans cet ouvrage.

Format In,8 - 208 pages • Prix public TTC : 29 €

(Port gratuit uniquement pour la France)

Pour toute commande me joindre :

Philippe SUBRINI Le Colporteur du Livre :

06 87 39 97 25


troubadour13@gmail.com

-------------------------

Dans les ouvrages de Robert Ambelain, le martinisme n'est jamais bien loin. C'est pourquoi je me permets de vous signaler la réédition de sa Scala philosophorum ou symbolique des outils dans l'art royal, aux Editions Signatura, ainsi que l'annonce, en primeur, l'ami Philippe Subrini, dans la note ci-jointe.

Nous aurons l'occasion de revenir bientôt sur cet ouvrage capital, dont Robert Amadou écrivait jadis qu'il est écrit "Par un maître-maçon", et d'ajouter aussitôt : "Que dire de plus, sinon qu'il y a peu de maîtres-maçons?" (Ordre martiniste : programme de travail, L'Initiation, n° 4, 1968, p. 217).

DXIT Serge Caillet

http://sergecaillet.blogspot.com/

mercredi 12 octobre 2011

Biographie de Martinès de Pasqually par Michelle Nahon


Un énigmatique franc-maçon théurge du XVIIIe siècle,
fondateur de l’Ordre des Elus Coëns.

De Michelle Nahon

La première biographie depuis 70 ans du fondateur de la Franc-Maçonnerie mystique. Un ouvrage de référence pour les francs-maçons spiritualistes et les martinistes.


Ce livre, résultat d'un long travail - près de trente ans - de recherches faites avec l'aide d'historiens de métiers, retrace l'histoire et le cheminement de ce très curieux personnage que certains considèrent comme un maître spirituel et d'autres comme un gourou peu scrupuleux. Pourtant ce livre, qui est en fait un essai historique, montre que Martinès de Pasqually ne s'est pas enrichi au détriment de ses disciples et qu'il a même été confronté à de sérieux problèmes d'argent.

Mais où la vie de Martinès de Pasqually devient passionnante c'est lorsque l'on constate qu'il a eu des appuis de hauts personnages, lui qui a été ouvrier en voiture ou mieux, petit négociant : il possédait une patente, signée par le prince Charles-Edouard Stuart, lui permettant de fonder une loge maçonnique et de créer, quelques années plus tard, l'Ordre des Chevaliers Maçons Elus Coën de l'Univers ; il a certainement eu de sérieux appuis de la part du duc de Richelieu, maréchal de France, gouverneur de Guyenne et proche de Louis XV : il a été de nombreuses fois reçu par le prince de Rohan, archevêque de Bordeaux espérant un retour proche. Mais l'éloignement puis la maladie mirent un terme à son grand projet.

--------------------------------------------------------------------------------

Questionnée depuis ses études de lettres classiques par l’intérêt que les hommes portaient aux Ecoles de Mystères dans l’Antiquité, Michelle Nahon a étudié divers domaines spiritualistes, ésotériques, philosophiques, dont la franc-maçonnerie, le rosicrucianisme et le martinisme. Encouragée par Antoine Faivre et Robert Amadou ainsi que par les premières découvertes de documents à Bordeaux concernant Martinès de Pasqually, elle a entrepris, avec passion et sérieux, une recherche approfondie en collaboration avec un enseignant en histoire, Maurice Friot, aide précieuse dans ce travail minutieux de consultation et d’interprétation des archives. Ils ont publié régulièrement leurs découvertes depuis 1983 d’abord dans diverses revues et depuis 1990 dans le Bulletin d’une société de recherches historiques, la Société Martinès de Pasqually, fondée en 1989 à Bordeaux pour retrouver les traces de cet homme mystérieux et de son Ordre. Membre fondatrice de cette Société, elle en est devenue la présidente en 1997 avec l’objectif –réalisé- de préserver la qualité historique du Bulletin et de lui donner une reconnaissance nationale et internationale. Grâce à cet ouvrage, Michelle Nahon nous permet de découvrir le cheminement spirituel et initiatique du fondateur de la première école de maçonnerie mystique du XVIIIe siècle. Cet ouvrage s’adresse non seulement à tous les adeptes ou passionnés de la Franc-maçonnerie ou du Martinisme mais aussi aux amateurs du Siècle des Lumières.

--------------------

le livre d'exception

Martinès de Pasqually - Un énigmatique franc-maçon

théurge du XVIII^e siècle, fondateur de l’Ordre des Élus Coëns

Michelle Nahon

Préface de Jean-Claude Drouin, p. 9

*INTRODUCTION*, p. 15.

– Pourquoi s'intéresser à ce personnage ? p. 17.

– Notre choix de présentation, p. 21.

*VIE DE MARTINÈS DE PASQUALLY*, p. 23.

*SES ANNÉES OBSCURES*, p. 25.

– Le document maçonnique de Martinès, p. 27.

* Les Stuarts, p. 28.
* Lettres patentes de 1738, p. 28.

– Le projet de Martinès, p. 33.

* L'ordre, p. 34.
* Le grade de Réau-Croix, p. 34.
* Les rituels, p. 35.

– Que sait-on sur l'homme qui détient cette patente ? p. 37.

* Qui est-il ? p. 38.

– Enfance et début de vie active dans l'armée, p. 41.

* Sa jeunesse, p. 41.
* Ses campagnes militaires, p. 43.
* Sa longue absence 45.
* Son retour, p. 46.

– Ses débuts dans les loges maçonniques, p. 51.

* Réception de Martinès dans la franc-maçonnerie, p. 52.
* Martinès dans les loges du midi de la France entre 1754 et 1759, p. 53.
* Avignon, terre papale au XVIIIe siècle, p. 54.
* Les « pouvoirs » de Martinès, p. 56.
* Essor des hauts grades, p. 57.

– Un court séjour à Toulouse, p. 59.

* Admission dans une loge toulousaine, p. 59.
* Fondation d'un temple à Toulouse, p. 60.
* Attestations militaires et maçonniques, p. 61.
* Visite dans une autre loge toulousaine ? p. 62.

*SES ANNÉES FASTES*

– L'arrivée à Bordeaux, p. 65.

* Arrivée à Bordeaux en 1761 et affiliation à la loge La Française...,
p. 65.
* Deux brèves visites à Toulouse et création d'un temple à Bordeaux,
p. 67.
* Étienne Morin à Bordeaux, p. 69.

– Année de réalisations, p. 75.

* Graves dissensions à la loge de Toulouse, p. 76.
* Arrivée à Bordeaux du maître toulousain exclu, p. 77.
* Réception de Lapeyrie par Martinès, p. 78.
* Grande Loge Écossaise, p. 78.

– Grande Loge Écossaise de Bordeaux, p. 81.

* Échanges de courriers avec la Grande Loge, p. 81.
* Les valeurs maçonniques, p. 84.
* La « vraie » maçonnerie de Martinès, p. 84.
* Les loges bordelaises, p. 85.
* Dégradation des relations bordelaises, p. 86.
* Loges légitimes, p. 88.
* Des résultats malgré les difficultés, p. 89.
* Création de chambres de justice, p. 91.

– L'affaire de l'officier étranger, p. 93.

* La Française, février 1764..., p. 94.
* Qui est cet officier ?, p. 96.
* Hostilité déclarée des loges bordelaises, p. 97.
* Liste des officiers nouvellement installés, p. 98.
* Les loges se liguent contre Martinès, p. 99

– Contexte général, p. 101.

* Les juifs, p. 101.
* Les Anglais, p. 103.
* La franc-maçonnerie, p. 103.

– Développement et scission de l'Ordre, p. 107.

* Tensions entre L'Amitié et L'Anglaise, p. 108.
* Arrivée à Bordeaux du régiment de Foix, p. 108.
* Requête en plainte, p. 110.
* L'expert de la Grande Loge, p. 112.
* Témoignage du chevalier du Fauga, p. 114.
* Dissidence au sein du temple de La Perfection Élue Écossaise, p. 115.
* Freins sur la Grande Loge écossaise, p. 117.

– Projet de mariage de Martinès, p. 119.

* Les Collas, p. 120.

– Martinès à Paris et progression de l'Ordre, p. 123.

* Le rapport Zambault, p. 124.
* Martinès à Versailles, p. 125.
* En visite dans des loges parisiennes, p. 126.
* Relations Martinès/Zambault, p. 128.
* Tensions parisiennes et décision du Grand Maître, p. 130.
* L'Ordre de Martinès à Paris, p. 131.
* Admission de Willermoz, p. 132.

– L'école de Martinès, p. 135.

* Découvertes récentes, p. 135.
* Le système de Martinès, p. 136.
* Réception des réaux-croix, p. 137.
* Journée d'un élu coin, p. 139.
* Lectures conseillées, p. 139.
* Succès de l'ordre de Martinès, p. 142.

– Progression de l'Ordre et retour à Bordeaux, p. 145.

* Visites de loges sur le chemin du retour, p. 146.
* Arrivée à Bordeaux, p. 147

*SES ANNÉES DIFFICILES*

– Vie quotidienne et difficultés à Bordeaux, p. 151.

* Maladie de Martinès, p. 151.
* Mariage, p. 152.
* Reprise des activités à Bordeaux et difficultés, p. 152.
* Extension de l'Ordre, p. 154.
* Initiative malheureuse de Bacon de la Chevalerie, p. 156.
* Martinès et le négoce, p. 156.
* Reprise du Tribunal Souverain de Bordeaux, p. 157.

– Arrivée de Bonnichon du Guers, p. 161.

* Préparation et travaux d'équinoxe, p. 162.
* Contretemps, p. 163.
* Attaques de Bonnichon du Guers, p. 164.
* Lettres de Grainville, p. 166.
* Questions au sujet de Martinès, p. 167.

– Martinès toujours à Bordeaux, p. 169.

* Solution aux problèmes financiers?, p. 170.
* Visite de Bacon de la Chevalerie, p. 171.
* Interventions de Grainville, p. 171.
* De nouveaux émules bordelais, p. 172.
* Période difficile, p. 174.
* Décision de Saint-Martin, p. 177.

– Deux séjours à Paris, p. 179.

* Arrivée de Willermoz à Paris, p. 180.
* Où en est la franc-maçonnerie à Paris ?, p. 181.
* Retour à Bordeaux, p. 182.
* Décès du Grand Maître, p. 183.
* Second séjour de Martinès à Paris, p. 185.
* Restructuration maçonnique, p. 187.

– Retour à Bordeaux et départ outre-mer, p. 189.

* Rédaction du /Traité/, p. /190./
* Travaux théurgiques, p. 191.
* Deux événements dommageables pour Martinès, p. 192.
* Dénonciation de Labeaume, p. 195.
* Préparatifs de départ, p. 196.
* Raisons de ce départ ?, p. 197.

– Martinès à Saint-Domingue et l'Ordre en France, p. 201.

* Création du Grand Orient, p. 203.
* L'Ordre en France et à Saint-Domingue, p. 204.
* Saint-Martin à Lyon, p. 206.
* Réactions de Martinès, p. 208.

– La fin officielle de l'Ordre, p. 211.

* Décès de Caignet, p. 213.
* Jean de Latour de Lacase, p. 213.

*CONCLUSION*

– Le rôle des élus coëns dans le milieu maçonnique, p. 219.

* Les actions de Willermoz et de l'abbé Rozier, p. 220.
* Bacon de la Chevalerie, p. Grand Orateur, p. 221.
* Bacon de la Chevalerie, Willermoz et les hauts grades, p. 223.
* La voie de Saint-Martin et celle de l'abbé Fournié, p. 224.
* Et Saint-Domingue ?, p. 225.

Bibliographie, p. 227.

Chronologie, p. 233.

Index, p. 251.

Postface par Roger Dachez, p. 261.

Mariette Cyvard


---------------

22 euros chez l' éditeur :




http://pascalgalodeediteurs.com/produit.php?ref=9782355931741&id_rubrique=33


http://www.cuvelier-roy.com/mdp/actualites.htm

lundi 3 octobre 2011

La Rose-Croix comme voie d'éveil



















Bonjour à tous



Le livre Soulever le voile d'Elias Artista. La Rose-Croix comme voie d'éveil, épuisé en quelques mois vient d'être réédité par les Editions Rafael de Surtis.

LA ROSE-CROIX COMME VOIE D’EVEIL
Une Tradition orale

par Rémi Boyer

Contribution et illustrations de Lima de Freitas
Postface de Manuel Gandra

Nouveau titre de la collection L’Esprit des Choses, née de la collaboration entre le Centre International de Recherches et d’Etudes Martinistes et les Editions Rafael de Surtis, cet essai est le troisième et dernier volet d’un triptyque formé de La Franc-maçonnerie comme voie d’éveil et de Masque, Manteau, Silence, le Martinisme comme Voie d’Eveil, du même auteur.
Cet ouvrage s’attache à distinguer l’Initiation au Jardin, à laquelle se rattache la Rose-Croix, de l’Initiation dans la Cité, à laquelle se rattache la Franc-maçonnerie. Cette distinction, qui n’est pas une opposition, indique une articulation, et un chemin possible, entre l’expérience duelle de l’initiation et la conscience non-duelle caractéristique d’Elias Artista et de son insaisissabilité. Pour la première fois, sont publiés des éléments de traditions orales qui illustrent la permanence de courants d’une Rose-Croix méditerranéenne, davantage orphique que prométhéenne, poïétique que pragmatique. Elle n’en est pas moins subtilement opérative et porteuse des arcanes majeurs de l’alchimie interne. Lima de Freitas, dans un texte magnifique, explore le mythe fondateur de Christian Rosenkreutz et en éclaire certains mystères. Enfin, l’ouvrage se clôt par un conte chevaleresque et alchimique, les Mémoires de Rossinante, une plongée contemporaine et traditionnelle dans le célèbre Don Quichotte de Cervantès. Ce conte sert notamment à l’interrogation des candidats sur la voie du Cinabre interne et externe.
Sommaire : La Rose-Croix comme voie d’éveil, une Tradition orale par Rémi Boyer : Introduction mystérique - Initiation au Jardin et Initiation dans la Cité - La Voie à suivre Seul - La Voie d’Elias Artista - La Géométrie Supérieure des Constructeurs - Fernando Pessoa et le tombeau de Christian Rosenkreutz par Lima de Freitas - Les Mémoires de Rossinante par Rémi Boyer. Postface de Manuel Gandra.

Bon de commande à retourner aux
Editions Rafael de Surtis, 7 rue Saint-Michel, 81170 Cordes-sur-Ciel

Nom : Prénom :
Adresse :

Je commande ... exemplaire(s) du livre Sous le Voile d’Elias Artista de Rémi Boyer au prix de 22 Euro l’unité (prix de lancement franco de port). Ci-joint mon règlement à l’ordre des Editions Rafael de Surtis.

Par ailleurs,je vous rappelle la sortie des deux premiers Cahiers Lima de Freitas.

Informations à faire suivre aux intéressés.

Cordialement


http://www.sgdl-auteurs.org/remi-boyer/
http://incoherism.owni.fr/

dimanche 2 octobre 2011

Le nouveau numéro de Renaissance Traditionnelle est paru, il s’agit du n° 162


Bonjour à tous,

Le nouveau numéro de Renaissance Traditionnelle est paru, il s’agit du n° 162, en voici le sommaire :

N° 162
AVRIL 2011

Pierre Mollier
Avant-propos
101

Jérôme Rousse-Lacordaire
Dieu au travail. IV. Le vigneron
102

Pierre-François Pinaud
Les musiciens d’église francs-maçons à Paris, 1790-1815 : l’exemple des organistes
112

Ludovic Marcos
Le rite de Memphis-Misraïm dans la seconde moitié du XIXe siècle. Entretien avec Robert Amadou
130

Francis Delon
Les loges iraniennes de la Grande Loge Nationale Française (suite et fin)
151

Serge Caillet
Acta Martinista – Carnets de route
168


Comme il est maintenant de coutume, vous trouverez le sommaire des 162 numéros et l’index des auteurs, au format pdf, afin de faciliter vos recherches, sur :

http://www.renaissancetraditionnelle.org/2010/11/lassociation-et-le-blog-des-amis.html

ÉTERNELLE MÉMOIRE, ÉTERNELLE MÉMOIRE, ÉTERNELLE MÉMOIRE.

http://www.renaissancetraditionnelle.org/2010/11/lassociation-et-le-blog-des-amis.html



Une messe à l’intention de

Monsieur Louis-Claude de SAINT-MARTIN, qui se voulut le Philosophe inconnu, sera célébrée le vendredi 14 octobre 2010, à 18 h 30, en l’église Saint-Roch, 296, rue Saint-Honoré, Paris Ier,

à l’occasion du 208e anniversaire de son entrée dans la Lumière sans déclin, le 14 octobre 1803.

Vous êtes invités à venir prier pour lui et avec lui.

Catherine Amadou


« Un jour, à Saint-Roch, j’assistai au renouvellement des vœux du baptême que l’on fit faire aux enfants des deux sexes qui avaient fait leur première communion dans la quinzaine de Pâques. Cette cérémonie me causa beaucoup d’attendrissement et me parut propre à opérer même sur les gens âgés de très salutaires impressions. En général, lorsque l’on considère l’Église dans ses fonctions elle est belle et utile. Elle ne devrait jamais sortir de ces limites-là. Par ce moyen elle deviendrait naturellement une des voies de l’esprit. »

Mon portrait historique et philosophique, par Saint-Martin, n° 1114 avril 1803